Menu



Exclusif.net



CASAMANCE: La razzia politique de ASSOME inquiète PASTEF

Dimanche 6 Septembre 2020

La présence du ministre Assome Aminata Diatta dans le premier gouvernement du Président Macky Sall après sa brillante réélection en 2919 est perçue comme une mission commandée par des responsables du PASTEF qui ont sonné l'alerte signée et portée par un sage du parti.

C'est vrai, la fille du terroir est en service commandé sous l'éclairage du chef de l'Etat pour l'intérêt supérieur de la nation, mais aussi pour rédynamiser et renforcer le dispositif politique de la mouvance présidentielle en Casamance et dans le reste du pays.


Etre en mission pour l'émergence de son terroir n'a rien de péjoratif. La présence de Assome sur le terrain ne devrait déranger car personne ne peut remettre en cause sa légitimité filiale et le cordon indéfectible qui la lie à cette partie du pays.

Par contre, il est bien vrai que les performances politiques de l'héroïne du Blouf dérange et irrite par là même au plus haut niveau du PASTEF qui chaque jour voit des pans entiers de ses segments déferler pour accompagner et soutenir l'élan politique de Assome.


Récemment, en début d'hivernage, avec le concours de son frère et collègue de l'agriculture et de l'équipement rural le Pr. Moussa Baldé, Mme le ministre du commerce et des PME a mis à la disposition des femmes et des jeunes un important lot d'intrants et de matériels agricoles.


Le succès d'une telle initiative, l'engouement général qu'elle a suscité, a installé la peur dans les rangs du PASTEF de Ousmane Sonko dont les militants par des voies démagogiques et non conventionnelles crachent du venin sur cette brave dame. Son seul tort est d'accueillir en masse des vagues de d'émissions des rangs du PASTEF.

Evoquer la situation politique du PS en 1988 dans le Bignona pour prédire une déroute aux locales prochaines relève de la mauvaise foi. Vérité pour vérité et pour votre mémoire, nous vous rappelons qu'en 1988, ce sont des responsables qui ont dirigé les listes de AJ/PADS, pour manifester leur désaccord face au parachutage du ministre Landing Sané, les hommes de Robert Sagna ont prouvé à feu Tanor Dieng qu'ils étaient majoritaires dans cette localité.
En somme donc, ce qui s'est passé en 1988 n'a absolument rien à voir avec le contexte actuel caractérisé par une adhésion volontaire à la démarche de Assome Aminata Diatta dans le département. La comparaison est malencontreuse, le contexte anachronique, l'analyse à la fois rudimentaire et élémentaire. Prenez encore votre mal en patience. Mme le ministre est fière d'être en mission commandée pour le Président de la République.


Frantz Fanon ne disait-il pas que chaque génération est investie d'une mission. Elle l'assume ou la trahit. Assome quant à elle a pour mission fondamentale d'accompagner Son Excellence Monsieur Macky Sall dans l'effort de construction nationale pour un Sénégal émergent, rien, absolument rien ne peut entraver  la détermination de cette amazone du Sud à servir pour le mieux être des populations de son terroir.

Abdourahmane Lo
La Redaction



AUTRES INFOS

"Sur le cas d'Adji Sarr, l'Etat a mobilisé toute une armée. Mai sur mon viol, c'est le silence total", Merry Gomis

Apres décès Thione Seck : Les révélations de Ahmed Aidara (Audio)

Saccage des chaises de l'arène nationale : Le CNG annonce des sanctions

USA: Léon Bassène lance son single "Scared to Love"

Nécrologie : Le Père d'Aida Samb est décédé

Adji Sarr dépose une nouvelle plainte devant le Procureur contre...

Yeumbeul: après avoir reçu sa dose d’Astrazeneca, une dame dans un état critique

TV& RADIOS

Affrontements à l'UCAD: Un étudiant de Kékendo succombe à ses blessures

Birame Souleye Diop précise: «Sonko n'ose pas dire qu'il va encore briguer un mandat à la tête de PASTEF parce que... »

Quand Sidiki Kaba s’engageait à défendre "les homosexuels et les Lesbiennes" (video)

Gaston Mbengue tacle les Apéristes: "Ils organisent des meetings pour tromper Macky alors que Sonko a réussi..."

Vol d'armes à l'intérieur de la caserne de Diaobé: Un capitaine de la gendarmerie dément

Supposée Présence de "forces occultes" : Le colonel Diouma Sow dément et précise

Côte d’Ivoire : Un nouveau gouvernement de 37 ministres et 4 secrétaires d’État



Inscription à la newsletter

Recherche