Menu

Elections locales 2022 : Wallu Sénégal et Gueum Sa Bop, la «guerre» de couleurs

Vendredi 12 Novembre 2021

Contestant la couleur de Gueum Sa Bop qu’elle juge identique à la sienne, la grande coalition Wallu Sénégal a saisi les Préfets et Sous-Préfets de la question. Au même moment, les deux parties ont initié une médiation à travers des rencontres. 

Leur problème est moins connu. Il n’est pas aussi surmédiatisé que les rejets de certaines listes de l’opposition, notamment celles de la coalition Yewwi Askan Wi qui défraient la chronique depuis quelques jours. Pourtant, le ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique, chargé par ailleurs de l’organisation des élections, fait face à une grande équation à résoudre. Un différend oppose la grande coalition Wallu Sénégal à la coalition Gueum Sa Bop, relativement à la couleur de leurs listes.


La grande coalition Wallu Sénégal accuse la coalition de Bougane Guèye Dany d’avoir utilisé la même couleur que la sienne. Ainsi, Mamadou Lamine Diallo, mandataire national de Wallu Sénégal, et ses alliés ont saisi les Préfets et Sous-Préfets pour contester les couleurs choisies par Gueum Sa Bop. Au même moment, les deux parties ont tenté une médiation à travers des rencontres pour trouver une solution à ce problème. Mais, il n’y a pas eu de dénouement heureux. Wallu Sénégal a maintenu sa position contre Gueum Sa Bop. Et, en cas de contestation de couleur d’une liste, il faut un arbitrage de l’autorité compétente, notamment le ministère de l’Intérieur, chargé de l’organisation des élections. Car, la loi électorale interdit l’utilisation d’une même couleur par deux entités différentes.


Dans les articles L.252 et L.287 du Code électoral, il est écrit ceci : «Un parti politique légalement constitué, une coalition de partis politiques légalement constituée ou une entité regroupant des personnes indépendantes, ne peut utiliser une couleur, un sigle, un symbole déjà choisis par un autre parti, une autre coalition de partis ou une autre entité indépendante.» En termes beaucoup plus clairs, les coalitions Gueum Sa Bop et Wallu Sénégal ne peuvent pas utiliser la même chose. Il va falloir qu’une des parties change sa couleur. Et pour ce faire, des solutions ont été également dégagées par le Code électoral toujours dans ses articles L.252, L.287.



La Loi électorale sénégalaise présente deux solutions en cas de contestations portant sur le choix d’une même couleur par deux entités différentes. Le premier cas de figure concerne les partis politiques légalement constitués. Là, le règlement du différend est moins compliqué. Selon la Loi électorale, le Préfet ou le Sous-Préfet saisit le ministre chargé des élections qui attribue, par priorité, à chaque parti politique sa couleur statutaire, son sigle et son symbole traditionnels par ordre d’ancienneté.


Ici, la priorité est faite au parti politique le plus ancien, qui conserve sa couleur, son sigle et son symbole. Et si le contentieux oppose des coalitions de partis politiques ou des entités indépendantes, le ministre chargé des élections convoque l’antériorité de la notification pour trancher le différend, conformément au Code électoral. C’est-à-dire que l’attribution se fait selon la date de notification du nom choisi. Wallu Sénégal et Gueum Sa Bop, qui sont des coalitions de partis politiques, se trouvent dans ce cas de figure.
R


AUTRES INFOS

Prostitution des mineures à Saly : Des filles âgées entre 12 et 16 ans

Abdoulaye Diouf Sarr chez l'Archevêque de Dakar

Yeumbeul : Le monstre de père recueillait le liquide vaginal de ses filles, pour...

Thiès : Un voleur filmé par la caméra de surveillance en train de...

N.C, ex-basketteuse devenue prostituée révèle: «Je couche avec 10 hommes en une nuit...»

Présidence d’Interpol : Le Général Al Raisi, élu avec 68% des voix

Can-2022 : Krépin Diatta forfait !

TV& RADIOS

Pape Maël DIop charge Barthélémy Dias et encense Diouf Sarr "Votre victoire est inévitable..."

Médina : La responsable du PDS en Angleterre, Malado Sow soutient Bamba Fall

"Macky Sall a refusé d'indemniser les familles des victimes des émeutes du mois de mars 2021"

Suivez en Direct la conférence de presse de Ousmane Sonko

Locales 2022 : Les femmes du département de Dakar soutiennent Diouf Sarr

Khalifa SALL titille Macky: "Notre différence avec les autres..."

"Ils provoquent les opposants et après ils se réfugient derrière les forces de l'ordre"



Recherche