Menu






Affaire Boffa Bayotte : Une ONG interpelle Macky sur le cas de César Attoute Badiatte

Jeudi 1 Septembre 2022

Selon un tweet du Président Macky Sall, l’État du Sénégal et une faction du mouvement des forces démocratiques de la Casamance dirigée par César Attoute Badiatte ont signé des accords de paix à Bissau au début du mois d’aout. Pourtant ce Chef de guerre est condamné par la justice sénégalaise dans la tuerie de Boffa Bayotte.

Pendant que le Chef guerre César Attoute Badaiatte négocie dans les lieux huppés de Bissau avec le gouvernement, ses coaccusés dans la tuerie de Bofffa Bayotte de 2018 croupissent en prison. Madia DIOP Sané, coordinateur de l’ONG « Vision Citoyenne » dans une déclaration faite hier à Ziguinchor, demande des explications sur l’implication de César Attout dans ce processus alors qu’il est poursuivi.  « L’opinion veut s’avoir comment César Atoute Badiate a pu négocier et signer de ses propres mains ces accords de paix alors qu’il fait l’objet d’une condamnation et d’un mandat d’arrêt international lancé contre lui par la justice de notre pays depuis le 13 juin 2022. Est-ce à dire que le mandant d’arrêt est levé deux mois après son entrée en vigueur ?  A-t-il bénéficié d’une loi d’amnistie ou de toutes autres formes de procédures judiciaires l’ayant permis de ne plus être inquiété par la justice et de rester en liberté ? Si c’est le cas, alors que font ses coaccusés Omar Ampoye Bodian et René Capin Bassène en prison ? », s’interroge M. Sané.

Dans la tuerie de Boffa Boyotte (Ziguinchor) où une dizaine de bicherons ont été froidement exécutés, le journaliste René Capain Basséne, Omar Ampoï Bodian et César Atoute Badiate- jugés par défaut ont été condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité par le Tribunal de grande instance de Ziguinchor. Ils devront aussi payer 20 millions de FCFA à chaque partie civile. « Nous croyons qu’au vu de tout ce qui s’est passé, Omar Ampoye Bodian et René Capin sont en train de vivre une situation d’injustice extrême : celle de la justice du deux poids deux mesures. Leur place n’est plus en prison et ne serait-ce que pour donner plus de crédibilité aux accords de paix. Nous demandons au Président Macky Sall qui à travers ses déplacements en Russie et au Mali nous fait penser qu’il est un homme de paix et de justice ainsi que le président Umaru Cissoko Mbalo qui est aussi un homme de paix et garant des accords signés le 03 août 2022 à Bissau, de prendre des mesures urgentes pour corriger cette injustice », plaide le coordinateur de Vision Citoyenne.

Dans cette affaire Madia Diop Sané interpelle d’autres organisations des droits de l’homme comme Africa Jomm Center, Amnistie International, la ligue sénégalaise des Droits de l’Homme, le Forum du Justiciable, la RADDHO, et toutes les organisations qui luttent pour la justice, la paix et le respect des Droits Humains à se prononcer. « Nous lançons un appel à tous les acteurs de paix aussi qu’à toutes les personnes éprises de paix et de justice, à œuvrer pour que cette justice de deux poids deux mesures soit corrigée à travers leur libération pure et simple des coaccusés du Chef de Guerre. »


Selon nos informations, lors de la signature de ces accords, le MFDC s’est notamment engagé à entamer le processus de désarmement à partir du 1er octobre prochain. L’État du Sénégal, pour sa part, s’engage à apporter toutes les garanties nécessaires en vue de la sécurisation des combattants procédant au dépôt des armes.
R

Nouveau commentaire :



AUTRES INFOS

Le Quotidien "Le Réveil" du Vendredi 30 Septembre 2022

Grève des concessionnaires : Les éclairages de l’UCG

Le Quotidien "Le Réveil" du Jeudi 29 Septembre 2022

Le Quotidien "Le Réveil" du Mercredi 28 Septembre 2022

Amical : le Cameroun encore battu avant le Mondial…

Voilà pourquoi le procureur a libéré Kalifone...

Yaye Awa Dieye de la TFM, séduisante !!!

Le Quotidien "Le Réveil" du Mardi 27 Septembre 2022

GOLF SUD : Lancement officiel du Plan de Développement Communal (PDC)

MONDIAL 2022 : Le jeu offensif des Lions amélioré face à la Bolivie


Flux RSS

Inscription à la newsletter