Menu

Dialogue national: Macky Sall dans une logique "d’isoler" le PDS

Dimanche 19 Mai 2019

En cédant à l’une des revendications du FRN et surtout des quatre candidats malheureux à la dernière élection présidentielle, le chef de l'Etat semble être dans une logique d’isoler le PDS et le camp de Khalifa des autres formations politiques


Dialogue national:  Macky Sall dans une logique "d’isoler" le PDS
Les partis de l’opposition radicale regroupés autour du Front de résistance nationale (FRN), vont diversement apprécier la concession que leur a faite le président de la République. Lors de la rencontre de jeudi entre la majorité et les non-alignés, le gouvernement s’est engagé à créer une commission cellulaire dirigée par une personnalité neutre. Un cadeau «empoisonné» qui risque de saper leur unité. En effet, le pouvoir semble être dans une logique de division de l’opposition. En cédant à l’une des revendications du FRN et surtout des quatre candidats malheureux à la dernière élection présidentielle, Macky Sall semble être dans une logique de division pour isoler le Pds et le camp de Khalifa Sall des autres formations politiques, membres du FRN.

Il satisfait ainsi la principale doléance d’Idrissa Seck, Issa Sall, Madické Niang et Ousmane Sonko. En effet, réunis mardi dernier, ces quatre candidats malheureux à la présidentielle affirmaient leur adhésion totale à la position exprimée par le Front de résistance nationale (FRN) consistant à exiger une concertation «sincère et constructive, menée sous la conduite d’une Commission cellulaire, composée de plusieurs personnalités crédibles et neutres».

Porte-parole de Rewmi, Daouda Bâ, cité par Seneweb affirme que leur principale condition a été acceptée et il n’y a plus de raison de boycotter le dialogue. «Pour un dialogue sincère, bien organisé, il fallait une commission neutre cellulaire avec un modérateur et un pilote », dit-il.

Cependant, hier, lors de cette rencontre, le camp du pouvoir n’a rien dit sur l’amnistie de Karim Wade ou la révision de son procès et la libération immédiate de Khalife Sall. Or, ces revendications sont les conditions sine qua none de ces deux formations politiques (PDS et Khalifistes). A cela, il faut ajouter la récusation du ministre de l’Intérieur par Abdoulaye Wade. En effet, le 9 mai dernier, Barthélémy Dias posait comme condition l’amnistie de Karim Wade et de son leader Khalifa Sall. Le même jour, Abdoulaye Wade affirmait la même chose dans un communiqué. «Le PDS rappelle également que sa participation au dialogue politique est conditionnée par la libération immédiate de Khalifa Sall et par la révision du procès de Karim Wade», avait écrit le Pape du Sopi. Il ajoutait également qu’il n’est «pas acceptable» que cette réunion soit présidée par Aly Ngouille Ndiaye. Selon lui, Aly Ngouille Ndiaye est d’abord disqualifié du fait de son implication dans les scandales économiques et financiers Mittal et Petrotim qui ont fait perdre plus de 5 000 milliards de FCfa au Sénégal et qui auraient certainement pu éviter le chaos économique et social dans lequel le Sénégal va être plongé avec l’augmentation prochaine des prix. «Aly Ngouille Ndiaye est surtout totalement disqualifié pour présider une telle rencontre car il a été le maître d’œuvre de la fraude électorale massive qu’il a annoncée devant la presse et l’opinion en affirmant haut et fort qu’il avait été nommé ministre de l‘Intérieur pour faire gagner son patron Macky Sall», avait-il conclu. Reste maintenant à savoir si l’opposition pourra surmonter cet écueil.
RED


AUTRES INFOS

Agressions sexuelles : Huit ans de prison requis contre la star de la rumba congolaise Koffi Olomidé

Montée en puissance de 1xbet au Sénégal : Quand l’appât du gain facile hypothèque des avenirs

Agressions sexuelles sur ses danseuses : Koffi Olomide jugé

Gambie: Macky Sall "dope" les militaires sénégalais

MMA : Bombardier mis KO par Mariusz Pudzianowski en quelques secondes (photos)

Ziguinchor : les Associations Bolo Diem Kanam et Essor Casamance assurent la scolarité de 200 enfants

Le bénin légalise l’avortement

TV& RADIOS

"Qu'ils le veuillent ou pas, Abdoulaye Balde est notre candidat.." (Vidéo)

Abdoulaye Diouf Sarr sur la baise des cas de Covid-19 : "Cela ne veut pas dire que la maladie est partie"

"Jusqu'à présent les femmes de la Casamance n'ont pas vu vos financements" (Vidéo)

La grosse révélation de Doudou Ka :«Le prénom du candidat de Macky à Ziguinchor commence par D..»

L'activiste Ivoirien, Tingué Foué aux dirigeants Africains : "Il faut revoir vos comportements"

Mame Diarra DIEYE sur les séries d'arrestations : "Les prisons sont pleines à cause l'injustice..." (Vidéo)

Cheikh Ousmane Diallo :"Que Macky Sall sache qu'il a désormais une jeunesse consciente devant lui ..." (Vidéo)



Recherche