Menu

Le collectif des diplômés mouillent Macky: "Il a formé et s’est débarrassé de nous comme des parasites au moment où il dégage des milliards pour..."

Mardi 4 Mai 2021

Le collectif des Attachés en Passation des Marchés a manifestement exprimé leur colère envers le Chef de l’Etat. Après avoir été formé par l’Office Nationale de Formation Professionnelle, ces jeunes diplômés se sentent abandonner. Pourtant, le président de la République, lors du conseil présidentiel, avait promis de faire le Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socioéconomique des jeunes une préoccupation. Cependant, depuis presque trois (03) ans, une centaine de diplômés sont sans emploi. Une situation que déplore ce collectif. Par ailleurs, ces jeunes ont menacé de paralyser le système jusqu’à gain de cause de leur revendication.

C’est la colère et la désolation totale qu’on peut lire sur les visages des membres du collectif des Attachés en Passion des marchés. Ces derniers ayant fait une formation en Passation des Marchés à l’Office Nationale de Formation Professionnelle sous la recommandation de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, sont tout simplement laissés en rade. En effet, cette formation rentre dans le cadre de résolution d’un manque de compétence des ressources humaines constaté par l’onfp en matière de Passion des marchés.


Selon le coordinateur de ledit collectif, les marchés publics ont un problème de ressources humaines compétentes et non l’application des textes. Le porte-parole du jour estime qu’après la formation, il y a de cela trois (03), les autorités étatiques continuent de recruter d’autres personnels n’ayant ni de formations ni d’expériences requises. « Nous avons été formés professionnellement. Nous avons les compétences requises pour travailler dans le secteur. Depuis 3ans, l’Etat n’a posé aucun acte pour nous intégrer dans le monde du travail. Nous pensons qu’avant de financer des jeunes ou de rendre les jeunes employables, il fallait commencer par ceux qui ont déjà fait la formation. L’Etat et tous ses démembrements ont besoin de nous. Que ça soit les ministères, les directions, les collectivités locales et territoriales, personne ne peut s’en passer de nos formations », se désole Baye Pathé Mboup, avant d’expliquer : « Parce que pour passer les commandes, il faut passer par le code du marché public. Je me demande pourquoi prendre des gens qui n’ont pas de compétences à ces domaines. A chaque fois qu’il y’a des audits au niveau de l’Armtp, vous verrez les failles automatiquement en matière de marchés publiques. Et cela s’explique par le problème de ressources humaines. Cela veut dire que les personnes qui y travaillent n’ont pas de compétences ni de formations de qualité », argue-t-il.


Par ailleurs, le collectif a poussé le bouchon le plus loin dans sa volonté d’organiser un point presse pour prendre l’opinion nationale et internationale en témoin de leur situation. «  Il faut dire que L’Etat a formé et s’est débarrassé de nous comme des parasites au moment où il dégage des milliards pour créer de l’emplois. C’est contradictoire !», prévient le collectif dans une colère noire.
La Redaction



TV& RADIOS

Serigne Fallou Dioumada : "Si tu cherches des gens arrogants, incorrects... va chez les policiers et gendarmes"

Me Moussa Bocar Thiam : «La décision de la Cour de la CEDEAO est une erreur monumentale»

El Hadji Diouf révèle: "Brunu Metsu m'a dit qu'il préfère étre inhumé au coté de..."

Liberté de la presse : Les journalistes de Ziguinchor dans la rue

Fatoumata Ndiaye "Au Fouta, ils traquent des jeunes qui s'opposent au régime de Macky "

Pape Ndiaye révèle : "Le procureur m'a dit que Imam Ndao avait un projet de faire exploser le mausolée de..."

"Il y a des ministres et DG qui n'obéissent pas aux ordres de Macky", selon Serigne Mbacké Bara Doly confirme



Inscription à la newsletter

Recherche