Menu





Le président Pape Mactar Diallo : «L' alternance de 2012, a été fourvoyée par la dynastie Faye Sall»

Mercredi 14 Février 2018

L’écrivain Pape Mactar Diallo et ses camarades ont  lancé  le mouvement politique, « Senagaal Rec Mo Nior », Le président Diallo dans son discours il a annoncé la participation de leur mouvement  à la prochaine présidentielle 2019 mais contre le président Macky Sall et son régime. 

Voici l'intégralité de son discours 
Après moult réflexions sur la situation actuelle du pays, nous avons décidé de participer activement à la vie politique Sénégalaise.
D’autant plus que le parcours politique et économique de notre pays depuis l’indépendance formelle de 1960 montre à l’évidence l’échec perpétuel des hommes politiques.
Le manque de courage, l’absence de volonté, les mauvaises orientations politiques mises en œuvre, des institutions budgétivores, clientélistes, et inutiles, la cupidité des hommes politiques, sont à l’origine des nombreux échecs des tentatives de changer substantiellement le quotidien du sénégalais.
Aucun des gouvernements qui se sont succédé à la tête du pays de l’indépendance à nos jours, n’a su ni pu opérer les ruptures qui s’imposent, à même de mettre le Sénégal sur de bons rails.
Ainsi l’alternance du 19 mars 2000, a été caractérisée par une insolence sans pareille et de détournement de deniers publics, elle a été une grande déception à la fin.
Le pouvoir issu de la 2ème alternance de 2012, conquit de haute lutte par le peuple sénégalais, la jeunesse et les femmes en tête, quant a lui, a été fourvoyée par la dynastie FAYE SALL.
Notre pays aujourd’hui, fait face à de multiples défis qui ne trouvent aucun début de solutions, tant les impostures et l’absence de volonté politique sont devenues monnaies courantes.
Mes Chers camarades et Invités
Fallait-il, assister impassible face à la dislocation du tissu social longuement et ardemment tissé au cours des générations?
Fallait-il, cautionner par une passivité déconcertante les multiples remises en question des valeurs qui ont toujours constitué les fondements de notre cher Sénégal ?
Fallait-il accepter le manque de travail des jeunes ?
Fallait-il accepter le pillage de nos ressources ?
Fallait-il accepter l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques ?
Fallait-il tolérer la gestion familiale du pouvoir ?
Fallait-il encourager la politique de développement à deux vitesses ?
Fallait-il se réjouir de la situation des sénégalais qui vivent dans des villages en manque de tout ou presque ?
Fallait-il encourager la déperdition des valeurs ?
Fallait-il encourager le détournement, le vol, l’impunité ?
Fallait-il accepter qu’une femme d’un diplomate touche une indemnité tous les mois alors que d’autres femmes accouchent sur des charrettes ?
Fallait-il accepter que l’éducation patauge dans la glaise ?
Fallait-il se réjouir des services de nos hôpitaux et centre de santé ?
Fallait-il rester dans l’indifférence ?
BIENSUR QUE NON
ET c’est ce qui motive la mise sur pied de notre mouvement Politique SENEGAAL REC pour trouver des réponses adéquates à ces manquements
Dès lors, le mouvement politique Senegaal REC est né dans un contexte politique et économique particulier caractérisé par
        -  La négation des libertés individuelles et collectives
        - L’instrumentalisation politique de la justice
                - Le bradage de nos ressources
- Sur le plan économique, c’est la morosité caractérisée par un climat des affaires peu propice aux investissements et la mise à l’écart dans les grands chantiers de l’Etat, des entreprises nationales : situation inédite avec comme conséquences :
Difficultés d’embauche,
Chômage des jeunes,
Paupérisation…
La liste est loin d’être exhaustive.
Le mouvement politique SENEGAL REC, est porteur et non trafiquant d’espoir comme la plus part des partis politiques. Il porte aussi une vision nouvelle, claire, ambitieuse et adossée à des valeurs et des principes pour engager avec le sénégalais le combat démocratique et citoyen de remise en ordre de notre pays notre cher Sénégal ;
Ce Sénégal aux immenses potentialités, connu pour son attachement à la démocratie et respecté par la qualité de ses hommes et de ses femmes mais surtout de sa jeunesse.
Ainsi, SENEGAAL REC, regroupe des jeunes, des femmes, des hommes, des citoyens actifs qui ensemble décident d’œuvrer  dans une optique et une dynamique de rupture radicale pour un réel changement de cap et de perspective : non plus un simple changement de visages et/ou de noms, au sommet du pouvoir ou au sein des institutions, mais plutôt le triomphe d’une véritable alternative citoyenne de rupture radicale.
Toutefois, SENEGAAL REC reste  ouvert à tous les patriotes qui défendent les mêmes principes et combattent les mêmes tares que nous.
Mes chers camarades et invités
Pour nos objectifs dans le court et long terme
Il s’agira pour nous de mettre en place un mouvement politique de création et d’opposition en vue de conquérir le pouvoir dès 2019, car nous avons déjà ficelé un programme de développement pour sortir le Sénégal de la torpeur mais aussi de lui rendre son indépendance intégrale. Et terme claire nous participerons à la prochaine présidentielle de 2019.
Oui ! L’importance d’un mouvement politique se mesure certes à sa massivité en termes d’effectifs, mais également et surtout par la qualité de ses ressources humaines. De ce point de vu, ce que je vois ce matin me rassure et me rend fier d’appartenir à ce mouvement « Sénégal rec », qui  a déjà fait le maillage du pays mais aussi de la diaspora.
De même, SENEGAAL REC reste convaincue que, malgré l’indifférence compréhensible de la majorité des jeunes née des espoirs déçus, malgré la crainte justifiée que peuvent inspirer les hommes politiques, les sénégalais savent qu’il reste encore des hommes intègres et totalement désintéressés, des hommes qui veulent développer leur pays aux pris de leur vie et qui refusent de se laisser impressionner par l’actuel dictature. Des hommes qui n’acceptent pas comme une fatalité la mauvaise gestion du pays et qui se lèvent pour en finir une bonne fois.
Conscients alors de la gravite du moment qui appelle impérativement à des solutions courageuses et efficaces, ces hommes se sont regroupés au sein du mouvement politique SENEGAAL REC, pour être une véritable alternative aux hommes politiques.
Mesdames,  Messieurs les journalistes, chers camarades, chers invités, nous ne terminerons pas ces propos liminaires sans vous présenter brièvement les couleurs et le logo de notre mouvement
Le logo du mouvement politique SENEGAAL REC présente des lettres noires sur un fond bleu-rouge, partagé moitié-moitié, ce qui vise à symboliser le juste milieu et l’équilibre.
Au milieu du logo se dresse la silhouette noire d’un baobab au tronc épais. La couleur noire symbolise l’état actuel du pays entre nébuleuse et malversation. Le baobab quand à lui évoque la stabilité, la durabilité, la solidité, la prospérité, la paix, les valeurs paysannes ancestrales et le bon sens.
  • La couleur  bleu  est signe de la vérité, la confiance, la loyauté, l’intelligence et la sécurité
  • La couleur rouge rappelle la couleur du sang, du sacrifice par toute la Nation et la lutte pour la démocratie, la liberté.
Chers camarades, chers invités, l’alternative  citoyenne est à notre portée. Mobilisons-nous pour qu’elle devienne enfin une  réalité concrète, dès 2019.
Mesdames,  Messieurs les journalistes, nous vous remercions de votre aimable attention et nous tenons à votre disposition pour répondre aux questions que vous voudrez bien nous poser.
 
