Kédougou: la Gendarmerie neutralise un groupe de bandits, après 3h de combat acharné

Dimanche 17 Septembre 2017

Pendant trois de jours de suite, des hommes lourdement armés ont semé la terreur dans la zone aurifère de Kédougou. En effet, ces hommes armés de kalachnikov, ont perpétré des attaques, principalement sur les axes routiers de Bembou-Khossanto-Sambrambougou-Sabodala. La dernière en date a eu lieu le vendredi dernier et avait occasionné des blessés dont un grave.  
Aussitôt avertis de l’attaque, les hommes du commandant Diallo, de la brigade de gendarmerie de Sabodala, sont intervenus sur les lieux et ont poursuivi les assaillants jusque dans leur dernier retranchement. Sur place les hommes du commandant Diallo ont échangé des tirs nourris avec les bandits dont le nombre est estimé à une dizaine. Avec quelques uns de ses hommes, le commandant Diallo a pendant plus de trois tours d’horloge tenu tête aux bandits, plus nombreux et mieux armés, qui se résigneront à prendre la fuite, laissant derrière eux des portables, des habits, des ustensiles de cuisine… Contacté au téléphone, le maire de la commune de Khossanto, M. Mamady Cissokho salue la bravoure des hommes en bleu qui « ont été héroïques et ont réussi à rétablir la confiance entre eux et les populations qui se sentent aujourd’hui en sécurité. » Mais, « il faut que cela dure, il y a des militaires qui sont venus en renfort et il faut très rapidement construire la brigade de Khossanto. La commune a déjà délibéré et octroyé un hectare à cet effet », soutient-il. 



AUTRES INFOS

La face cachée de Thiamel Ndiadé, Niarel du Ministre Mame Mbaye Niang

Tiken Jah Fakoly devient cultivateur

Tuerie de Boffa : Le président Benoit Sambou et sa délégation, ont fait le tour des maisons endeuillées

Voici les pays et dirigeants que Trump a insultés depuis son élection

Oumy Thiaré, l'une des actrices du nouveau film "Niema"

Le détenu se réveille juste avant son autopsie



La Casamance entre chagrin et colère après les meurtres !

Le fils d’une victime raconte: «Mon papa n’avait pas le choix en se rendant dans la foret. Car il n'y a rien à Ziguinchor... »

Assassinats de 13 personnes: les obsèques ont commencé à Ziguinchor (Regardez)

Les dérapages de Pierre Atépa Goudiaby sur la tuerie de Boffa

Audio: « Atepa Goudiaby doit être arrêté et entendu sur la tuerie de Boffa »

Les gendarmes "racketeurs" ont été sanctionnés

Les graves accusations du MFDC sur le Gouverneur, la gendarmerie et le procureur de Ziguinchor