Menu

Bagarre dans une mosquée : L’Imam envoie son muezzin aux Urgences de...

Vendredi 12 Novembre 2021

La mosquée de Foulbés, quartier de la ville de Vélingara, était avant-hier, mercredi 10 novembre, le théâtre d’une bagarre ayant opposé l’Imam Thierno Boubacar Bâ au muezzin Ibrahima Diallo. Ce dernier a été copieusement bastonné par l’Imam qui lui a fracassé les deux jambes et un bras. Il est admis aux Urgences de l'hôpital régional de la capitale orientale. 

La mosquée du quartier Foulbés de Vélingara a été le théâtre d’une rixe insolite, avant-hier mercredi, entre le muezzin Ibrahima Diallo et l’Imam Thierno Boubacar Bâ. Les deux hommes ont fait fi de la sacralité des lieux pour se battre dans la mosquée. La bagarre aurait éclaté peu avant la prière du crépuscule. En effet, après la prière de 17 heures, l’Imam Thierno Boubacar Bâ décide de rester dans la mosquée et attendre la prière de «Timis». Pour ce faire, l’Imam décide de s’allonger sur une natte de prière sous la ventilation.


A l’abri de la chaleur caniculaire, l’Imam s’endort dans un profond sommeil. L’heure de la prière de «Timis» approche, comme à son habitude, le muezzin I.D. arrive sur les lieux pour appeler les fidèles à la prière. Mais il trouve l’Imam dans les bras de Morphée. Sans sourciller un seul instant, le muezzin de la mosquée, Ibrahima Diallo, roue de coups de gourdin l’Imam Thierno Boubacar Bâ, brusquement tiré de son sommeil. Plus fort et plus costaud que le muezzin, l’Imam piqué dans son orgueil, prend de toutes ses forces le muezzin, le soulève avant de le terrasser à même le sol. Comme une bête blessée, le très robuste Imam s’empare de la matraque avec laquelle le muezzin le frappait pour le corriger sévèrement. L’Imam le roue, à son tour, des coups de gourdin au point de lui fracturer les deux jambes et le bras. Les secours arrivent pour s’interposer entre ces deux préposés guides religieux. Blessé grièvement et très mal-en-point, le muezzin de la mosquée est acheminé au centre de santé de Vélingara par les sapeurs-pompiers avant d’être évacué, depuis hier jeudi, vers Tamba pour être admis aux Urgences de l'hôpital régional.


Cette bagarre est la résultante d’une situation délétère qui prévaut dans cette mosquée. La cause résulte de la légitimité de l’Imam Thierno Boubacar Bâ, qui est contesté par le muezzin Ibrahima Diallo. En fait, après la mort de l’Imam Thierno Madiou, Thierno Boubacar Bâ a été désigné pour diriger les prières dans cette mosquée. Mais cette nomination n’a pas été acceptée par le muezzin. Comme prétexte, il aurait soutenu que l’Imam Thierno Boubacar Bâ ne mérite pas d’être l’imam. Car, d’après le muezzin, il n’est pas «digne, ni honnête». Le muezzin remet ainsi en cause la légitimité de l’Imam. Pour lui, celui-ci ne saurait prendre la succession du défunt Imam Thierno Madiou. 

L'OBS
R


AUTRES INFOS

Actions sociales : Lat Diop au chevet des couches démunies

La gouvernance des réseaux sociaux

«Il m’a violée et engrossée avant de m’épouser»

Adja Diallo : "Je regrette d'avoir été mannequin"

Adultère : Un agent forestier surprend son ami commerçant sur sa femme et...

Un boulanger taillade le berger qu’il a surpris avec sa femme

Reprise de la distribution des bourses sociales

TV& RADIOS

Aéroport de Cap Skirring: La réception du Premier vol International post-réhabilitation, prévue le 5 Décembre

Tentative d'assassinat : la voiture de Khadija Mahecor Diouf de Pastef sabotée

Gaston Mbengue : "Je présente mes excuses aux Sénégalais... Barthélémy Dias est mon fils" (REGARDEZ)

Vidéo: Macky étale sa colère après l'arrêt des financements de l'exploitation des énergies fossiles

Sécurité, Santé, éducation, énergie...ce que la Chine promet à l'Afrique

Afrique: Macky Sall plaide pour la souveraineté "pharmaceutique et médicale" (VIDÉO)

Charles Faye répond à une responsable de BBY: " Vous voulez mettre en mal Sonko avec les marabouts...mais ça ne passera pas"



Recherche