Menu

"Pas de sécurité, pas de combat de lutte", selon la population de Pikine

Mardi 13 Juillet 2021

“Aujourd’hui, force est de constater que la problématique de l’insécurité demeure et reste une préoccupation des populations…“, ont fait savoir certains habitants de Pikine, dans une note. Ces derniers dénoncent les “agressions” en marge des combats de lutte, depuis que l’Arène nationale y a été érigé.


“Depuis sa création, des acteurs issus des quartiers environnants ont entrepris plusieurs initiatives autour de la problématique de l’assainissement, du problème d’éclairage du périmètre de l’arène nationale, celui de l’insécurité des riverains pendant et après les combats de lutte. En plus, ces mêmes acteurs ont développé d’autres stratégies pour faire le suivi des engagements des autorités, notamment l’érection d’un poste de police au niveau de l’arène nationale“, ont-ils fait savoir.

Regret…

Toutefois, malgré ces démarches citoyennes et la recommandation issue des dernières concertations nationales sur la lutte organisées par le ministère des Sports, ces habitants de Pikine regrettent qu’aucun poste de police ne soit, jusque-là érigé “pour garantir la sécurité des personnes et de biens“.

“PAS DE SECURITE, PAS DE COMBAT DE LUTTE”

“Aujourd’hui, nous notons une recrudescence des agressions pendant et à la fin des combats de lutte. Les autorités du pays doivent prendre très au sérieux cette question. Parce qu’il est constaté que les éléments de la police qui viennent à chaque combat sécurisent plus l’intérieur de l’arène nationale que ses environs“, ont-ils remarqué. D’où leur slogan : “PAS DE SECURITE, PAS DE COMBAT DE LUTTE”. Ils demandent, à cet effet, aux citoyens de Pikine de s’approprier ce combat et de s’impliquer fortement dans les actions dont : “La tenue d’un point de presse pour une large diffusion de cette initiative ; L’organisation d’une grande mobilisation devant l’Arène nationale pour alerter les autorités avant le combat du 31 juillet ; L’organisation d’une grande marche pour remettre un mémorandum aux autorités“.
La Redaction




AUTRES INFOS

NÉCROLOGIE : Le Khalife de Serigne Mame Mor Diarra Mbacké rappelé à Dieu

Pegasus : Le Maroc sert des citations directes en diffamation contre Forbidden Stories et Amnesty

La voiture des acteurs de la série "Infidèles" endommagée : Ce qui s'est réellement passé

Thiès:Il achète un téléphone volé, utilise le Whatsapp de la propriétaire et lui envoie des images

Kaolack : Le gouverneur annule les concerts de Ngaaka et Wally Seck

Waññiko- Ecoutez le new single du King, Youssou Ndour

3e vague : Ahmed Khalifa NIASSE demande à Macky de remettre le couvre-feu


Recherche