Menu

En plein direct, un présentateur réclame son salaire en Zambie

Mercredi 30 Juin 2021

En Zambie, depuis quelques heures, l’actualité n’est plus à la montée exponentielle des contaminations au covid-19, ou même au décès du premier président de la nation Kenneth Kaunda disparu il y a quelques jours à l’âge de 97 ans. Ce qui faisait le buzz sur les réseaux sociaux zambiens, c’était la sortie insolite en pleine antenne d’un présentateur TV d’une chaine de télévision zambienne pour protester. Alors qu’il était en place pour présenter le journal, Kabinda Kalimina, a arrêté le cours du journal pour réclamer sa paie.


« Nous devons être payés »
« En dehors des nouvelles, mesdames et messieurs, nous sommes des êtres humains. Nous devons être payés. Malheureusement, sur KBN, nous n’avons pas été payés. Les gens sont des instruments sur KBN… Sharon et tous les autres n’ont pas été payés, y compris moi-même. Nous devons être payés » a déclaré en substance Kabinda Kalimina en antenne sur le plateau du bulletin d’information de KBN TV.  Une intervention qui avait surpris bien de monde , en premiers les responsables de la chaine qui s’étaient tout de suite précipités pour couper court à la diatribe du présentateur en relance le jingle de lancement du bulletin.


 
« Un comportement dû à l’ivresse »
Plus tard la chaîne de télévision a déclaré que M. Kalimina avait fait preuve d’un « comportement dû à l’ivresse » et a déclaré qu’elle enquêterait sur la façon dont « un présentateur à temps partiel ivre s’était retrouvé ainsi à l’antenne ». Le directeur général de KBN TV, Kennedy Mambwe, dans un communiqué, avait tenu à préciser: « En tant que KBN TV, nous sommes consternés par le comportement d’ivrogne manifesté (…) pendant ce qui aurait dû être le principal bulletin d’information ».


 
Et M. Mambwe d’ajouter : « En tant que jeune chaîne de télévision, nous travaillons avec une équipe très talentueuse et professionnelle, (…) le public peut souhaiter savoir que KBN TV, comme toute autre institution, a des procédures de réclamation très bien établies pour tous les membres du personnel par lesquelles ils peuvent canaliser leurs plaintes ». Sur sa page Facebook, le présentateur a lui rejeté l’argument de « l’ivresse » présenté par les responsables de la chaîne, révélant avoir fait ce qu’il pensait être le meilleur moyen de répondre à son grief car la plupart des journalistes ont peur de s’exprimer.

lanouvelletribune.info
La Redaction




AUTRES INFOS

Présidence FSF- Mady Touré : “Tout sauf Augustin Senghor”

Le grand meeting de Pastef prévu ce samedi à Podor annulé

NÉCROLOGIE : Le Khalife de Serigne Mame Mor Diarra Mbacké rappelé à Dieu

Pegasus : Le Maroc sert des citations directes en diffamation contre Forbidden Stories et Amnesty

La voiture des acteurs de la série "Infidèles" endommagée : Ce qui s'est réellement passé

Thiès:Il achète un téléphone volé, utilise le Whatsapp de la propriétaire et lui envoie des images

Kaolack : Le gouverneur annule les concerts de Ngaaka et Wally Seck


Recherche