Menu

KOLDA : A la découverte de la cérémonie du "Grand Juju"

Dimanche 4 Septembre 2022

C'est un rendez annuel consacré à l'envoi massif des enfants à la case de l'homme communément appelé circoncision. Au-delà de l'acte chirurgical, c'est également un processus d'apprentissage et de sociabilisation pour les enfants.  Sauf que ces dernières années, la crise économique a complètement désarticulé la dynamique organisationnelle. Cette année, c'est la municipalité sous la houlette du maire Elhadj Mame Boye Diao qui a décidé de restaurer le "Grand Juju".
 
Au moins 500 enfants seront concernés pour cette édition 2022. Le premier magistrat de la ville va donc prendre entièrement en charge l'organisation de cette activité socioculturelle prévue le 04 septembre prochain. En prélude à cette date, le comité d'organisation à pied d'œuvre depuis des semaines à tenu l'ultime rencontre d'harmonisation avec les délégués de quartier et les sages. Au terme de la rencontre, l'adjoint au maire Fabouly Gaye s'est entretenu avec la presse locale et a confié : « Nous voulons dans un premier temps répondre à une demande sociale. Ensuite, promouvoir la culture, la cohésion sociale et vendre la destination Kolda. » Fabouly Gaye d'ajouter qu'au-delà du fait que la culture soit une compétence transférée « Nous avons le devoir de concilier la jeune génération avec notre patrimoine culturel, de former les jeunes conformément à nos coutumes et valeurs afin qu'ils soient demain des citoyens modèles. » Un idéal qui en dépit de la solidarité n'a pas manqué d'enchanter les personnes du 3e âge. Les gardiens de la tradition qui ont non seulement salué la démarche du maire ont promis d'apporter tout le soutien qu'il faut.  À commencer par le renforcement de la dynamique organisationnelle autour du "Kankourang" cet être jadis mystique qui est parfois source de tension sociale à cause de la mauvaise organisation de sa sortie et du non-respect du code sacré. Mais la bonne nouvelle est que les sages ont accorder leur bénédiction et l'onction nécessaire pour la réussite du "Grand Juju " édition 2022.
 
Le «Grand Juju" combiné à l'intronisation des reines coutumières
 
Si la circoncision au-delà de la découverte de la case de l'homme pour l'enfant constitue une fête et la célébration de la fécondité pour les femmes, elle est aussi au Fouladou l'occasion pour introniser les femmes en mal de procréation dans le cercle restreint des reines coutumières ou pour ensuite devenir "diimba". Cette cérémonie est souvent exceptionnellement ponctuée par la proximité entre le Kankourang et les femmes. Celles, nouvellement accueillies, viennent implorer la protection et la purification auprès du Kankourang moyennant parfois quelques coups et manœuvres. Ensuite le patriarche de la communauté des "dimba" un homme souvent lui-même progéniture de cette vieille tradition va de concert avec les reines coutumières se charger de leur trouver une famille dans une ethnie adoptive et porter leur nom de famille tout en changeant de prénom. Tandis que celles qui ont découvert la joie de la maternité reviennent témoigner de leur gratitude et renouveler la confiance à cette pratique qui a traversé des siècles et qui a donné le sourire à plusieurs générations.
R

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 26 Septembre 2022 - 13:11 Qui est l'artiste Willy Boy rappelé à Dieu ?



AUTRES INFOS

GOLF SUD : Lancement officiel du Plan de Développement Communal (PDC)

MONDIAL 2022 : Le jeu offensif des Lions amélioré face à la Bolivie

Casamance : Décès de l'artiste Willy Boy du groupe "Kermindeng "

Le Quotidien "Le Réveil" du Lundi 26 Septembre 2022

Adja Thiare mannequin mouille Kalifone dans une affaire de viol : «Il a pris ses doigts et m’a pénétré de force »

Ziguinchor : Papa Joe tué pendant un "diambadong "

Qui est Gaëlle Bien-AiméArticle ?

Kaliphone Sall accusé de viol, la victime parle: « Il m’a tout enlevé... »

Bolivie–Sénégal : Où et quand voir le match des Lions ?

Sénégal, Crash d’un avion de la gendarmerie nationale


Flux RSS

Inscription à la newsletter