Après René Capain Bassène, Xavier Diatta victime d’attaques malveillantes

Jeudi 1 Novembre 2018

Après René Capain Bassène, Xavier Diatta victime d’attaques malveillantes
Ne point commencer par dire qui est Xavier Diatta s’est n’avoir pas fait une panse d’a.
 Personnage multidimensionnel et philanthrope, natif du village d’Essyl dans le « royaume de Bandial » dans l’actuelle commune d’Enampore,  Xavier Diatta est d’une franchise sans reproche, débonnaire, loyal et profondément chevillé à sa Casamance natale, terre qu’il tient tant, sa fierté.


C’est avec le cœur froid qu’il s’est engagé dans la lutte pour une Casamance meilleure, riche prospère et en paix avec une discrétion olympienne. Comme ses prédécesseurs, il est victime de critiques inhumaines, de menaces et des accusations infondées, une manœuvre d’approche et une capture qui sont facilitées par des truands issus de la pègre. (Se référer à http://www.lejournaldupays.com/contribution-xavier-diatta-du-rallye-guerrier-a-la-primature-parcours-dun-arriviste-opportuniste/.)
Qui en veut vraiment à cet homme de valeur? Pourquoi chaque fois qu’une personne s’engage à contribuer au rayonnement de la Casamance, il est simplement bâillonner ? Si avant-hier ce fut d’autres, hier, son jeune frère le journaliste René Capain BASSENE qu’il a toujours défendu sur tous les plateaux au point d’être convoqué sur l’affaire de Boffa, sa demeure et ses bureaux perquisitionnés à Dakar. Aujourd’hui c’est lui. La mise à mort douce orchestrée depuis par des hommes tapis dans l’ombre allonge la liste des victimes. Elle rappelle que des contributions méthodiquement planifiées et exécutées par des malintentionnés sont légion et presque…routinières. Qui s’est prononcé depuis l’affaire de Boffa parmi les hautes personnalités de la Casamance ? Il est le seul à déplorer cet état de fait. Comment une telle personne peut être qualifiée d’opportuniste ? Lui qui a été, comme vous semblez le dire, le n°2 du parti d’Abdoul Mbaye, comment est-il un arriviste ? Lui qui se bat à amener la paix et le bien-être comment peut-il en être un traitre ?
Les fausses informations contenues dans cette contribution sont dangereuses, incendiaires, haineuses et sources de confusion pouvant même attenter à la vie de Xavier Diatta. Qui les a publiées ? Pour quelles raisons ? Avec quel effet ? Pour le compte de qui ?
Chère population de la Casamance de tout bord, j’affirme ici, pour avoir connu l’homme, l’avoir côtoyer et l’avoir pratiquer, que cette contribution haineuse et jalouse n’est qu’un tissu de mensonges savamment monté pour donner une impression d’opportuniste et de traite comme il semble bien le dire. Faisons attention à ces manipulateurs, ces terroristes, qui tentent par des contributions de ce genre à semer le flou, le doute pour s’emparer de vous.  D’ailleurs, de la date de naissance aux accusations de bombardement en passant par les fonctions de Xavier rien n’est ni vrai ni exact. Cette contribution brille par son caractère va-en-guerre et la personnalité pseudencéphale de son auteur.
En effet, Xavier Diatta était un militaire de formation comme la plupart des jeunes de son époque. Ingénieur aéronautique de maintenance, jamais il n’a piloté un avion de chasse. Son rôle était de conduire les avions pour des vols de contrôle après réparation pour autoriser ou refuser leur mis en vol. Si le service militaire enseigne quelques vertus, elle en affaiblit plusieurs; le soldat trop humain ne pourrait accomplir son œuvre. C’est d’ailleurs une des principales raisons qui font qu’il résilie de l’armée et se reconvertisse dans l’aéronautique civile. Xavier n’est jusqu’au moment où nous écrivons ce texte ni conseiller, ni chargé de mission du Premier Ministre Boun Abdallah DIONE. 
Face à la situation de crise en Casamance devait-il se taire ? En fils du terroir n’a-t-il pas le droit de s’y prononcer ? Existe-t-il une classe déterminée pour se prononcer des questions de la Casamance ?
Enveloppé de la nostalgie de son enfance marquée par une Casamance paisible, douce où il fait bon vivre, Xavier prit son courage en main et entame une série d’action très bénéfique.  Il écrit « Fidju di tera », un chef d’œuvre sur le conflit de la Casamance. Il ne s’arrêtera pas en si bon chemin dans sa quête permanente du bien-être de la population locale à laquelle il s’identifie et tient fort, il mène :
- des caravanes annuelles de consultation gratuite pour permettre à une population démunie de bénéficier de soin. (Edition 2018 : Enampor, Mangangoulack, Kafountine, Ziguinchor (Kadior, Colobane et Peyrissac) avec plus de 2500 personnes touchées à cet effet.
-Il n’y a deux semaines il faisait partie des experts chargés de réfléchir sur les Directives Volontaires en rapport avec le foncier, un atelier de haut niveau organisé ici chez nous en Casamance.
-A la parution de l’article, j’avais essayé de le joindre mais en vain. Devant mon insistance un contact me dit qu’il était en Europe (en compagnie de plusieurs maires du notre pays) dans le cadre d’un partenariat avec la chambre de commerce et d’industrie du Portugal. J’ai compris que ce projet de mise en place d’un centre de certification pour les unités de transformations des produits agricoles casamançais qui le tient à cœur était en route car les objectifs du projet avaient été déclinés lors de la cérémonie de signature de convention  qui a eu lieu il y a quelques semaines au complexe Aubert ici à Ziguinchor sous la présence effective de toutes las autorités administratives et la Présidence du Conseil National du Dialogue des Territoires. Après Ziguinchor, avec les investisseurs, il avait sillonné toute la Casamance (Kolda, Sedhiou, Bignona, Vélingara, Oussouye…..)


