Chine: Reuters prouve l'utilisation des nouvelles technologies pour surveiller des cibles

Mardi 30 Novembre 2021

Des caméras de reconnaissance faciale et le traçage des téléphones portables surveillent les journalistes et les étudiants étrangers, en Chine. Ce système commandé par la province centrale du Henan, selon l'agence Reuters, est le premier exemple connu de la mise en place d'un outil technologique personnalisé de répression des médias.


Voilà un document qui prouve ce que beaucoup soupçonnaient déjà : l'utilisation des nouvelles technologies dans la surveillance de cibles prédéfinies par les autorités chinoises, en l'occurrence ici les journalistes et les étudiants internationaux. Ces 200 pages d'appel d'offres du gouvernement du Henan, consulté par Reuters, contiennent beaucoup d'informations. Le système permet de compiler des fichiers individuels. Il utilise 3 000 caméras de reconnaissance faciale connectées à des bases de données nationales et régionales ; des caméras capables de cerner un individu portant un masque ou des lunettes et dont les images sont exploitées par pas moins de 2 000 agents.

L'achat d'un billet de train, l'enregistrement à l'hôtel, déclenchent l'alerte auprès de différentes forces de sécurité prêtes à entrer en action.
R





AUTRES INFOS

Abdoulaye Diouf Sarr mobilise à Ouakam

Casamance : Qui sont ces rois que Sonko a rencontré ?

Sénégal : Ce que les militants des droits des Lgbt demandent à Macky Sall

Mamour Diallo commanditaire de l'affaire Adji Sarr ? Son ancien conseiller personnel dévoile tout

Découverte de munitions de guerre à bord du « EOLIKA » : Ce qu'il faut savoir sur ce navire

Locales 2022 : Les militants de Yawwi Askan wi chauffent Mbour et font danser Sonko, Déthié Fall, Aida Mbodji(REGARDEZ)

PARRAIN DE LA FINALE DE LA ZONE II DE L’ODGAM DE ZIGUINCHOR : Doudou Ka au service de la jeunesse

Vidéo: Violences électorales, le divorce de Mbathio, accusation de Dabaye Sidy Diop... Les terribles révélations de Tange Tandiang