Menu

Voici la liste des Sénégalais visés par les homosexuels français

Mercredi 26 Mai 2021

La manifestation des Sénégalais  qui se sont mobilisés, ce dimanche 23  mai, à la place de la Nation pour dire non à l’homosexualité, est très mal perçue par l’Association d’Aide, de Défense Homosexuelle, pour l’Égalité des Orientations Sexuelles (ADHEOS). L’organisation a, en effet, saisi le  ministre français de l’intérieur pour demander l’interdiction du territoire français et européen aux « complices de l’extrémiste salafiste sénégalais Ababacar MBOUP, pour appel public à la haine des homosexuels ».  

« Nous attirons votre attention sur l’appel à manifester le 23 mai 2021 contre l’homosexualité au Sénégal, organisé par « Le collectif And Samm Jikko Yi », dont le coordinateur Ababacar MBOUP a déjà fait l’objet d’un signalement pour appel à la haine, pour meurtre des homosexuels sénégalais, par notre association le 24 avril 2021, demandant que cette personne soit l’objet d’une interdiction administrative du territoire considérant que sa présence en France constituerait une menace grave pour l’ordre public, la sécurité intérieure ou les relations internationales de la France », écrit l’ADHEOS dans sa plainte.

Poursuivant, l’association cite des noms parmi les plus retentissants au Sénégal. « C’est pourquoi, nous vous demandons de veiller personnellement à ce que les complices radicalisés de Monsieur Ababacar MBOUP, Messieurs Serigne Babacar SY Mansour (Khalife Générale Tidiane), Imam Dame NDIAYE (Président Association islamique du Sénégal), Imam Moustapha GUEYE, Dame MBODJI (Président syndicat enseignant au Sénégal), Imam Nfansou Bodian (Imam Zone Sud Bignona), Cheikh Rhim SECK (Khalife Général Tianaba), Omar DIAGNE, Clédor SENE (Président du mouvement Nouvelle Vision), Assane DIOUF (à priori rapatrié par le Gouvernement des USA pour terrorisme), Cheikh Omar DIAGNE, Cheikh Bekay Bekay (Khalifa des Khadres), fassent l’objet d’un signalement aux fins de non-admission au système d’information Schengen (article L 211-2 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile) et que ces personne soient l’objet d’une interdiction administrative du territoire considérant que leur présence en France constituerait une menace grave pour l’ordre public, la sécurité intérieure ou les relations internationales de la France (article L 214-2 du code précité) », écrit le Président d’ADHEOS qui confond manioc et patate.
La Redaction




AUTRES INFOS

Présidence FSF- Mady Touré : “Tout sauf Augustin Senghor”

Le grand meeting de Pastef prévu ce samedi à Podor annulé

NÉCROLOGIE : Le Khalife de Serigne Mame Mor Diarra Mbacké rappelé à Dieu

Pegasus : Le Maroc sert des citations directes en diffamation contre Forbidden Stories et Amnesty

La voiture des acteurs de la série "Infidèles" endommagée : Ce qui s'est réellement passé

Thiès:Il achète un téléphone volé, utilise le Whatsapp de la propriétaire et lui envoie des images

Kaolack : Le gouverneur annule les concerts de Ngaaka et Wally Seck


Recherche