Menu

"Plus de 5.000 cas positifs, 60 morts au Sénégal... Diouf Sarr n'est pas à la hauteur, il doit démissionner"

Dimanche 14 Juin 2020

Le Sénégal vient de dépasser la barre de 5.000 cas testés positifs au Cornavirus ce dimanche 14 juin 2020. Aboulaye Cissé président du mouvement SOS environnement demande le départ de Diouf Sarr à la tete du ministère de la santé et de l'action sociale. Car pour ce responsables des cadres de l'APR, "a atteint ses limites et il n'est plus à la hauteur. " REGARDEZ


Que se passe-t-il au ministère de la Santé dans la gestion du Covid19 ? Ceux qui avaient très tôt parlé de Covideal ne sont pas loin de la vérité tellement la gestion de la crise est devenue opaque et nébuleuse au point que le personnel soignant s’interroge sur les priorités du ministre Abdoulaye Diouf Sarr.

Les « guerres » fratricides pour la gestion de la riposte qui comme le SIDA génère des flux financiers importants, risque si le Chef de l’état ne s’implique pas de tourner au drame avec la multiplication des cas positifs. Certaines nominations et accusations d’enrichissement sans cause , ont fini d’installer un malaise profond dans l’équipe de choc qui nous a valu à ce jour d’importantes avancées. Enquête sur ce qui pourrait devenir le deal du siècle.

Comment peut-on apporter une véritable riposte sans un comité scientifique ? C’est la question que de nombreux soignants nous ont posé au moment de tailler bavette avec eux sur la crise latente au niveau de la gestion du Covid19. En effet, pour des raisons inconnues à ce jour, le ministre de la Santé a préféré geler les activités de cette commission qui ne s’est pratiquement jamais réuni après sa mise en place.


 
Les raisons ? Mystère et boule de gomme. Personne ne veut en parler pour éviter de se voir « confiné » par Abdoulaye Diouf Sarr. En fait, cette crise au delà de l’impréparation du ministère, est en train de devenir une véritable poule aux œufs d’or pour certains à qui des strapontins ont été créés sur mesure en inadéquation totale de l’orthodoxie administrative et sanitaire qui prévaut dans ce genre de situation.

A ce rythme, les milliards générés dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus risquent d’assouvir plus des appétits politiques ( future bataille de Dakar) que de freiner l’avancée de la pandémie qui de jour en jour atteint des seuils qui pourraient être inquiétants si le Président de la République ne se décide à sonner la fin de la récréation.

Pire, le choix de certains réceptifs hôteliers sans l’approbation des personnes habilitées serait la source de plusieurs contaminations avec la climatisation centrale dont ces hôtels sont dotés. Des décisions prises à l’emporte pièce qui vont peser lourd dans la balance au moment du décompte.

« C’est la personne du Pr Seydi qui dérange depuis le début de cette crise car l’homme n’est pas dans la compromission ni dans la corruption. Ce qui fait qu’on a jamais voulu de lui à la tête du service des maladies infectieuses », nous raconte cet interne en service au SAMU

« Après avoir mis en veilleuse les travaux du Comité Scientifique chargé de coordonner la lutte contre la pandémie, certains continuent d’œuvrer pour pousser le Pr Moussa Seydi vers la sortie en glissant régulièrement des peaux de bananes sur son passage », confirme cette source qui précise avoir travaillé au sein du service des maladies infectieuses.


 
Ces propos peuvent se justifier quand on sait qu’en l’espace de cinq semaines, le Ministre Abdoulaye Diouf Sarr a promu trois de suite le Pr Cheikh Tidiane Ndour.  Ce médecin/Colonel qui est le directeur de la Division de Lutte contre le Sida et les IST, est nommé cumulativement avec ses fonctions le 16 avril 2020 directeur Technique de la Clinique du Golf, un établissement d’une capacité de 50 malades loué selon nos sources entre 20 et 35 millions par mois par le ministère.

A peine la grogne débutait avec cette nomination, Abdoulaye Diouf Sarr en remit une nouvelle couche en nommant le même Pr Ndour, responsable du hangar des pèlerins de Yoff. Et cerise sur le gâteau, une note qui sera officielle dans les prochains jours fait du Colonel Ndour le patron de la gestion du Covid19. En effet, il est nommé sauf retournement de dernière minute le directeur de la prise en charge des malades en hospitalisation externe, c’est à dire ceux qui sont dans les hôtels et autres sites.

Joint au téléphone par Atlanticactu pour donner son avis sur ce qui nous a été révélé, « Tout ce j’avais à dire je l’ai dit. Je suis dans le temps de l’action et ce qui m’intéresse c’est plutôt de voir la fin de la souffrance de nos malades et d’arrêter les morts même si les chiffres nous confortent dans nos choix de départ ».

