Echauffourées au Camp pénal : 18 détenus envoyés à l’infirmerie

Mardi 29 Mars 2022

Dans l'urgence le mouvement  FRAPP et le collectif pour la justice et contre les violences policières viennent de tenir une déclaration sur la situation qui prévaut en ce moment au camp pénal de Liberté 6. Selon leur communiqué c'est suite aux grenades lacrymogènes lancées dans les chambres 13, 14 et 15 de la prison du Camp pénal, 18 détenus ont été envoyés à l’infirmerie, rapporte le Frapp.


 
18 détenus envoyés à l’infirmerie de la prison à la suite d’échauffourées. Le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (Frapp France Dégage), qui a filé l’info, demande à l’administration pénitentiaire d’apaiser le climat carcéral.

Des grenades lacrymogènes ont été lancées dans les chambres 13, 14 et 15 de la prison du Camp pénal, ce mardi 29 mars. D’après le Frapp, le Camp pénal est “surpeuplé et certains agents pénitentiaires – pas tous – sont de véritables tortionnaires”.
R

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Mai 2022 - 14:33 Mali : 258 casques bleus tués en neuf ans





AUTRES INFOS

Koumpentoum : Le président du Tribunal accusé de violence

Ce que Daba Coulibaly faisait à la SGBS avant de se suicider

Décès des 11 bébés à Tivaouane : Doudou KA, DG de l'AIBD/sa exprime sa "compassion et sa solidarité "

Siège de la SGBS : La femme qui avait sauté du haut de l'immeuble est décédée

INHUMATION : Adieux poignants à «Ndiaye Tfm»

Meurtre de Kiné Gaye : Les révélations des voisins de Khassim BA

Meurtre de Kiné Gaye : Pourquoi le tueur a accusé son épouse

États-Unis: 15 personnes tuées dans une fusillade dans une école du Texas


Flux RSS

Inscription à la newsletter