Aly Ngouille Ndiaye : «L’Etat doit encore 10 milliards à Iris Corporation»

Mercredi 6 Décembre 2017

L’Etat ne s’est pas encore acquitté de sa dette vis-à-vis de la société qui avait remporté le marché de la confection des nouvelles cartes d’identités CEDEAO. En effet, a informé ce mardi le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, Iris Corporation court toujours derrière ses dix (10 milliards de francs CFA).

On a parlé de beaucoup de chiffres. Dans le contrat qui était signé entre l’Etat du Sénégal et la société Iris Corporation, il était question de payer en 5 ans à raison de 10 milliards de francs CFA par an  parce qu’on avait projeté dans un premier temps de faire 2 millions de cartes par an», a déclaré le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye. 

Ce dernier qui se prononçait sur la confection des nouvelles cartes d’identité a expliqué cette situation par la production de 6,2 millions de documents, en lieu et place de ce qui était retenu puisqu’il y a eu entre temps la refonte du fichier. Et, indique-t-il en marge de la Déclaration de politique générale que le Premier ministre présentait aux députés, ces cartes coutaient chacune 5000 francs CFA, faisant au total, 30 milliards de francs CFA. 

Et le maire de Linguère d’expliquer : «Au départ nous devions payer 20 milliards de francs CFA. J’ai sur ma table une facture pendante de 10 milliards de francs CFA qui n’est pas encore payée».

ACTUALITÉ | AUTRES INFOS | TV& RADIOS | KHALIL POST | POLITIQUE







Pape Diop sur le soutien du PS à Macky : «C'est désolant et malheureux. Tanor Dieng a fait un mauvais choix... »

Bathily détruit Macky et son régime: «Les Séngalais veulent boire et manger...La construction des ministères n'est pas une priorité »

Pape Diop: « Moi président, je ferais un seul mandat de 5 ans pour redresser... »

Moussa Sow du MEER fait son bilan: «Sans moyens nous avons défendu le président Sall »

Bocar Diouf :«Tout ce qui est raconté contre le PRODAC et ses dirigeants n’est pas avéré...» Regardez

Monseigneur Ndiaye se prononce sur l'affaire Imam Ndao: « Pour rendre la justice, la conscience nous impose... »

Mgr Benjamin Ndiaye sermonne Macky et l'opposition: «il faut accepter de s’asseoir de s’écouter et de faire des propositions... »



exclusif.net, site politique pour l'Afrique