Menu

Formation du gouvernement de transition au Tchad: Les consultations politiques ont démarré

Mercredi 28 Avril 2021

Au Tchad, les opposants et la société civile hostiles au Conseil militaire de transition appelaient à de nouvelles mobilisations ce mercredi 28 avril mais la matinée a été globalement calme excepté quelques rassemblement vite dispersés. Parallèlement, des discussions s'engagent pour la formation du gouvernement de transition.


Alors que des consultations ont commencé pour la formation du gouvernement de transition et que des personnalités politiques sont reçues par les nouvelles autorités, règne à Ndjamena une ambiance qui a l’apparence de la normalité.

Ce mercredi matin, le trafic était dense aux intersections où les multiples moto et scooters se disputaient la priorité. Les magasins étaient pour la plupart ouverts, les marchés aussi, et fréquentés. Les étals des vendeurs en place au bord des routes… L’apparence du quotidien donc…

Ce qui dénotait, c'était sur certains axes et dans les ruelles, les restes de pneus ou de branchages brûlés hier et la forte présence militaire et policière aux ronds-points. Dans les pick-up, les hommes avaient l’air calme, mais ils gardaient à portée de main un solide arsenal…

D'ailleurs quelques attroupements ont été signalés dans certains quartiers de Ndjamena, dont le quartier Walia du 9e arrondissement, et dans le 7e arrondissement, mais ils ont rapidement été dispersés. Les organisateurs des marches nous disent que les rassemblements de ce matin servent à maintenir la pression, mais qu’ils sont en deuil aujourd’hui.

La situation n'est pas comparable, en tout cas, à celle d’hier où avant même le lever du soleil, un très grand nombre de personnes étaient dans les rues pour demander le départ du CMT et dénoncer la politique française, jugée « complice d’une dérive monarchique » du pays.  

Hier, les affrontements avec les forces de l’ordre ont duré toute la matinée. Pour un bilan de cinq morts dans le pays, selon les autorités, neuf au moins pour la société civile. Avec aussi de nombreux blessés -une cinquantaine- et des arrestations, y compris de journalistes… La société civile qui estime que près de 170 manifestants ont été arrêtées en 24h.
La Redaction



TV& RADIOS

Serigne Fallou Dioumada : "Si tu cherches des gens arrogants, incorrects... va chez les policiers et gendarmes"

Me Moussa Bocar Thiam : «La décision de la Cour de la CEDEAO est une erreur monumentale»

El Hadji Diouf révèle: "Brunu Metsu m'a dit qu'il préfère étre inhumé au coté de..."

Liberté de la presse : Les journalistes de Ziguinchor dans la rue

Fatoumata Ndiaye "Au Fouta, ils traquent des jeunes qui s'opposent au régime de Macky "

Pape Ndiaye révèle : "Le procureur m'a dit que Imam Ndao avait un projet de faire exploser le mausolée de..."

"Il y a des ministres et DG qui n'obéissent pas aux ordres de Macky", selon Serigne Mbacké Bara Doly confirme



Inscription à la newsletter

Recherche