Gambie : le recours de Jammeh, examiné en mai

Mardi 10 Janvier 2017

En Gambie, la Cour Suprême gambienne a annoncé que le recours de Yahya Jammeh contre les résultats de l'élection présidentielle de décembre 2016 ne pourra se faire qu'en mai 2017 en raison de l'indisponibilité du président de la Cour suprême.


L'audience s'est ouverte il y a moins d'une heure à Banjul. Selon notre envoyé spécial Claude Foly, neuf personnes se sont réunies au siège de la Cour suprême. Elles ont informé le représentant de Yahya Jammeh de l'absence du président de la Cour suprême qui ne sera disponible qu'en mai et lui ont demandé s'il confirme la plainte du président sortant à cette date.
Ce dernier a répondu par l'affirmative.

Des juges étrangers
Aucun des cinq juges de la Cour Suprême devant plancher sur le contentieux électoral n'est à Banjul. Ces cinq juges étrangers sont notamment des nigérians et des Sierra-Léonais sollicités par le président sortant. Alors qu'il était censé être à Banjul depuis quelques jours, le juge sierra-léonais Nicolas Browne-Mark a été aperçu lundi à Freetown.

Quant au juge Nigerian Onogeme Uduma qui devait siéger demain en qualité de président de la Cour Suprême, il a déjà fait savoir ce week-end aux autorités gambiennes qu'il ne pourrait être disponible qu'en mai ou en novembre. Dans une lettre au ministère gambien de la justice, il explique que la date choisie n'est pas compatible avec ses obligations vis-à-vis de l'agenda judiciaire de son pays.
BBC



AUTRES INFOS

Rihanna annonce un projet de 187 milliards au Sénégal

Scandale: le bois Casamançais en Gambie, un blanc revendique...

Wally Seck : Tout ce que vous ne saviez pas sur sa fortune

Encore une journaliste nue sur un site de film X

Theodoria Sagna, la ravissante actrice en six photos

Vidéo- « Les wolofs sont tous des mendiants » (Ahmed Khalifa Niasse)



La Casamance entre chagrin et colère après les meurtres !

Le fils d’une victime raconte: «Mon papa n’avait pas le choix en se rendant dans la foret. Car il n'y a rien à Ziguinchor... »

Assassinats de 13 personnes: les obsèques ont commencé à Ziguinchor (Regardez)

Les dérapages de Pierre Atépa Goudiaby sur la tuerie de Boffa

Audio: « Atepa Goudiaby doit être arrêté et entendu sur la tuerie de Boffa »

Les gendarmes "racketeurs" ont été sanctionnés

Les graves accusations du MFDC sur le Gouverneur, la gendarmerie et le procureur de Ziguinchor