Alerte: Plus de 17 albinos tués au Sénégal en 2016 ( Regardez)

Lundi 19 Décembre 2016


 
Au Sénégal, malgré le folklore sur les programmes d’aide aux  couches défavorisées, les difficultés sont toujours là.Pour preuve, les chiffres révélés par Mouhamadou Bamba Diop, président de l'Association nationale des albinos du Sénégal (ANAS) font froid dans le dos. Rien en qu’en 2016, plus de 17 albinos sont morts, faute de moyens pour se soigner. Pis, cette couche serait même exclue des systèmes sanitaire et éducatif.
 
La situation nationale des albinos au Sénégal est catastrophique. Du moins si l’on se fie au propos de Mouhamadou Bamba Diop, président de l'association nationale des albinos du Sénégal (ANAS).« Nous avons enregistré plus de 17 cas d’albinos qui sont décédés de cancer. Et ce cancer est en train de ravager cette couche de la population. Le Président de la République a des initiatives nobles mais, malheureusement, tout se passe mal.» Depuis l’arrivée du président Macky Sall au pouvoir, plusieurs programmes d’aides aux  couches défavorisées ont été pompeusement lancés, mais sur le terrain, rien de concret. C’est le cas des albinos qui sont presque éliminés de tous les programmes. « Pire, nous sommes exclus des systèmes sanitaire et éducatif.Les dermatologues spécialisés sont limités à Dakar, et les Albinos qui sont à l’intérieur du pays ont des difficultés pour se faire soigner dans leur localité. Les faire venir à Dakar représente des difficultés et les faire soigner, c’est autre chose. Parce que les chimiothérapies coûtent cher et les opérations chirurgicales vont au-delà de 500 mille FCFA.  Nous n’avons pas accès aux crèmes solaires et aux médicaments.Nous souffrons et nous sommes en train de mener un combat à travers les réseaux sociaux  pour la gratuité des soins », a-t-il révélé. Aujourd’hui,  le président de l’ANAS demande l’intervention du Président de la République pour sortir les Albinos de la torpeur. « La seule personne qui est habilitéeà nous aider c’est le Président de la République Macky Sall, ou encore les membres de son gouvernement.Mais si ces gensqui ne répondent pas à nos audiences, comment-ils vont résoudre nos problèmes ? », s’interroge M. DIOP. Il ajoute : « On parle du plan Sénégal Emergent (PSE) et dans ce programme,on a laissé en rade  une minorité, parce que nous ne sommes pas représentés dans les instances gouvernementales. Nous sommes exclus de toutes les instances de décisions, malgré nos diplômes. Les gens restent dans leur bureau pour élaborer des programmes pour des couches défavorisées, mais souvent, c’est très mal fait. »  C’est fort de ce constat que  l’association «  Penattitude » a décidé d’offrir des cadeaux aux enfants albinos,le 24décembre prochain. Selon le président de ladite association, Mouhamed Lamine Pène, «nous ne pouvons pas regarder cette injustice. Et nous avons décidé de porter notre assistance à cette couche. » 
Ibrahima Khalil DIEME
 

ACTUALITÉ | AUTRES INFOS | TV& RADIOS | KHALIL POST | POLITIQUE









Recherche