Menu

LOGIQUE POUR LOGIQUE....(Par Bacary Seck)

Lundi 1 Juillet 2024

Le débat qui fait rage présentement au Sénégal et en rapport avec la Déclaration de Politique Générale que le PM Ousmane Sonko devrait présenter, en adéquation avec les textes, lois et règlements du pays, ne devrait pourtant pas se poser!

Eh oui! Et la raison? Elle est toute simple. 

La déclaration de Ousmane Sonko qui crée polémique et que la plupart des analystes assimilent à une défiance ( qui d'ailleurs en est une) est irrévérencieuse et au fond assimile l'Assemblée Nationale à quelque chose d'illégitime.

" En cas de carence de l’Assemblée, d’ici le 15 juillet 2024, je tiendrai ma Déclaration de Politique générale devant une assemblée constituée du peuple sénégalais souverain, de partenaires du Sénégal et d’un jury composé d’universitaires, d’intellectuels et d’acteurs citoyens apolitiques. Ce sera l’occasion d’un débat libre, ouvert et, à coup sûr, de qualité largement supérieure", dixit Sonko.

La déclaration de trop? Ça y ressemble fort, et comme à son habitude, le Pastéfien en chef n'a pas dû remuer sa langue 7 fois dans la bouche avant de parler!

Cette déclaration inconvenue place cette institution de la République dans l'illégalité. Et c'est cette même institution qui a statué sur la loi d'amnistie qui lui a permis, à lui et au Président Diomaye, de humer l'air de la liberté, d'aller à l'élection présidentielle et de bénéficier de la confiance de 54% des suffrages des Sénégalais.

Or, si c'est cette même Assemblée que Sonko traité d'illégale ou d'illégitime ( lui et ses inconditionnels aboyeurs à tous vents) le PM devrait avoir l'honnêteté de retourner en prison vite fait. Il ne doit pas y avoir de demi-mesure fans une réflexion ou une prise de décision. S'il ne le fait pas, cela signifierait tout simplement qu'il est encore dans le populisme ( qui est son fort) ou qu'il voudrait déstabiliser le pays.

L'auteur des pamphlets qui résonnent encore dans nos oreilles ( découper une personne, gatsa gatsa, fusiller les anciens Présidents....) verse encore une fois dans le dilatoire, aidé en cela par une horde d'hyènes aveuglées, mensongères et injurieuses à souhait. 

Pour en finir avec ce "AU THÉÂTRE CE SOIR", la question est toute reglée. Soit Sonko persiste dans sa pensée d'une assemblée nationale illégitime et illégale et retourne en prison; soit il se soumet aux textes et règlements et se prête à cet exercice que tous ses prédécesseurs ont effectué dans l'esprit républicain.

À moins qu'il fuit le débat contradictoire car, comme tout le monde le sait, de débat contradictoire, il n'en a jamais tenu, préférant le bavardage à outrance, seul, devant son micro.

Bacary Seck 
Coordinateur du Réseau Républicain d'Information et de Communication (#2RIC)
exclusif net

Nouveau commentaire :




AUTRES INFOS

Nécrologie : Sidiki Diabaté annonce le décès de son père

Didistone Olomide : « Ceux qui aiment la solitude sont ceux qui ont payé cher la fausse compagnie »

FPO : Serge Malou limogé

Média : Babacar Ndiaye, animateur à la RTS, porté disparu

Summertour 2024 : Youssou Ndour et son groupe débutent à Mallorca

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du jeudi 18 juillet 2024 (wolof)

Préparation aux examens : comment mémoriser facilement davantage

Almadies : Amadou Loum Diagne obtient un financement de 81 millions de dollars pour construire des hôtels de luxe

France : Aubameyang quitte l'Olympique de Marseille

Foot : Les Lionnes confirment leur supériorité face à la RD Congo avec une victoire 2-0



Flux RSS

Inscription à la newsletter