Menu

Entre Diary Sow et Serigne Mbaye Thiam, qui se moque vraiment des sénégalais ? ( Par Mohamed Rassoul GUEYE)

Lundi 25 Janvier 2021

Le parrain farfelu, et la filleule capricieuse…

Entre Diary et Serigne Mbaye Thiam, qui se moque vraiment des sénégalais? Le parrain Serigne Mbaye THIAM a été irresponsable, insouciant, et émotionnel en nous balançant in-extenso la littérature de Diary, histoire de nous démontrer qu’il a été au cœur du processus de résolution de ce mystère.

En passant, j’ai juste envie de demander au ministre: Qu’allait-il faire si c’était sa fille? Balancer la lettre? Se limiter à donner l’information (qu’elle se porte bien), Ou bien laisser les sénégalais dans le doute? En tout cas, tout ce dont je suis sûr est qu’il ne balancerait jamais une telle lettre de sa fille sur la toile.
Vous deviez juste lui donner des conseils et t’en arrêter là ! Mais tel qu’un ado, Serigne Mbaye Thiam a suivi Diary dans ses caprices. Elle peut évidemment chercher son salut ailleurs si son parrain est incapable de lui donner de bons conseils.


 
Pour Diary j’entends certains « censeurs de la conscience » mieux raisonnés que nous internautes lambdas, raconter des histoires comme quoi Diary ne nous doit rien. Et qu’on doit lui laisser vivre et faire ce qu’elle veut. Ce qui est totalement faux. Faux sur toute la ligne. Elle nous doit tout.

Diary n’est pas partie en France par ses propres moyens ou les moyens de ses parents. Elle est partie avec une bourse de l’Etat du Sénégal où l’argent du contribuable sénégalais. Elle est différente d’un étudiant qui est partie par les moyens de ses parents. Et c’est très simple d’émouvoir tout un pays, faire la UNE des journaux nationaux et internationaux, pousser l’Etat à déployer les gros moyens et enfin réapparaître un jour avec une lettre toute faite. Pire, une lettre qui balaye d’un revers de mains toutes les hypothèses formulées par des sénégalais qui ont voulu illico presto lui trouver un bon prétexte de fuir son école. Je m’explique…. Selon ses dire: Diary n’a pas de pression, elle n’est stressée, elle ne regrette rien, elle est partie de son propre chef, elle reste la même personne… Bref dans ses beaux écrits mais pleines de contradictions, la meilleure élève du Sénégal a clairement montré : Qu’elle s’en moque. Mieux on ne sait jusque-là pas où elle se trouve. Ce qui très facile d’ailleurs.


 
Alors à tous ces censeurs, demain, quand votre sœur fuguera, de grâce ne lui posez pas ne question. Comprenez l’acte a ses justes proportions. En plus , quitter le Sénégal est synonyme de liberté ? On peut fuguer en France et non au Sénégal ? Ou bien les contraintes édictées par nos valeurs s’arrêtent à l’AIBD ? Peut-être vous serez en mesure d’y répondre.

Au moment de sa recherche, les internautes se sont mobilisés. Aujourd’hui, que les rebondissements sont plus que jamais imprécis, on doit encore se mobiliser…

Par Mohamed Rassoul Gueye, journaliste et présentateur à Seneweb.com
La Redaction




AUTRES INFOS

Elle traite son voisin de "Goordjiguène" et lui verse du café

Assemblée nationale : Le directeur financier emporté par le Coronavirus

Présidence de la FSF : Mady Touré tacle encore Augustin Senghor

Une femme de 40 ans violée à tour de rôle par un groupe

Brésil: Une fille de 15 ans meurt durant des relations sexuelles dans une voiture

RTS : Imam Ousmane Gueye est décédé

Encore une victime du COVID- Aminata Tall perd son garde du corps, Pape Ndao


Recherche