Menu







À Londres, près de 100 000 personnes réclament «la fin de la guerre à Gaza»

Dimanche 22 Octobre 2023

Les manifestants venus en petits groupes ou en famille ont afflué par milliers dans le quartier de Marble Arch, dans le centre de Londres. Le cortège s'est ensuite élancé en direction de Whitehall, la rue qui mène à Downing Street, en scandant sans relâche « Libérez la Palestine », avec des dizaines de drapeaux palestiniens et de pancartes, sur lesquelles on pouvait lire « Gaza: cessez le massacre » ou « Stop à l'occupation ». Autour de 14h, le rassemblement comptait près de 100 000 personnes, a indiqué la police de Londres sur X (ex-Twitter).

« On est venus apporter notre soutien, car on ne peut pas rester silencieux, regarder les informations et ne rien faire », a affirmé à l'AFP Mariam Abdul-Ghani, étudiante de 18 ans dont la famille est d'origine palestinienne. « J'ai des cousins, de la famille et des amis (là-bas) », a raconté Nivert Tamraz, consultante en marketing de 38 ans, venue avec ses enfants pour leur montrer « qu'il faut parfois se battre pour notre humanité et ne pas détourner les yeux ». « J'ai aussi un ami dont la famille est à Gaza, il n'arrive même pas à avoir de leurs nouvelles, c'est horrible, il ne sait pas s'ils sont morts ou vivants », a-t-elle ajouté.

« Pour nous, il est important d'être ici pour montrer notre solidarité et remettre en question l'idée que ce sont les musulmans contre les juifs, les Palestiniens contre les Israéliens », a souligné David Rosenberg, 65 ans, membre du groupe des socialistes juifs de Londres. « Il y a ici des gens qui ont entre 20 et 30 ans, qui ont grandi dans des foyers juifs traditionnels, et qui ne supportent pas ce qui est censé être fait en leur nom », a-t-il poursuivi.



Fin de manifestation dans le calme
Plus de 1 400 personnes ont été tuées sur le territoire israélien lors d'une attaque menée le 7 octobre par le mouvement islamiste Hamas. Il s'agit en majorité des civils fauchés par balles, brûlés vifs ou morts de mutilations, selon les autorités israéliennes. Dans la bande de Gaza, plus de 4 300 Palestiniens, majoritairement des civils, ont été tués dans les bombardements de riposte de l'armée israélienne, selon le ministère de la Santé du Hamas à Gaza. Un premier convoi d'aide humanitaire venant d'Egypte est entré samedi dans la bande de Gaza, désespérément attendu par ses habitants assiégés qui manquent de tout depuis plusieurs jours.

Comme la semaine dernière, le cortège était placé sous haute surveillance, avec un millier de policiers dans les rues et un hélicoptère survolant la marche. À l'arrivée du cortège à Whitehall, les manifestants se sont calmement dispersés au fil de l'après-midi, a indiqué la police londonienne. D'autres mobilisations avait également lieu samedi à Birmingham, dans le centre de l'Angleterre, Dublin ou encore à Cardiff au Pays de Galles, ainsi que dans d'autres villes européennes. Samedi dernier, des milliers de personnes avaient déjà manifesté à Londres en soutien aux Palestiniens. Quinze personnes avaient été arrêtées pour « diverses infractions », a indiqué Scotland Yard.

(Avec AFP)
Lisez encore

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 1 Décembre 2023 - 19:40 Rupture du ligament croisé - Bouna Sarr opéré

Vendredi 1 Décembre 2023 - 13:36 Le maître du JEU !






AUTRES INFOS

Vidéo : La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du vendredi 01 Décembre 2023 (wolof)

Koffi Olomide surnomme sa fille Kenaya Olomide, « Miss Keke »

Russie : la Cour suprême bannit le «mouvement LGBT» pour extrémisme

CAN 2024 (F) : le Sénégal corrige l'Egypte

Le message de Mariam BA LAGARÉ aux guinéens

Tube "Lonkotina" : Mia Guissé dévoile la face cachée du tournage

Nantes : fin de saison pour Ignatius Ganago

Vidéo : La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Jeudi 30 Novembre 2023 (wolof)

Ligue des Champions : match fou entre Galatasaray et Manchester United (3-3)

Ligue des champions : le Real Madrid s’offre le Napoli


Flux RSS

Inscription à la newsletter