-Xavier est celui qui a doté le Sénégal tout entier et ce, depuis 14 ans d’un avion d’évacuation sanitaire gratuite. Des centaines de Casamançais ont bénéficié de ce service médical gratuit y compris les plus hautes autorités de ce pays. Aucune famille ne peut prétendre avoir été flouée ou payer un penny.

-Xavier est celui qui a permis à plusieurs enfants nés avec des malformations sévères de bénéficier gratuitement de soins réparateurs dans les meilleurs plateaux médicaux du monde (France, Suisse, Allemagne…) et d’avoir aujourd’hui une vie normale, au grand bonheur de leurs parents.


-Souvenons-nous il y a trois ce garçon de 18 ans, victime d’accident de Jakarta. Bien qu’il ne l’ait jamais ni connu ni rencontré ses parents. Xavier l’avait fait évacuer de Tambacounda à Dakar avec son avion puis l’avait pris en charge jusqu’à son dernier souffle. Il paya les frais de rapatriement du corps jusqu’à son village natal (Sadatou à la frontière malienne). La presse en avait relayé ce fait qui me parait hautement humain.
Qui aujourd’hui dans le landernau politique casamançais pourrait se targuer d’avoir fait plus que lui dans ce pays ???


Face à ces efforts consentis de haute portée humaine, comment peut-on avancer des affirmations aussi cyniques, graves sur sa personne, dire qu’il a bombardé des villages, tués des personnes, c’est si bizarre, si ridicule, si excentrique que soient ces accusations mensongères, mais, en vérité, ce que j'éprouve depuis la parution de cette contribution est d'une telle étrangeté, que j'ose à peine en convenir devant moi-même.   
Je n'ai pas encore compris pourquoi, mais il semble que bien des gens aient le réflexe spontané d'accuser et de mépriser ceux qui se mette au service de la paix et du développement de la Casamance. On voudrait bien le bâillonner pour peu que ses idées remettent en question le confort acquis des « bien-pensants ». Lorsque je constate la fermeture d'esprit de certaines personnes, j'ai la peine à croire que nous soyons véritablement sortis des années de grande noirceur.


Mais j'estime que les graves accusations s'adressant à Xavier Diatta, tout comme la violence, sont les armes du faible et déshonorent ceux qui s'en servent. Si vous pensez qu’il est un être arriviste, opportuniste et traite, il est inutile de vous attaquer à lui. Les individus arrivistes opportunistes et traites sont à plaindre plus qu'à blâmer, on doit les aider en les instruisant, pas en les détruisant. Instruisez-le.


Pour ces raisons, je pense que, dans votre propre intérêt et celui de vos lecteurs, vous auriez d’avantage à gagner de la crédibilité en modifiant votre approche. Une argumentation solide, non destructive servirait mieux votre cause. Ne connaissant rien sur lui d'autre que son opinion sur le sujet qui vous pique, vous l'avez maladroitement inventé une situation en prétendant, sans savoir, qu’il est un opportuniste et arriviste et qu’il a bombardé des villages, tué des personnes. Votre argumentation est incohérente et je te défie d’apporter des preuves de vos dires. Arrêtez ce n’est pas honorable et cela ne vous élève pas. Bon, sous l'emprise de la colère ou de la jalousie, il faut être solidement constitué pour garder quand même une certaine cohérence dans l'argumentation et, comme tout humain vous avez des faiblesses compréhensibles, il ne vous en tient pas rigueur. Je n'arrive pas à croire qu'en 2018, une personne soit assez stupide, ignorante, inconsciente et bornée pour écrire des saletés pareilles sur un site que d'autres personnes pourraient accidentellement lire... De grandes personnes pourraient "tomber" sur ça... Comment recevraient-ils la chose? Lorsque vous vous regardez dans le miroir, je n'ose pas imaginer ce que vous ressentez. J'en serais incapable moi-même, si j'avais écrit de telles vacheries.


Quelle horreur !
Il faut étouffer le penchant à l'injure avec plus de soin qu'un incendie. Votre réaction excessive est peut-être une manifestation d'impuissance et de culpabilité qui choisit d'agresser plutôt que d'avoir la force d'expliquer et de comprendre
Je vous suggère plutôt de construire votre argumentation positivement par un débat d’idées et de principes que de proliférer des accusations graves attentant à mon honneur et mon intégrité personnel. Ma personne a très peu d'importance. Serez-vous toujours aussi désarmé ou aurez-vous choisi de vous défendre honorablement ?
J'aimerais avoir des opinions dans lesquelles tout le monde aime se mirer. Je me garde bien qu'elles fassent obstruction à mon plus grand désir qui est celui d'aimer mon prochain.


Si j'ai mis tant d'énergie à répondre à votre message accusateur et haineux, c'est que je refuse de voir en vous la personne bête et méchante que vous projetez sur moi. Je veux vous estimer. Je voudrais par mon texte susciter le meilleur à sortir de vous et non pas le pire. La plume exprime la couleur de l'âme. J'aurais plaisir à voir la vôtre sous une couleur moins cruelle.
Mes plus cordiales salutations
« Olal pé kanoorr, ou katal djigéch »
Amen Bassène

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 23:04 Soupçons de viols : Tariq Ramadan est libre

ACTUALITÉ | AUTRES INFOS | TV& RADIOS | KHALIL POST | POLITIQUE









Recherche