Menu

Le Quotidien "Le Réveil" du Mercredi 16 Novembre 2022

Mercredi 16 Novembre 2022

Boy Djinné condamné à 5 ans de prison
Jugé hier pour une affaire de vol en réunion et usage de moyens de locomotion et association de malfaiteurs, Baye Modou Fall alias Boy Djiné a été condamné, ce mardi, à 5 d’emprisonnement ferme en plus d’une amende de 500 mille francs CFA.  Toutefois, il a été acquitté pour l’association de malfaiteurs. Les faits pour lesquels il est poursuivi se sont déroulés entre 2007 et 2008. Le dossier avait été annulé pour cause de nullité de la procédure. Mais, le parquet avait interjeté appel et c’est ce qui a fait que Boy Djiné a été maintenu derrière les barreaux. Pour les autres dossiers le concernant, le mis en cause a purgé toutes ses peines. Il a même eu à s’évader dans le but d’amener la justice à statuer sur son cas. Lors de l’audience, Boy Djiné a reconnu avoir volé avant de présenter ses excuses au tribunal. « Je suis l’auteur des vols qui me sont imputés à l’hôtel Lagon et à Mbour. Je regrette et je présente mes excuses. Cependant, je dois dire qu’il y a un acharnement sur moi. Je suis en prison depuis 2008 et je veux sortir », a-t-il dit.


Drogue
La Douane multiplie les saisies. Après les faux billets, les Gabelous de la brigade mobile de Nioro, une unité de la subdivision des douanes de Kaolack, a saisi une importante qualité de chanvre indien dans la nuit du lundi vers 21 h. La valeur de la marchandise estimée à 24.000.000 FCFA a été saisie dans la localité de Ndiaguene. Il s'agit de 6 colis de chanvre indien, d'un poids total de 300 kg.


Effondrement à la Médina
Le pan d’un immeuble à deux étages s’est effondré à la rue 37 angle 18. L’accident a eu lieu dans la nuit du lundi au mardi vers 2 heures. Le bilan n’est pas macabre, mais des blessés sont déplorés dans l’incident. Les sapeurs-pompiers y sont aussi présents pour un état des lieux. L’accident s’est déroulé dans le même quartier où un bâtiment s’était effondré en juillet 2022 faisant deux morts et plusieurs blessés. Le sous-préfet de Dakar aussi sur les lieux, a rappelé des sommations distribuées pour la démolition des maisons vétustes. Selon le sous-préfet de Dakar-Plateau, cette maison fait partie des bâtiments recensés pour démolition. "Nous leur avons déjà donné des arrêtés de péril et d’évacuation pour quitter et abandonner les maisons. On n’a pas les moyens pour donner des maisons, loger les familles évacuées", a fait savoir le Sous-préfet de Dakar-Plateau. À l'en croire, le maire de la commune d’arrondissement ne peut pas faire sortir tout le monde, sinon c’est toute la Médina qui sera rasée. "C’est aux propriétaires d’arrêter de louer ces maisons qui sont inhabitables et aux locataires de refuser d’habiter dans ces maisons parce que la vie vaut mieux que tout", a dénoncé M. Diallo...


Garde rapprochée de Sonko
Le procureur au TGI de Mbour a requis 2 ans dont 1 an ferme pour les 04 gardes du corps de Ousmane Sonko. Pour le dernier du nom de Modou Diaw, il a demandé qu'il soit relaxé purement et simplement. Pour le sieur Omar Ndione de Tchiky, le procureur a demandé qu'il soit condamné à 1 an dont 6 mois ferme pour coups et blessures... Face au président du tribunal et au procureur, les mis en cause ont tous balayé d'un revers de main les accusations en plaidant "non coupables". Lamine Diop, Momo Diop, Ibrahima Boye, Limousine et Modou Diaw ont tous déclaré n'avoir jamais quitté le cortège du leader de Pastef lors de l'attaque et que leur mission n'était rien d'autre que de protéger Ousmane Sonko. Devant la barre, Omar Ndione responsable politique de l'Apr à Tchiky, de répondre à une question du procureur. Qu'est-ce que vous avez dit lorsque Ousmane Sonko était chez Seck Ndour en train de discuter ? " J'ai dit au chauffeur ici c'est pour Macky Sall et ce dernier a répondu Macky Sall n'a que Marième Faye". Le procureur de lui faire comprendre qu'il a tout simplement tort. De son côté, Fatou Ndione a affirmé devant le tribunal qu'elle était absente lors des altercations. Et c'est ainsi que le procureur lui a dit de retourner s'asseoir parce qu'elle n'a rien à voir dans cette affaire.


Nous sommes désormais plus de 8 milliards d'humains
La population mondiale dépasse mardi les 8 milliards d'habitants et habitantes, selon une estimation de l'ONU. Pour l'ONU, "cette croissance sans précédent" - il y avait 2,5 milliards d'habitants en 1950 - est le résultat "d'une augmentation progressive de la durée de la vie grâce aux progrès réalisés en matière de santé publique, de nutrition, d'hygiène personnelle et de médecine". Alors que la Terre a compté moins d'un milliard d'habitants jusque dans les années 1800, elle n'a mis que douze ans pour passer de 7 à 8 milliards. Signe de son ralentissement démographique, il lui faudra environ quinze ans pour atteindre les 9 milliards en 2037. L'ONU projette un "pic" à 10,4 milliards dans les années 2080 et une stagnation jusqu'à la fin du siècle.


Décès de Mor Talla Kane, directeur exécutif de la CNES
Le patronat sénégalais est en deuil. Le directeur exécutif de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (Cnes), Mor Talla Kane n’est plus. Le Réveil présente ses condoléances à la famille éplorée.
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

France : une grande manifestation pour "dénoncer le putsch constitutionnel" de Macky Sall (images)

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Samedi 24 Février 2024 (wolof)

Meilleurs joueurs : vers la mise en place d'une commission technique

Allemagne: le Parlement légalise le cannabis récréatif...

Djonewar : Formation en Saponification et Javellisation au profit de la fédération FELOGIE

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Vendredi 23 Février 2024 (wolof)

Le Réveil Quotidien du Samedi 24 février 2024

"Je ressens beaucoup de tristesse envers les personnes rancunières" (Halima Gadji)

Le Réveil Quotidien du Jeudi 22 février 2024

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Jeudi 22 Février 2024 (wolof)


Flux RSS

Inscription à la newsletter