Exclusif.net, la vérité
Facebook
Twitter
Mobile
Rss

2024 : Pétrole et Gaz à flots…les raisons de l’hésitation du Macky!


Rédigé le Lundi 14 Septembre 2020 à 01:39



2024 et ses horizons…voilà un peu le cap annoncé pour que les derricks émergent , les barils (OPEP) entassés pour l’export et évidemment la fin du second , oui second et non deuxième mandat , second et dernier mandat du Macky. Cette coïncidence…terrible pour certains commence à donner des idées les plus saugrenues et autant dangereuses.


Oui difficile d’accepter qu’à l’orée et même au moment de l’immersion de SUNUGAL dans le club très fermé des exportateurs (pétro-dollars), qu’on soit obligé de passer le témoin. Avouez que c’est difficile et cela hante certains pontes de l’actuel. Avec tous les rêves et autres échafauds, les châteaux en Espagne et /ou en Suisse du seul fait du baril et dans un tel proche futur(2022…c’est demain), se faire rappeler qu’on est « out » et hors course n’est pas très digeste. Et hasard ou … ?! c’est aussi le dead-line et le RV des réalisations de tant d’engagements du Macky.


Revisitez son horloge politico-politicienne et son GMT se situe à ses alentours. Donc l’idée germine et fulmine dans les salons et est partagée entre potes en « IN » ou « OFF ». Mais seulement entre hauts d’en haut du fait de la sensibilité de la question, en parler dans certains cercles est synonyme de lèse-macky et constitue une enfreinte au code-Macky, une ligne Maginot que seuls les initiés et autres autorisés osent traverser sans dégâts ni directs ni collatéraux(le sabre du prince a déjà coupé !).


Derrière cette impression de coller à l’orthodoxie du texte fondamental avec interdiction d’évoquer tout lexique de cet ordre, le sabre menaçant et étêtant, se susurre le …3ème mandat. Le macky est encore jeune, ses différents rendez-vous vers fin 2022, pétrole et gaz vers la même date et un contexte sous-régional expérimentant les révisions constitutionnelles pour faire sauter le cadenas du nombre de mandats. Vous y ajoutez l’impréparation du parti –Etat (APR) à se doter de structures devant déboucher sur un dauphin, le vase est quasi plein : la question : Après le prince …qui ?


En réalité c’est la question en dépit de ce vaste banc (benno) et qui a besoin d’un siège, d’une chaise pour le pilotage, une sorte de commandant de bord. C’est dire que les questions en suspens sont là et urgentes quoiqu’on veuille afficher pour le macky. Il ne saurait y avoir de sérénité et les cervelles tournent ainsi que les labos pour la portion magique avant les dates fatidiques. Le prince en est conscient et cogite et ne veut être point dérangé dans ses retraites épistémologiques. C’est une affaire de haute voltige et une hyper gym. est à convoquer pour franchir les barrières à la fois textuelles et sociales qui a priori demeurent d’éternité (verrou const .et événements du 23 juin).


Par où le prendre, par quel bout l’initier pour faire tilt ? Le macky y travaille sans compter que les arrières sont à sauvegarder, le CREI encore là et les enrichissements subits et illicites font florès dans cette gouvernance dite …sobre et… vertueuse !

IBOU SENE KAOLACK



Tué en Belgique: L'inhumation de Mbaye Wade risque d'être mouvementée...

Leslie Mann ne peut pas garder ses mains sur Cameron Diaz

Yopougon : Un véhicule de la gendarmerie incendié par des individus

Inondations et Covid 19: Le maire de Ziguinchor annonce l'arrivée imminente du soutien de l'Etat

Diplomatie: Les prochaines couleurs des passeports

Nigeria: Facebook va ouvrir un bureau

Trump interdit de télécharger les applications TikTok et WeChat aux États-Unis

L'ex ministre Aminata Angélique Manga ?

ARRETS SUR IMAGES: Les 73 migrants et les passeurs arrêtés à Djiffer

Mbaye Wade, Compagnon d’un célèbre avocat, tué de plusieurs coups à la gorge et au...



Facebook