Menu

La Politique de Division de Me Moussa Bocar Thiam et l'Appel à l'Ethnicité : Un Virage Dangereux pour le Sénégal

Mercredi 20 Mars 2024

Dans le climat politique actuel du Sénégal, la récente déclaration de Me Bocar Thiam, ministre des Télécommunications, soulève des inquiétudes profondes quant à la direction que prend la campagne électorale. En appelant spécifiquement l'ethnie Wolof à voter pour Amadou Ba, Me Thiam a non seulement franchi une ligne rouge en matière de politique de division, mais il a également exposé une facette préoccupante de la stratégie électorale en cours.

Cette manœuvre, ciblant une ethnie pour garantir des votes, représente un pas en arrière pour la démocratie sénégalaise, minant les fondements de l'unité nationale et de la cohésion sociale. Le rôle d'un ministre, en théorie, devrait être d'incarner l'exemplarité, promouvant une vision qui transcende les clivages ethniques ou politiques. Cependant, les actions et les paroles de Me Thiam semblent dévier de cette norme, suscitant une vague de critiques et de consternation parmi les citoyens et les observateurs.

Au-delà de son appel controversé, le bilan de Me Thiam à la tête du ministère des Télécommunications est également sujet à controverse. Ses commentaires désinvoltes sur les "pertes négligeables" subies par la principale société de télécommunication du pays, en raison de restrictions arbitraires, notamment le blocage d'Internet, révèlent une méprise flagrante des enjeux économiques et sociaux associés à son portefeuille. Ces décisions, loin d'être anodines, ont un impact direct sur la vie quotidienne des Sénégalais et la santé économique du pays.

L'approche de Me Thiam, marquée par une apparente incompétence et une propension à la manipulation politique, pose la question de la pertinence de sa position au sein du gouvernement. La gouvernance de Macky Sall, sous laquelle Me Thiam sert, est ainsi mise en question, révélant une possible crise de leadership au sein de l'administration actuelle.

Face à cette situation, il est crucial pour les citoyens sénégalais de reconnaître l'importance de leur vote. Soutenir Amadou Ba, dans le contexte de l'appel de Me Thiam, serait non seulement valider une tactique politique dépassée et dangereuse, mais aussi encourager la continuation d'une gouvernance marquée par l'inefficacité et la division. Le futur du Sénégal mérite une vision plus élevée, fondée sur l'unité, la compétence et l'intégrité.

En cette période critique, le choix des électeurs a le pouvoir de redéfinir le cours de la politique sénégalaise. Opter pour des dirigeants capables de transcender les clivages ethniques et politiques est essentiel pour bâtir un Sénégal prospère et uni. La responsabilité incombe à chaque citoyen de participer activement à ce choix, pour garantir un avenir où la diversité est célébrée comme une force, non exploitée comme un outil de division.

Le Sénégal se trouve à un carrefour. Les actions et les décisions prises aujourd'hui détermineront la trajectoire du pays pour les générations à venir. Il est temps d'exiger plus de ceux en position de pouvoir, et de choisir des leaders qui reflètent les valeurs de dignité, de respect mutuel et de solidarité. Seulement alors, le Sénégal pourra réaliser son plein potentiel en tant que nation unie et prospère.


Dabakh Zoumarou, chargé de Com de la coalition Diomaye président à Guédiawaye
media net

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

Italie Démarre en Force à l'Euro 2024 : Victoire spectaculaire face à l'Albanie

Euro 2024 : L'Espagne Impressionne en Balayant la Croatie 3-0

Changement de Cap pour Aïcha Koné : Fin de collaboration avec "Prince Arts"

Euro : L'Allemagne Impressionne en écrasant l'Écosse 5-1

Solidarité : "Direct Aid Society" lance le programme Tabaski avec un don de 110 moutons

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Vendredi 14 juin 2024 (wolof)

Au-delà des rôles : Rokhaya Niang alias « Madame Brouette » entre passion et principes

Équipe Nationale de Football du Mali : Éric Sékou Chelle limogé

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du jeudi 13 juin 2024 (wolof)

Gaza, Palestine, c’est l’humanité assassinée ! Qu’apprenons-nous de ce génocide sur le sionisme et le capitalisme impérialiste ?


Flux RSS

Inscription à la newsletter