Menu

Abdoulaye Bathily est dans un état de Paramnésie, il est pathologiquement atteint par l'âge ( Par le Coordonnateur national de la Cojecar, Samba Ndong)

Mardi 18 Mai 2021



Bec inutile, oiseau aptère, consommateur de sang  et vorace je glisse au long de ton visage transparent pour enlever tes mandibules urticantes.Cher professeur comment un ancien pédagogue peut il descendre aussi bas . Vous avez totalement jeté aux oubliettes la notion fondamentale de l'éducateur. Le rôle d'un professeur doit toujours s'accommoder  avec le but de la pédagogie qui  est tout d’abord la transmission de savoirs et de compétences. Concrètement, l’enseignant doit être capable de communiquer des informations et d’aider les apprenants à les assimiler. La transmission de compétences est de rigueur notamment dans tout ce qu'il entretient. Dans le même ordre d’idée, monsieur le professeur Abdoulaye Bathily , le pédagogue peut indiquer les bonnes pistes pour l’acquisition de savoirs et compétences évitant que ses sentiments soient paralyses et la parasites l'objectif de la pédagogie.
Le pédagogue n’est pas seulement celui qui communique des connaissances et compétences. Le but de la pédagogie est aussi d’entretenir la capacité de réflexion des citoyens positives. Pour des domaines de connaissance , l’enseignant est tout d’abord tenu de fournir des informations précises sur une thématique .  Une fois les informations essentielles communiquées, le pédagogue montre aux citoyens comment réfléchir sur ces connaissances et ainsi faire des critiques pour pouvoir développer de toutes nouvelles théories et des systèmes de pensée. La pédagogie, c’est aussi développer l’esprit critique melioratif mais perojoratif. L'esprit critique melioratif consiste à argumenter dans le concret pour permettre aux populations d'avoir la rectitude d'une vision non imbriquées. La vocation du pédagogue consiste à l'’inculcation de valeurs morales
Le pédagogue est à la fois un instructeur et un éducateur. L’instruction est tout ce qui se rapporte à la transmission de connaissances et à l’entretien de la capacité de réflexion. Autre but de l’éducation,  il y a l’inculcation chez la population de certaines valeurs morales. Le pédagogue enseigne aux peuples les règles du savoir-être et du bien vivre en société. Cela inclut le respect des aînés, le respect d’autrui, l’effort d’apprentissage des règles régissant la vie en société et la volonté de les respecter . Il va de soi que le pédagogue est un professeur d’instruction civique et morale. Au-delà de son érudition, sa capacité de formuler des problématiques et de définir des méthodologies et démarches cognitives, le pédagogue doit être irréprochable dans sa manière d’être et de se comporter en société. Cela relève déjà de l’enseignement et de l’éducation. Monsieur le professeur Abdoulaye Bathily c'est peut-être vous êtes animé de très mauvaise foi pour argumenter au confins du mauvais goût mais vous ne devriez pas oublier que l’éducation est l’action de développer un ensemble de connaissances et de valeurs morales, physiques, intellectuelles, scientifiques,considérées comme essentielles pour atteindre le niveau de culture souhaitée. L’éducation permet de transmettre d’une génération à l’autre la culture nécessaire au développement de la personnalité et à l’intégration sociale de l’individu. L’éducation d'une société repose sur la famille, l’école, la société, mais cette fonction doit être mise en œuvre par des citoyens modèle pour les actes et les dits soient sur la courbe dont toutes les idées convergent vers la vulgarisation des acquis de l'État.  Au Sénégal bien avant les indépendances notre éducation était  inspirée par les respect de la hiérarchie sociale, l’émancipation de l’éducation par rapport à la religion a commencé à l’arrivée des arabo-baiberes pour l'islam et l’arrivée des missionnaires lors de la colonisation et a permis à l’Etat d’assumer progressivement au XIXe siècle toutes ses responsabilités en matière d’instruction devenue publique.
L’éducation, un des piliers de la croissance économique à long terme et organe reproducteur (Ki-zerbo,1990) de la société, est  facteur clé et un élément catalyseur du développement intellectuel, socio-économique et culturel des nations. Elle confère à la personne des habitudes, attitudes, des aptitudes et des compétences l’intégrant dans son environnement et participant activement dans le processus de socialisation et de son émancipation dans la construction de sa personnalité.
En effet, l’éducation est le fondement de la société. Raison pour laquelle, elle est indispensable à tous les âges de la vie et occupe une place importante dans les politiques des institutions .
Le professeur Abdoulaye Bathily est une honte de la république et de la pédagogie , Un ancien universitaire doit savoir tenir sa langue, maîtriser ses sentiments et dominer sa jalousie et sa haine . Monsieur le professeur tes enseignements devraient être ainsi : celui qui le reçoit le recueille comme un don inestimable mais jamais comme une contrainte pénible.
 L'enseignement octroie un  savoir, un savoir faire, savoir être  ,un savoir vivre et permettre de s'affranchir de la vilenie.  L'éducation est l'arme la plus puissante qu'on puisse utiliser pour changer le monde. Cette arme est un élément important que l'on doit toujours user pour servir la patrie et l'État. Malheureusement, notre cher professeur est atteint par l'amnésie voir même de la Paramnésie:
Trouble de la mémoire caractérisé notamment par l'invention ou des déformations de souvenirs.
L'illusion de déjà vu-déjà vécu est l'impression soudaine, parfois intense, d'avoir déjà assisté, contre toute vraisemblance, à une scène actuelle. L'illusion de fausse reconnaissance est l'identification erronée de personnes, de lieux ou de situations pris pour connus, et qui se produit le plus souvent en l'absence de toute ressemblance. Le souvenir amélioré et le souvenir- écran traduisent des essais défensifs névrotiques, en particulier dans les névroses traumatiques.
c'est pourquoi ,il a totalement oublié les piliers de l'éducation et du bon citoyen . Il est des gens qui ont le triste privilège d'être insolents sans rien dire ; leur silence parle et il offense, leur attitude injurie, leur regard seul est une insulte  en regardant avec attention le visage du prof Abdoulaye Bathily, tu y trouve des grains de la haine mais heureusement il en est d'autres, au contraire, dont toute la personne respire la bonhomie et la cordialité, à peine les a-t-on abordés qu'on les aime, leur regard vous caresse, leur sourire est une aimable séduction ; ils n'ont pas encore dit un mot que vous accourez tout de suite au-devant d'eux par votre sympathie, vous en faites vos amis sans les connaître, et quand ils s'éloignent de vous, leur souvenir vous reste comme un parfum dans le coeur. Voilà, le différence entre le président Sall et les autres politiciens malhabiles dénudés de vertu et de logistique cartésienne.Il suffit qu'un homme politique opposant croie à ce qu'il dit pour que les autres cessent d'y croire : ça, c'est la perversité propre au champ politique de notre opposition. Rien ne sert d'être vrai selon nos opposants , pour eux , il faut encore l'éclat de la vérité. Rien ne sert de mentir, il faut encore l'éclat du mensonge. En principe tout le malheur du Sénégal découle de notre opposition. Des gens comme Abdoulaye Bathily ne sont plus des modèles. L'homme a arpenté tout le monde pour se faire élire et bizarrement il est le héro des échecs dans la vie politique nationale. Bathily pour lui la politique c'est l'art de créer des faits ; de dominer, en se jouant, les événements et les hommes ; l'intérêt est son but ; l'intrigue son moyen : toujours sobre de vérités, ses vastes et riches conceptions sont un prisme qui éblouit. Bath marche avec la plus grande tortuosité comportementale jumelée des dilatoires et des jeux de yo-yo. Monsieur le professeur, vous ignorez que la bave du crapaud n'atteint jamais la colombe blanche. Le président Sall est un béni par Allah, tous les projets qu'il entreprend, Dieu les sanctifie. La COJECAR (Convergence des Jeunes Cadres Républicains)  vous d'avoir de la retenue et de ne pas franchir le Rubicon.  Ces actes infâmes qui découle de votre crâne ne seront jamais sans réponse. Nous vous mettons en garde. La vie d'un opposant ne doit pas consiste à l'insulte, à la diffamation, à l'intoxication cumulée de contrevérités .
RED



