Menu

Insalubrité : Macky Sall ressuscite le "Cleaning day"

Mercredi 20 Octobre 2021

Le Président de la République veut le retour du «Cleaning day». Il l’a fait savoir, ce mercredi 20 octobre lors qu’il a abordé la question sur l’amélioration du cadre de vie des populations et de la modernisation de nos villes. Ce, en y intégrant le problème sur l’emploi des jeunes au Sénégal. 


« Le Chef de l’Etat encourage, d’ores et déjà, les actions notables et visibles accomplies par l’Unité de Coordination et de Gestion des déchets (UCG) sur l’étendue du territoire national, tout en demandant une amplification de ses activités à travers le renforcement des emplois dans le secteur avec les 12000 emplois du programme " XËYU NDAW ÑI ", dans une perspective d’une véritable économie circulaire dans ce secteur (nettoiement, traitement, recyclages, valorisation) », lit-on dans le communiqué du Conseil des ministres. Sur ce, indique le document, Macky Sall signale, dans ce cadre, l’urgence d’accentuer la mise en œuvre du Programme de Modernisation de la Gestion des déchets (PROMOGED), programme doté de ressources conséquentes, qui doit intégrer des volets prioritaires "sensibilisation des populations" et appropriation durable de la stratégie nationale de gestion des déchets, par les acteurs de l’écosystème de l’hygiène publique, du nettoiement et de la propreté.


«Le Président de la République invite, dès lors, le Ministre en charge de l’Hygiène publique, à relancer l’organisation régulière des Journées nationales de nettoiement (Cleaning day) avec l’implication au premier plan, des collectivités territoriales et des forces vives de la Nation», renseigne-t-on.

Par ailleurs, le Chef de l’Etat demande, en outre, au Ministre en charge de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, de poursuivre, en relation avec les collectivités territoriales et autres parties prenantes, les projets d’embellissement et d’équipement en mobiliers urbains de nos villes et communes.


Tout en rappelant, «à ce sujet, la nécessité d’assurer un aménagement paysager adapté (plantations d’arbres, entretien et réalisation de parcs et jardins), des espaces publics ; d’améliorer la fluidité de la circulation des personnes et des biens sur les boulevards et axes routiers, qui doivent être aménagés (pavage) et libérés, à terme, de tout encombrement et de toute installation irrégulière».
R


AUTRES INFOS

Au-delà de son image stigmatisée, la Casamance a des merveilles a offrir au reste du Sénégal et du monde (Par Nicolas Silandibithe BASSENE)

Président de Saint-Louis Basket Club : Baba Tandian jette l’éponge !

Le huitième Forum sur la coopération sino-africaine s'ouvre à Dakar

Investiture du candidat Adoulaye Diouf Sarr : La forte mobilisation des Dakarois

Nécrologie : Nouha Mancaly, correspondant de la Rfm à Bissau est décédé

Prostitution des mineures à Saly : Des filles âgées entre 12 et 16 ans

Abdoulaye Diouf Sarr chez l'Archevêque de Dakar



Recherche