Menu



Exclusif.net



Clinique Cheikh Anta Diop : l’ambulancier cambriole le bureau de la comptable pour « acheter l’ordonnance de sa femme »

Samedi 13 Février 2021

​Il a perdu le volant après 15 ans de service. Moustapha Diop n’est plus ambulancier à la clinique Cheikh Anta Diop. Le chauffeur a perdu son poste pour avoir cambriolé le bureau de la comptable et emporté 75 mille FCfa. Il a été reconnu coupable de vol avec effraction hier vendredi, par le juge des flagrants délits de Dakar.




Ce cambriolage avait mis mal à l’aise le personnel de la clinique Cheikh Anta Diop. Mais à la barre du tribunal des flagrants délits, l’ambulancier a expliqué son acte par des soucis financiers et son besoin pressant d’assister sa femme en état de grossesse avancée. Après une consultation prénatale à la clinique, sa femme s’est retrouvée avec une ordonnance coûteuse qu’il n’était pas en mesure d’acheter. Face à cette situation, il n’a trouvé mieux que défoncer la porte du bureau comptable de la clinique Cheikh Anta Diop. Dans la journée du 25 décembre dernier, après un dur labeur, Moustapha est rentré à son domicile aux Parcelles Assainies, laissant l’ambulance à l’hôpital. Un prétexte pour revenir à la clinique sans éveiller de soupçons. Et son plan a marché à merveille. Revenu à son lieu de travail vers 18 heures à bord d’un taxi, l’ambulancier trouve le vigile à l’accueil qui l’informe que tout le personnel est parti. Prétextant une urgence, il entre dans la clinique et réussit à défoncer la porte du bureau de la comptable. A l’intérieur, il met la main sur une enveloppe contenant 75 mille FCfa. Le week-end passé, la responsable de la comptabilité constate, à son retour, les dégâts. Elle en informe la dame N. Bathiely, propriétaire de la clinique, qui est allée porter plainte contre X à la police du Point E. Une enquête a été diligentée.


Entendu, le vigile Aliou Sy a révélé que le jour du vol, seul l’ambulancier est revenu vers 18 H, à la clinique, sous prétexte qu’il avait une urgence. Convoqué par la police, le chauffeur a, dans un premier temps, nié sa présence dans la clinique aux heures indiquées, mais il a été trahi par les caméras de surveillance. Dos au mur, il avoue son forfait, arguant un manque de moyens pour acheter l’ordonnance prescrite à sa femme enceinte.


Placé sous mandat de dépôt, le 21 janvier dernier, Moustapha Diop a été jugé hier, après plusieurs renvois, devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. Malgré ses aveux circonstanciés faits devant les policiers, le prévenu a changé de fusil d’épaule, réfutant le délit de vol avec effraction qui lui est reproché. Les conseils de la partie civile qui estiment que les faits sont incommensurables, ont réclamé 10 millions FCfa pour réparation du préjudice. Le procureur a requis 2 ans, dont 3 mois ferme. Me Oumar Sène de la défense a plaidé coupable et sollicité la clémence. Au terme du procès, le tribunal a condamné Moustapha Diop à 2 ans, dont un mois ferme et à payer un million de FCfa à titre de dommages et intérêts.


L'OBSERVATEUR
La Redaction



AUTRES INFOS

"Sur le cas d'Adji Sarr, l'Etat a mobilisé toute une armée. Mai sur mon viol, c'est le silence total", Merry Gomis

Apres décès Thione Seck : Les révélations de Ahmed Aidara (Audio)

Saccage des chaises de l'arène nationale : Le CNG annonce des sanctions

USA: Léon Bassène lance son single "Scared to Love"

Nécrologie : Le Père d'Aida Samb est décédé

Adji Sarr dépose une nouvelle plainte devant le Procureur contre...

Yeumbeul: après avoir reçu sa dose d’Astrazeneca, une dame dans un état critique

TV& RADIOS

Affrontements à l'UCAD: Un étudiant de Kékendo succombe à ses blessures

Birame Souleye Diop précise: «Sonko n'ose pas dire qu'il va encore briguer un mandat à la tête de PASTEF parce que... »

Quand Sidiki Kaba s’engageait à défendre "les homosexuels et les Lesbiennes" (video)

Gaston Mbengue tacle les Apéristes: "Ils organisent des meetings pour tromper Macky alors que Sonko a réussi..."

Vol d'armes à l'intérieur de la caserne de Diaobé: Un capitaine de la gendarmerie dément

Supposée Présence de "forces occultes" : Le colonel Diouma Sow dément et précise

Côte d’Ivoire : Un nouveau gouvernement de 37 ministres et 4 secrétaires d’État



Inscription à la newsletter

Recherche