Assassinats de 49 musulmans en Nouvelle-Zélande: L’identité du tireur

Vendredi 15 Mars 2019

Âgé de 28 ans, l'auteur présumé de l'attaque de deux mosquées à Christchurch est un ressortissant australien. Il avait séjourné de façon "sporadique" en Nouvelle-Zélande et détenait un permis de port d'arme.

L’auteur présumé de l'attaque vendredi 15 mars de deux mosquées à Christchurch ayant fait au moins 49 morts est un Australien âgé de 28 ans, présenté comme un "extrémiste de droite" par les autorités néo-zélandaises.

L'homme a amplement décrit son parcours et ses motivations dans un texte de 74 pages publié sur les réseaux sociaux. Pour l'heure, les détails sur sa vie personnelle n'ont pas été confirmés par les enquêteurs ou la justice, devant laquelle il doit comparaître pour meurtre samedi.

Jacinda Ardern, la Première ministre néo-zélandaise, a précisé qu’il n’était pas un résident permanent de Nouvelle-Zélande, mais qu’il y avait séjourné de façon "sporadique". Il n’avait pas de casier judiciaire et n’était pas connu des services de renseignement ou de police, ni en Nouvelle-Zélande ni en Australie. Il était en possession d’un permis de port d’arme depuis novembre 2017 et détenait, au moment de l’attaque, cinq armes à feu dont deux semi-automatiques.


"Nos lois sur les armes vont changer", a déclaré Jacinda Ardern, avant de préciser que les enquêtes se poursuivent pour connaître les circonstances de l’obtention du permis et des armes.

L’individu aurait également séjourné de nombreuses fois à l’étranger, a-t-elle ajouté. Une déclaration confirmée par deux autres pays, la Bulgarie et la Turquie, qui ont publié des détails sur ces voyages.

Voyages en Turquie, en Bulgarie et dans les Balkans

En ce qui concerne la Bulgarie, le suspect y aurait séjourné du 9 au 15 novembre 2018, selon le procureur général bulgare, Sotir Tsatsarov. Une enquête a été ouverte pour déterminer si "sa version, selon laquelle il souhaitait découvrir des sites historiques et étudier l'histoire des pays balkaniques, est correcte ou s'il avait d'autres objectifs", a ajouté le procureur lors d'une conférence de presse.

Dans les premiers éléments rassemblés par les autorités bulgares ne figurent cependant pas "de données d'activités terroristes et de contacts de cette personne en Bulgarie", a précisé le procureur.

Les enquêteurs disposent déjà d'informations précises sur le déroulé du séjour en Bulgarie : arrivé à Sofia en provenance de Dubaï le 9 novembre, l'homme a loué une voiture le 10 novembre et "a visité des sites historiques" dans dix localités bulgares, selon le magistrat. Il a ensuite quitté la Bulgarie le 15 novembre sur un vol pour Bucarest, où il a loué une voiture pour se rendre en Hongrie.

Ce n'était pas la première fois que cet Australien se rendait dans le sud-est de l'Europe : il avait, selon les mêmes sources, effectué un court séjour dans les Balkans du 28 au 30 décembre 2016, voyageant en bus à travers la Serbie, la Croatie, le Monténégro et la Bosnie-Herzégovine.

Il aurait également effectué un séjour prolongé en Turquie, a déclaré vendredi un haut responsable turc, qui a précisé que les autorités enquêtaient sur ses contacts et ses déplacements. Il aurait, selon des responsables turcs interrogés par la télévision publique TRT, visité le pays du 17 au 20 mars 2016, avant la tentative de coup d’État du 15 juillet 2016, puis du 13 septembre au 25 octobre de la même année.

Ces responsables estiment par ailleurs qu’il s’était rendu en Turquie dans l’objectif de "mettre en œuvre une attaque ou un assassinat". L’homme aurait appelé au meurtre du président turc Recep Tayyip Erdogan, précise TRT.

ACTUALITÉ | AUTRES INFOS | TV& RADIOS | KHALIL POST | POLITIQUE







Baba Tandian: "Les 58% de Macky de 2019 sont encore meilleurs que les 63% de 2012 "

Vidéo: La réaction de Baba Tandian sur le gouvernement "Parallèle

Seynabou Wade sur l'insécurité: «Il y a suffisamment de forces de l'ordre mais elles sont utilisées pour...»

Barthélemy Dias : «Juridiquement Macky Sall a le droit de se présenter pour un troisième mandat... »

Aliou Sow tacle Fada et Cie: «Si la présidentielle se limitait à Darou Mouhty, Macky irait au second tour… »




Recherche