 
 
 
 
POUR LE MOUVEMENT POLITIQUE SENEGAL REC
LE PRESIDENT PAPA MAKHTAR DIALLO
Pour le triomphe de notre mouvement politique aux élections présidentielles de 2019!
Pour que vive le Sénégal nouveau  que notre peuple appelle de tous ses vœux !
                          
                              “SENEGAAL REC MO ÑU ÑIOR”!
                                       SEUL LE SENEGAL NOUS INTERESSE!
 

R

Nouveau commentaire :




AUTRES INFOS

Tabaski : Le supermarché Low Price Almadies prêt à accueillir ses clients

Migrants tués au Maroc : Francis Ngannou, Champion du monde de MMA dénonce

Ziguinchor : La Cité "Abdoulaye BALDÉ" voit le jour

Marlène Kouassi, élue Miss Côte d’Ivoire 2022

"Sadio Mané a investi 7milliards de FCFA au Sénégal"

KOLDA : Seynabou Baldé portée disparue...

Fama Thioune de plus en plus mimi, ravissante... en mode training

Distribution des cartes d'électeurs dans la diaspora : Les dates à retenir...

Cameroun: La célèbre influenceuse, Aline Zogo est morte

Goudomp : Décès de Amadou Tidiane Diallo, responsable du PDS


Flux RSS

Inscription à la newsletter