Menu

«Deby m’avait dit : On dira peut-être un jour qu'Idriss est mort sur le champ de bataille. Mais on ne dira jamais qu'il a été capturé», révèle YERIM SECK

Mercredi 21 Avril 2021

Interrogé par nos confrères de l'observateur sur le décès tragique de Idriss Déby, le journaliste Cheikh Yerim Seck est revenu largement sur les convictions de l'ex président Tchadien mort au combat.


«Un jour de 2009, alors que j’interviewais Idriss Déby pour le compte de Jeune Afrique, sous les ors, lambris et dorures de son palais, à N’Djamena, il m'avait dit, en réponse à ma dernière question : "Je ne connais pas la peur, protéger mon pays m'apporte sérénité et calme aux moments les plus critiques. Et puis, je ne suis pas quelqu'un qu'on attrape. Je ne suis pas fait pour cela. On dira peut-être un jour qu'Idriss est mort sur le champ de bataille. Mais on ne dira jamais qu'il a été capturé ou qu'il a été fait prisonnier. Mon honneur de Général de l'Armée du Tchad me l'interdit."


Sa mort au combat, suite à des blessures subies au front face aux combattants du Fact, honore sa parole. Je n'en saisis que davantage ce qu’il m'avait dit off the record. «Le Tchad est une terre de guerriers. Il y a ici des règles non écrites qui imposent à chaque homme, lorsqu'il est défié, de tuer son adversaire ou de mourir. Dans ce pays, le sens de l'honneur veut que seules les femmes restent à la maison lorsqu'arrive le temps de combattre. Voilà pourquoi je suis à la tête de mes troupes chaque fois que je suis attaqué. C'est cela notre philosophie de la guerre qui échappe à ceux qui ne comprennent pas qu'un chef d'Etat dirige en personne les troupes sur le champ de bataille.» Sans jamais le lui avoir dit pour ne pas paraître flagorneur, j'ai toujours admiré son courage physique et son franc-parler…»

La Redaction



TV& RADIOS

Serigne Fallou Dioumada : "Si tu cherches des gens arrogants, incorrects... va chez les policiers et gendarmes"

Me Moussa Bocar Thiam : «La décision de la Cour de la CEDEAO est une erreur monumentale»

El Hadji Diouf révèle: "Brunu Metsu m'a dit qu'il préfère étre inhumé au coté de..."

Liberté de la presse : Les journalistes de Ziguinchor dans la rue

Fatoumata Ndiaye "Au Fouta, ils traquent des jeunes qui s'opposent au régime de Macky "

Pape Ndiaye révèle : "Le procureur m'a dit que Imam Ndao avait un projet de faire exploser le mausolée de..."

"Il y a des ministres et DG qui n'obéissent pas aux ordres de Macky", selon Serigne Mbacké Bara Doly confirme



Inscription à la newsletter

Recherche