Dialogue national:Voici la position finale du PDS et de son chef Me Wade (Texte intégral)

Vendredi 27 Mai 2016

Le Comité Directeur du PDS, exprime les réserves du parti car autant nous sommes prêts à un
dialogue national pour discuter des problèmes nationaux, autant nous ne voyons aucune
raison de discuter de la Constitution puisque la question de son opportunité sur laquelle
le Chef de l’État ne nous a pas donné la possibilité de nous exprimer, est aujourd’hui
dépassée.

Notre parti n’a eu connaissance du projet de constitution que lorsqu’il a été soumis à la
consultation populaire, en même temps que les électeurs.

Le Chef de l’État a déclaré que le « OUI » l’a emporté et les réformes ont été
promulguées. Le Comité Directeur considère que le « Non » a été largement majoritaire
mais qu’il a y a eu de nombreuses et énormes irrégularités, comme en témoignent la
fermeture arbitraire de plusieurs dizaines de bureaux de vote et le transfert massif
d’autres, à l’insu des électeurs, pour les dérouter.

Le Comité Directeur affirme, avec force, que notre parti reste attaché à la démocratie
malgré ses avatars et inscrit son action dans l’opposition et ambitionne de conquérir,
conserver et exercer le pouvoir pour le bien exclusif du peuple sénégalais.

Le Comité Directeur du Parti Démocratique Sénégalais considère qu’un dialogue sincère,
permanent et sans arrière pensée ou calculs politiciens, entre un pouvoir qui gouverne
et une opposition qui s’oppose, constitue le socle de valeurs républicaines qui protègent
et renforcent notre démocratie.

Pour avoir dénoncé et s’être plaint du déficit de concertation ayant abouti à un référendum
qui n’a pas suscité beaucoup d’enthousiasme chez la majorité des citoyens, le PDS
accueille favorablement l’appel du Président de la République à un dialogue autour de
questions d’intérêt national.
Dakar, le 27 mai 2016
Oumar SARR
Pour le Comité Directeur

Dans la même rubrique :
< >

ACTUALITÉ | AUTRES INFOS | TV& RADIOS | KHALIL POST | POLITIQUE










Recherche