Menu

Idrissa SECK nouvel avocat du conseil Constitutionnel

Mercredi 8 Juin 2022

Les leaders et chefs de partis de la coalition Benno Bokk Yakaar sont montés au front pour apporter la réplique à la coalition Yewwi Askan Wi. Ainsi, Moustapha NIASSE, président de l’Assemblée nationale, Aminata MBENGUE NDIAYE, présidente du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) et Idrissa SECK, président du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) se sont joints à Aminata TOURÉ pour dissuader les jeunes à se rendre à la manifestation de l’opposition et d’accepter le droit qui a été dit. Prenant la parole, le président du Rewmi estime que « ce n’est pas la peine d’appeler à la violence car personne n’a le droit de proroger le droit sous d’autres formes ». Selon l’ancien Premier ministre, les politiques doivent respecter la décision des 7 sages.

« C’est dans la paix que nous pouvons travailler. C’est dans la paix que tout peut se faire. La décision du Conseil Constitutionnel met fin de façon définitive aux débats sur les listes admises aux élections législatives du 31 juillet 2022. (…) Les universitaires, les historiens, les intellectuels ont le loisir de suivre le débat, de commenter les décisions et les arrêts du Conseil. Ça c’est de l’histoire, c’est de l’enseignement », soutient Idy.

 

Poursuivant, l’ancien maire de Thiès, théoricien de la tortuosité en politique, oublie ce qu’a été sa posture en 2O12 et appelle l’opposition à se conformer. « Nous acteurs politiques, une fois que le Conseil Constitutionnel a rendu sa décision ; nous sommes tenus de nous y soumettre. A défaut de quoi, nous rompons l’équilibre de l’état de droit et nous faisons tomber l’équilibre de l’état de droit.  Seul le Conseil Constitutionnel a le droit de décider qui doit participer ou non à une élection », observe-t-il.

Embouchant la même trompette, Moustapha NIASSE estime que « c’est le peuple qui a choisi Macky SALL par la grâce de Dieu ». Ainsi, il appelle au calme et à la sérénité.
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Lundi 26 Février 2024 (wolof)

Premier Bet Mali: Paris Sportifs et Casino en Ligne

France : une grande manifestation pour "dénoncer le putsch constitutionnel" de Macky Sall (images)

Groupe Futurs Médias : la journaliste Binta Diallo claque la porte

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Samedi 24 Février 2024 (wolof)

Meilleurs joueurs : vers la mise en place d'une commission technique

Allemagne: le Parlement légalise le cannabis récréatif...

Djonewar : Formation en Saponification et Javellisation au profit de la fédération FELOGIE

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Vendredi 23 Février 2024 (wolof)

Le Réveil Quotidien du Samedi 24 février 2024


Flux RSS

Inscription à la newsletter