AUTRES INFOS

Dieuppeul-Derkle : La COJER distribue des kits scolaires aux établissements scolaires

Gamou à Kaolack : Abdoulaye Khouma gâte les détenus

La belle actrice Ndeye Diarra de la série « Allô DG »

Gamou de Bessire: Le village de Sonko rejette l'argent de Doudou Ka

UCAD : Grosse réforme pour l’accès au campus

Matam :Le feu ravage des champs d’arachide et de niébé

Maouloud 2021 : Abdoulaye Diouf Sarr appuie les familles religieuses

TV& RADIOS

La grosse révélation de Doudou Ka :«Le prénom du candidat de Macky à Ziguinchor commence par D..»

L'activiste Ivoirien, Tingué Foué aux dirigeants Africains : "Il faut revoir vos comportements"

Mame Diarra DIEYE sur les séries d'arrestations : "Les prisons sont pleines à cause l'injustice..." (Vidéo)

Des jeunes de l'APR Dakar-Plateau vilipendent Yaham et Salihou Keika "Ils passent tout leur temps à piailler dans les médias alors qu'ils ne foutent rien..." (Vidéo)

Pape Abdoulaye Touré : "Au Sénégal quand vous êtes dans le camp de Macky Sall, vous pouvez tuer et voler sans être inquiété"

Enclavement de la commune de Mery: l'association "Fédé sousbé Felitebé" dénonce l'attitude "irresponsable" du maire (Vidéo)

Attaque contre Pastef à Ziguinchor: Doudou Ka « perd » l’estime des internautes



Recherche