Menu



Exclusif.net



Destructions de biens publics: Les jeunes de Benno Book Yaakaar dénoncent

Lundi 8 Mars 2021

Nous, jeunes de la mouvance présidentielle, avons décidé de nous prononcer sur la situation socio-politique du Sénégal. Depuis quelques jours, des manifestations violentes sont notées dans les villes du pays occasionnant des pertes en vies humaines et des destructions de biens publics et privés. Nous exprimons notre solidarité aux familles endeuillées et témoignons notre solidarité aux victimes des manifestations. 


Chers frères et sœurs, nous devons protéger ce que nous avons de plus cher. La stabilité de notre pays a toujours été son charme. La paix et la sécurité des personnes et des biens ont forgé l'image de notre cher Sénégal. Ne sous-estimons point cette richesse qui fonde la Téranga sénégalaise.
Dans ce monde, en perpétuelle compétition, d'autres nations nous observent. Pensons à l'intérêt général et ne cédons point à la manipulation des forces occultes ou étrangères tendant à déstabiliser notre pays et  saper l’Etat de droit. Arrêtons d’appeler au soulèvement. Le Sénégal est un pays de paix. Pensons au legs aux générations futures. Pour des intérêts crypto personnels d'un groupe d'individus, évitons d’être emportés par la passion.


Nous, jeunes de la mouvance présidentielle, demandons également aux citoyens de refuser d'être les boucs émissaires des partisans de la déstabilisation de nos institutions. Sous ce rapport, nous rappelons que le Sénégal est un Etat de droit où la séparation des pouvoir est en vigueur.
Nous réaffirmons notre soutien indéfectible à Son Excellence, M. Macky SALL, Président de la République et l’encourageons dans la conduite des politiques publiques et l’exécution de sa politique sociale mise en œuvre sous le sceau de l’équité et de la justice. Nous invitons les populations à se concentrer sur l’essentiel et non sur l’accessoire. 



Cette affaire strictement privée opposant deux citoyens sénégalais, Ousmane Sonko et Adji Sarr, ne doit aucunement primer sur notre attachement aux valeurs qui fondent notre cohésion sociale. Faisons foi en la justice de notre pays pour que la vérité triomphe, au nom du peuple.



Chers frères et sœurs, l’opposition Sénégalaise est tenue de respecter le jeu démocratique au lieu de tenter de détourner l’opinion des vraies questions sociales et économiques et pour se faire le messie de toutes les solutions. Ce qui est ridicule, car cette opposition a montré les limites de ses capacités politiques face au Président de la République, le Président Macky SALL, qui est l’un des mieux élus dans l’histoire politique du pays.


Aujourd’hui, cette opposition obnubilée par le pouvoir veut installer le désordre dans l’espace public afin de se faire un capital de sympathie auprès des sénégalais pour perturber la tranquillité de tous et de chacun en se livrant à des attaques infondées. Cette attitude irresponsable symbolise un manque de respect aux institutions et aux sénégalais épris de justice.  Cette opposition, composées d’opportunistes, refuse, au nom du ressentiment et du manque d’élégance républicaine, d’admettre que notre pays soit une référence en terme de stabilité dans la sous-région.


Nous prenons à témoin les patriotes de ce pays et l’opinion publique nationale et internationale. Nous mettons en garde les fossoyeurs de la paix contre toute tentative de troubler l’ordre public et de saper le moral des sénégalais qui, depuis l’avènement du Président Macky Sall au pouvoir, sont résolument tournés vers le culte du travail. Nous avons les réponses à tous les agissements que l’oppositions prémédite pour importuner le peuple et le régime.


Nous leur rappelons ce propos d’un philosophe : « L’arbre ne s’éprouve qu’à la force du vent qui teste ses racines. Et nous, hommes, nous nous éprouvons à la force des épreuves ». Et c’est grâce à notre capacité manœuvrière et à notre capacité à relever les défis et à surmonter les épreuves que nous sommes parvenus avec notre leader à accéder au pouvoir.



Pour conclure, nous pensons à nos frères Chrétiens qui sont en pleine carême et invitons nos frères musulmans à développer la paix en perspective du ramadan qui démarre dans un mois.  Nous invitions également la population à maintenir les efforts pour vaincre la COVID19 qui a mis à rude épreuve toutes les économies du monde et surtout celles des pays vulnérables comme le Sénégal.


En évitant de déporter le peuple sénégalais vers un débat politique inutile, nous encourageons le Président de la république dans l’élan qu’il a pris avec le Plan Sénégal Emergent (PSE) et le PAP2A pour atteindre l’émergence à l’horizon 2035. Car c’est la seule priorité des sénégalais.


Qu'Allah (SWT) nous accorde la paix et bénisse tout sénégalais d'ici et d'ailleurs.
Vive le Sénégal !
Vive le Président Macky SALL !
Fait à Dakar, le 07 mars 2021
                                                                                                      
 
La Redaction



AUTRES INFOS

"Sur le cas d'Adji Sarr, l'Etat a mobilisé toute une armée. Sur mon viol, c'est le silence total", Merry Gomis

Apres décès Thione Seck : Les révélations de Ahmed Aidara (Audio)

Saccage des chaises de l'arène nationale : Le CNG annonce des sanctions

USA: Léon Bassène lance son single "Scared to Love"

Nécrologie : Le Père d'Aida Samb est décédé

Adji Sarr dépose une nouvelle plainte devant le Procureur contre...

Yeumbeul: après avoir reçu sa dose d’Astrazeneca, une dame dans un état critique

TV& RADIOS

Affrontements à l'UCAD: Un étudiant de Kékendo succombe à ses blessures

Birame Souleye Diop précise: «Sonko n'ose pas dire qu'il va encore briguer un mandat à la tête de PASTEF parce que... »

Quand Sidiki Kaba s’engageait à défendre "les homosexuels et les Lesbiennes" (video)

Gaston Mbengue tacle les Apéristes: "Ils organisent des meetings pour tromper Macky alors que Sonko a réussi..."

Vol d'armes à l'intérieur de la caserne de Diaobé: Un capitaine de la gendarmerie dément

Supposée Présence de "forces occultes" : Le colonel Diouma Sow dément et précise

Côte d’Ivoire : Un nouveau gouvernement de 37 ministres et 4 secrétaires d’État



Inscription à la newsletter

Recherche