Néanmoins, consent-il à nous confier « Dès l’instant où le Président de la République m’honore toujours de sa confiance ainsi que mes pairs, je répondrais toujours présent ».



Avec plus de 300 hôtels et domiciles, le Pr Ndour est de facto le patron de la gestion du Covid19. Des réunions en présence de représentants de l’administration territoriale se déroulent pour « asseoir » l’autorité du Colonel.  Plus de 45% des fonds destinés à la lutte risquent d’enrichir des hôteliers et intermédiaires médicaux


 
C’est cette structuration actuellement en cours qui pourrit l’atmosphère au sein du ministère de la Santé et particulièrement au niveau de la gestion du Covid19. On avait pensé qu’après l’épisode de l’Artémisia avec le Pr Daouda Ndiaye, tout allait être mis en œuvre pour concentrer le peu de forces pour faire face. Mais, les appétits autour de la manne financière ont apparemment pris le dessus sur l’urgence et la priorité.

Pourtant, la sortie au vitriol du Dr Marie Khemesse Ngom pour recadrer les apologistes de l’Artémisia avait au moins démontré que l’urgence était au travail et non à une querelle de borne fontaine. Ce qui fera dira dire à À.D. un médecin impliqué dans le dispositif au niveau de Diamniadio, « Ces promotions faites au Colonel Ndour sont juste une façon d’écarter Moussa Seydi à qui on n’a pas pardonné ces prises de position et décisions depuis le début de la crise ».

Et A.D de nous révéler, « Vous avez vu ce qui se passe actuellement au hangar des pèlerins de Yoff où pour seulement 44 malades , on veut recruter 137 personnes avec des contrats qui frisent la décence alors que nous éprouvons d’énormes difficultés pour subvenir à nos besoins ».

En effet, des sources proches du ministère nous ont révélé que 137 contrats devraient être signés pour le personnel chargé de s’occuper des 44 patients. En fait, tout semble indiquer que la satisfaction de la clientèle politique est privilégiée dans cette affaire. Le responsable contacté par nos soins sur l’existence de ces 137 contrats, menace de porter plainte si nous le citons car , dit-il, je ne suis qu’un exécutant.



Apres l’Artémisia, un éminent Professeur révèle en pleine réunion devant le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, le Préfet de Dakar et plusieurs représentants de l’administration territoriale que « même le café Touba peut soigner le Coronavirus  » .

Avec de telles inepties devant le ministre de la Santé, du préfet qui est le patron de la sécurité et de la salubrité publique du département et d’éminents médecins, comment les populations peuvent-elles prendre au sérieux cette menace ?
Dans un audio parvenu à Atlanticactu, les propos de ce professeur frisent le ridicule et pourtant, nous confient nos sources, « personne dans la salle n’a daigné piper mot face à un acte aussi irresponsable ».

« Nous sommes tenus par notre serment mais, le Président Macky Sall ne peut continuer de faire comme si de rien n’était car il doit être bien renseigné par ses services. Et certains comportements risquent d’affaiblir la stratégie mise en place depuis le 2 mars dernier », nous confie notre interne en service au SAMU.

Et poursuivant dans un ton menaçant, notre source de nous informer  « Abdoulaye Diouf Sarr doit dire au Chef de l’état ce qui se passe dans le district Ouest car nous ne pouvons continuer de nous exposer pour assouvir ses desseins politiques. Et surtout son implication personnelle dans le choix de certains réceptifs hôteliers qui se sont révélés hors norme avec une climatisation centrale, vecteur de contamination». Malgré notre volonté d’en savoir davantage, l’homme restera sur ses positions et promet de nous revenir plus tard.

Pape Sané (Atlanticactu.com)
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

Italie Démarre en Force à l'Euro 2024 : Victoire spectaculaire face à l'Albanie

Euro 2024 : L'Espagne Impressionne en Balayant la Croatie 3-0

Changement de Cap pour Aïcha Koné : Fin de collaboration avec "Prince Arts"

Euro : L'Allemagne Impressionne en écrasant l'Écosse 5-1

Solidarité : "Direct Aid Society" lance le programme Tabaski avec un don de 110 moutons

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Vendredi 14 juin 2024 (wolof)

Au-delà des rôles : Rokhaya Niang alias « Madame Brouette » entre passion et principes

Équipe Nationale de Football du Mali : Éric Sékou Chelle limogé

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du jeudi 13 juin 2024 (wolof)

Gaza, Palestine, c’est l’humanité assassinée ! Qu’apprenons-nous de ce génocide sur le sionisme et le capitalisme impérialiste ?


Flux RSS

Inscription à la newsletter