Menu




SARAH MUTERO: La plus vieille prostituée de Nairobi célèbre sa retraite apres avoir connu 28 mille hommes

Dimanche 25 Octobre 2020

SARAH MUTERO: La plus vieille prostituée de Nairobi célèbre sa retraite apres avoir connu 28 mille hommes
Le Livre Guinness des records devrait examiner les prouesses de la plus vieille prostituée de Nairobi, Sarah Mutero, qui vient de célébrer l’anniversaire de sa retraite, après avoir rendu service à plus de 28 000 hommes. Il y a deux ans, la belle de nuit de la ville, alors âgée de 49 ans, avait décidé de se retirer du métier.

Sarah Mutero a tiré révérence du plus vieux métier au monde (la prostitution), dans lequel elle a prospéré pendant de nombreuses années. Après l’avoir arrêté, Mutero a reçu une parcelle de terrain d’une valeur de 120 000 shillings (610 906 FCFA) à Makuyu, dans le comté de Murang’a. Certains sympathisants ont également promis de mettre en commun des fonds pour lui construire une maison, après avoir abandonné la prostitution.

Stanley Ngara, alias le « roi » des préservatifs du LVCT, et qui dirige un programme visant à mettre à la retraite les travailleurs du sexe de manière humaine, a déclaré que les prostituées ont joué un rôle important dans la lutte contre le VIH / Sida. « Les hommes chercheront le sexe de toutes les manières, mais quand il s’agit de prostituée, c’est un jeu différent. Ils n’acceptent pas les rapports sexuels sans préservatifs, mais beaucoup d’hommes insistent pour payer plus pour une relation non protégée. La société a une perception négative des travailleuses du sexe, mais en réalité, elles sont en première ligne dans la prévention des maladies sexuellement transmissibles », a déclaré Ngara.

« Leurs clients sont des hommes dans d’autres relations et d’après les sondages, sept clients sur 10 demandent un sexe non protégé. Sur ces sept, cinq sont prêts à payer généreusement. S’ils acceptent de telles offres, vous pouvez imaginer comment le VIH / sida peut se propager. Nous devons les accompagner avec un forfait retraite », a-t-il ajouté.

Pendant 23 ans, Sarah Mutero était une travailleuse du sexe, ayant servi des centaines d’hommes dans sa ville natale d’Embu, dans le centre-ville de Nairobi et dans la région de Majengo. Elle a affirmé qu’elle desservirait 20 hommes ou plus par jour dans sa jeunesse. Mais avec l’âge, les temps économiques difficiles et la concurrence féroce, elle pouvait gérer quatre clients par jour. Cela signifie en moyenne 100 par mois et pendant 23 ans, elle a pris soin de plus de 28 000 hommes.

« Ce n’est pas chose facile de satisfaire un si grand nombre d’hommes, certains étant impitoyables. Tout ce que j’ai gagné en satisfaisant les hommes dans le besoin est allé aux vêtements, à la location et à la nourriture pour mes enfants, ainsi qu’à l’éducation », a-t-elle dit. Elle a ajouté : « Je veux prendre ma retraite et m’installer tranquillement. Je ne suis pas accro au point de me retirer dans la rue. Non, je veux juste une vie tranquille avec mes enfants et je ne suis pas intéressée par un mari ».

#Afrik.com





Inscription à la newsletter

TV& RADIOS

Rapatriement massif de migrants clandestins: L'Espagne et le Sénégal signent des accords

Vidéo: Titi fait pleurer Alima Dionne de Sen Tv le jour de son anniversaire

Benoit Sambou assène ses vérités: "Les populations sont fatiguées des discours creux et des promesses sans lendemain..." (REGARDEZ)

Me Wade: "Vendre des licences de pêches à n'importe qui pour toucher 50 ou 120 millions de commission, c'est scandaleux " (REGARDEZ)

Zodwa Wabantu: « Si un homme ne dort pas après avoir fait l’amour croyez-moi, vous avez échoué en tant que femme »