Aly Ngouille Ndiaye : «L’Etat doit encore 10 milliards à Iris Corporation»

Mercredi 6 Décembre 2017

L’Etat ne s’est pas encore acquitté de sa dette vis-à-vis de la société qui avait remporté le marché de la confection des nouvelles cartes d’identités CEDEAO. En effet, a informé ce mardi le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, Iris Corporation court toujours derrière ses dix (10 milliards de francs CFA).

On a parlé de beaucoup de chiffres. Dans le contrat qui était signé entre l’Etat du Sénégal et la société Iris Corporation, il était question de payer en 5 ans à raison de 10 milliards de francs CFA par an  parce qu’on avait projeté dans un premier temps de faire 2 millions de cartes par an», a déclaré le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye. 

Ce dernier qui se prononçait sur la confection des nouvelles cartes d’identité a expliqué cette situation par la production de 6,2 millions de documents, en lieu et place de ce qui était retenu puisqu’il y a eu entre temps la refonte du fichier. Et, indique-t-il en marge de la Déclaration de politique générale que le Premier ministre présentait aux députés, ces cartes coutaient chacune 5000 francs CFA, faisant au total, 30 milliards de francs CFA. 

Et le maire de Linguère d’expliquer : «Au départ nous devions payer 20 milliards de francs CFA. J’ai sur ma table une facture pendante de 10 milliards de francs CFA qui n’est pas encore payée».





Idrissa Seck à Macky Sall: « Ne fuyez pas le débat et n'occulte pas la question Petrotim»

Dionne révèle ce que Bamba Fall cachait : «Tu as dit que tu admires le président et sa femme Marieme Faye»

Gestion sobre: l'avion présidentiel Sénégalais est allé chercher Weah au Liberia. Et qui paye la facture ?

Awa Ndiaye: «sur l'affaire Seneporno, le premier ministre m'a dit... »

Le président Pape Mactar Diallo : «L' alternance de 2012, a été fourvoyée par la dynastie Faye Sall»

Mbaye Ndiaye assume: « Khalifa Sall, c’est mon ami et pour rien au monde, je ne vais me mettre sur la place publique pour le dénigrer, jamais ! » regardez

Macky Sall à ses proches: «il faut laisser les gens de l'opposition bavarder, ils n'auront rien en 2019...»