Menu







Fatoumata Niang Ba présidente de l’UDES/R sur le refus de l’opposition à dialoguer: « Le radicalisme et le nihilisme n’ont jamais payé... »

Vendredi 8 Mars 2019

La Présidente de l’Union pour le Développement du Sénégal/Renouveau (Udes/R), Fatoumata Niang Ba, l’une des actrices de la victoire du président Macky Sall à la dernière présidentielle, nous a accordé un entretien exclusif. La présidente de l’UDES/R s’est prononcée sur le refus d’une partie de l’opposition d’aller à la table de négociations avec le président Macky Sall et approuve son discours.
 
« Le président Macky Sall a tenu discours rassembleur et responsable, qui témoigne de la volonté du Chef de l’Etat, de consolider la cohésion nationale. C’est un discours aussi d’apaisement tendant vers le renforcement de la démocratie dans ce pays. Le gardien de la constitution Sénégalaise a su démontrer au monde entier, qu’il est un homme de principe et de valeur en appelant à l’union des cœurs pour un Sénégal de tous et pour tous. J’en appelle au patriotisme au sens des responsabilités de l’opposition et je demande à l’opposition d’accepter cette main tendue du Chef de l’Etat », a-t-elle conseillé.
 
Pour se retrouver sur cette table de négociations, une partie de l’opposition avait brandi la carte du boycott en doutant sur la sincérité de cette main de Macky Sall. « Depuis le referendum de 2016 en passant par les législatives de 2019 jusqu’à la dernière présidentielle, le Chef de l’Etat n’a cessé de tendre la main à cette opposition. Je ne doute aucunement la sincérité du président Macky Sall », a-t-elle juré au cours de l’entretien.
 
 Elle ajoute que « le radicalisme et le nihilisme n’ont jamais payé dans ce pays. Ce n’est pas la première fois que le président Sall appelle au dialogue. Je suis surprise par la démarche de certains membres de l’opposition, en refusant la main tendue du président Macky Sall. Je le dis souvent, accepter cette main tendue c’est accepter l’intérêt du Sénégal. Je demande à cette opposition d’accepter ce dialogue et de faire preuve de maturité et de responsabilité. Car seul l’intérêt supérieur du Sénégal doit primer sur tout. »
   
Sur ce refus, d’autres Etats-majors politiques ont posé comme condition, l’arrêt des poursuites judiciaires contre Khalifa Sall et Karim Wade. Sur ces propositions, la Présidente de l’Union pour le Développement du Sénégal/Renouveau (Udes/R), n’est pas d’avis avec ces partis.

« Ces deux personnes ont eu des démêlés avec la justice. Pour Karim Wade, il bénéficie déjà d’une grâce présidentielle et normalement rien ne s’oppose à son retour. Pour le cas de Khalifa Sall, je fais confiance à notre justice.  Elle est indépendante et fiable.   Laissons cette justice faire son travail » suggère Madame Ba.  

R

Nouveau commentaire :




AUTRES INFOS

Le garwalé de Mia Guissé à son ex mari : "Beuri diar diar takhouta kham adounaa "

L'impuissance et conséquences dU dysfonctionnement érectile

Thies : Les Éléments Français au Sénégal apportent leur soutien aux jeunes écoliers de Kathialick

L'actrice Adja Deme devient la deuxième femme de Dame Dieng leral

Le rappeur Ngaka Blindé apporte son soutien à Nitt Doff

L'artiste Gui Gui en top modèle

Sadio Mané élu meilleur joueur sénégalais de l'année 2022

Adji Mass tance Soumboulou : « Dotouma nangou kéneu dima sarakhé »

Marché de la publicité en ligne : Le ministère américain de la Justice poursuit Google pour monopole

Tribunal de Dakar : Nit Doff envoyé en prison


Flux RSS

Inscription à la newsletter