Le marabout Baye Mamoune Niass menace et prédit un destin sombre au président américain

Jeudi 7 Décembre 2017

Les réactions se poursuivent suite à la déclaration du président des États-Unis, Donald Trump, reconnaissant Jérusalem comme capitale d'Israël. " Donald Trump a pris la décision de délocaliser l'ambassade américaine de Tel Aviv vers Jérusalem. Il est en train de faire une erreur monumentale. En tant que musulman, je déplore une telle décision qui va à l'encontre des normes internationales et des préceptes de l'Islam. Donald Trump a emprunté le mauvais chemin et s'il ne recule pas, il paiera dans un futur proche les pots cassés, je le jure devant Dieu". 

Le petit fils de Baye Niass qui n'en revient toujours pas de poursuivre. " Ils ont leurs armes, mais nous  nous avons le Coran et nos chapelets. Je le jure devant Dieu, Donald Trump va traverser le désert, en imposant son diktat à Jérusalem", a-t-il prédit devant la presse locale de Kaolack. 

Pour pousser le président américain à revenir sur cette décision, Baye Mamoune Niass a lancé un appel au président de la République, Macky Sall, au roi d'Arabie Saoudite et à l'ensemble des porteurs de voix pour qu'ils interviennent​ avant que l'irréparable ne se produise sur cette terre sainte (Jérusalem).



AUTRES INFOS

Anniversaire: le président Macky Sall fête ses 55 ans aujourd’hui !

Voici l’imam qui a été égorgé par son fils

Woré Sarr recadre Abou Lahad Sadaga : « Vous êtes impoli, mal élévé et discourtois»

Le Président de la République Macky Sall dans le pavillon présidentiel de l'AIBD

Ces spécialistes de la santé mentale qui diagnostiquent Donald Trump

Gambie : le renouveau du tourisme un an après Jammeh



Me Abdoulaye Wade : « Pourquoi j’ai donné au plus grand Aéroport moderne du Sénégal le nom de Blaise Diagne.»

Blague de Macron et départ du président burkinabè: «pause technique» ou «incident diplomatique» ?

Macron aux africains: «Vous ne devez qu'une chose pour les soldats français : les applaudir»

Réactions en Afrique sur les réseaux sociaux après le discours d'Emmanuel Macron

Vidéo: Macron humilie le président Burkinabé et ses étudiants "Vous m'avez parlé comme si j'étais le Président du Faso"

Vidéo: Touba met en garde les polémistes, insulteurs et activistes

SAMEDI: Khalifa Ababacar Sall le jour de son jour