Khadim Diop, l’homme brûlé vif par son épouse aux maristes

Mercredi 7 Novembre 2018

Khadim Diop, l’homme brûlé vif par son épouse aux maristes
Elle a aspergé son mari d’essence et l’a brûlé vif. Par jalousie maladive. Par erreur. Après quelques jours à lutter contre la mort, avec des douleurs atroces, le mari est finalement passé de vie à trépas, a appris IGFM ce mercredi matin. Le corps de Khadim Diop se trouve encore à la morgue de l’Hôpital général de Grand Yoff (Hoggy).

Dans les prochaines heures, il sera lavé, enroulé d’un linceul. Des prières seront dites pour lui. Et il sera conduit dans sa dernière demeure. Au cimetière. Que Dieu ait pitié de son âme !Mais ses obsèques, la dame Aïda Mbacké, sa veuve, n’y assistera pas. Elle s’est ouverte grandement les portes de la Maison d’arrêt pour femmes (Maf) de Liberté 6. Et a gravement porté tort à son nouveau-né (une fille) qui devra la suivre en prison, au moins jusqu’à ce qu’un membre de sa famille puisse le récupérer et les formalités soient remplies. Ses deux enfants (le nouveau-né et son grand-frère), qui ne comprennent encore rien à la vie, sont ainsi prématurément sevrés d’un père (décédé) et d’une mère (emprisonnée). Parce que tout simplement Aïda n’a pu contenir ses nerfs et a eu la bêtise de jouer avec le feu. Elle le regrettera toute sa vie !

ACTUALITÉ | AUTRES INFOS | TV& RADIOS | KHALIL POST | POLITIQUE









Recherche