Menu

Des autorités américaines veulent forcer Facebook à vendre Instagram et WhatsApp

Jeudi 10 Décembre 2020

Plusieurs autorités américaines ont accusé mercredi Facebook d'abuser de sa position dominante et de ses coffres bien remplis pour évincer la concurrence. Elles demandent à la justice de forcer le groupe à se séparer d'Instagram et de WhatsApp.

Les pratiques anticoncurrentielles du réseau social nuisent aux consommateurs en leur laissant moins de choix et en amenuisant la protection de leurs données privées, arguent la Commission de la concurrence américaine (FTC) et les procureurs représentant 48 États et territoires du pays dans deux plaintes distinctes.

Elles laissent aussi aux annonceurs peu d'alternatives pour placer leurs publicités.
Les plaignants reprochent particulièrement à Facebook les rachats de l'application Instagram en 2012 pour 1 milliard de dollars, et de la messagerie WhatsApp en 2014 pour 22 milliards de dollars. Ils s'en prennent aussi aux conditions imposées par Facebook aux développeurs de logiciels. La FTC demande en conséquence à la justice d'éventuellement forcer Facebook à revendre Instagram et WhatsApp.

L'agence veut également que le groupe de Mark Zuckerberg cesse de contraindre les développeurs à accepter certaines conditions et lui demande son feu vert pour toute opération de rachat.

Surveillance des utilisateurs
Les procureurs réclament pour leur part d'être prévenus de toute acquisition supérieure à 10 millions de dollars que le réseau social voudrait faire. Ils appellent aussi la justice à éventuellement contraindre Facebook à se séparer de certaines filiales ou d'activités.

En utilisant les vastes ressources à sa disposition en termes de données et d'argent, Facebook a écrasé ou entravé ce que l'entreprise considérait comme d'éventuelles menaces.
Ce faisant, le groupe réduit les choix des consommateurs, étouffe l'innovation, dégrade la protection de la vie privée de millions d'Américains, a estimé Letitia James, procureure générale de l'État de New York.

Or plus de la moitié des Américains se connectent à Facebook chaque jour, a rappelé Mme James. Et pendant qu'ils passent du temps à échanger sur le réseau social, Facebook passe son temps à surveiller les utilisateurs et leurs informations personnelles et à en profiter. Lire la suitehttps://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1755836/gouvernement-federal-americain-etats-attaquent-facebook-justice
La Redaction




AUTRES INFOS

NÉCROLOGIE : Le Khalife de Serigne Mame Mor Diarra Mbacké rappelé à Dieu

Pegasus : Le Maroc sert des citations directes en diffamation contre Forbidden Stories et Amnesty

La voiture des acteurs de la série "Infidèles" endommagée : Ce qui s'est réellement passé

Thiès:Il achète un téléphone volé, utilise le Whatsapp de la propriétaire et lui envoie des images

Kaolack : Le gouverneur annule les concerts de Ngaaka et Wally Seck

Waññiko- Ecoutez le new single du King, Youssou Ndour

3e vague : Ahmed Khalifa NIASSE demande à Macky de remettre le couvre-feu


Recherche