Menu







Le Quotidien "Le Réveil" du Jeudi 01 Décembre 2022

Jeudi 1 Décembre 2022


Le chef de l’Etat renoue avec ses tournées économiques.  Macky Sall a annoncé mercredi en Conseil des ministres qu’il présidera un Conseil des ministres décentralisé à Tambacounda, le 28 décembre 2022. Le président Sall y présidera, le 29 décembre, la cérémonie marquant la Journée nationale de l’élevage. ‘’Clôturant sa communication, le président de la République a annoncé la tenue d’un Conseil des ministres décentralisé à Tambacounda, le 28 décembre 2022, ainsi que la cérémonie marquant la journée nationale de l’élevage le 29 décembre’’, rapporte le communiqué du Conseil des ministres.


  Selon la même source, le chef de l’Etat ‘’a ainsi invité le Premier ministre à préparer un document d’orientation et à présider un Conseil interministériel de développement en vue d’évaluer les engagements du gouvernement depuis 2013 et de projeter les investissements prioritaires de l’Etat dans la région, pour les trois prochaines années’’. Macky Sall est attendu sur la Petite côte jeudi prochain. Vendredi et samedi, il sera dans le Sud, à Ziguinchor, Bignona, Sédhiou et Kolda. A son retour à Dakar, dimanche prochain, il se rendra à Touba, le jeudi suivant, pour son ziar annuel en prélude au Magal prévu le 28 octobre 2018. Après le Magal, le chef de l’État fera une tournée à Kaolack, Tamba, Diourbel, Louga avant de présider la journée de l’élevage prévue le 23 novembre prochain à Ranérou Ferlo. Il va boucler son périple au Fouta après un passage dans la Djoloff.

Sonko et Adji Sarr confrontés au Doyen des juges

Le face-à-face aura lieu. La confrontation entre Ousmane Sonko et Adji Sarr aura le 6 décembre prochain au Tribunal de Dakar, dans le bureau du Doyen des juges d’instruction, Oumar Maham Diallo. L’information a été confirmée par Me Bamba Cissé, membre du pool d’avocats du leader de Pastef.

Macky case Massaly
 Mouhamadou Lamine MASSALY, Titulaire d’un Master en Relations internationales, est nommé Président du Conseil d’Administration de l’Office national de Formation Professionnelle, en remplacement de Monsieur Mamoussé DIAGNE, appelé à d’autres fonctions.

Accident mortel

La route a encore tué. Hier après-midi, à Sédhiou, la 43e compagnie d'incendie et de secours des sapeurs-pompiers a été informée d'un accident survenu sur l'axe carrefour 22/Kolda à hauteur du pont de Bougnadou. Arrivés sur les lieux avec une fourgonnette, une ambulance et un véhicule léger, les soldats du feu ont malheureusement trouvé sur les lieux du sinistre 4 morts et 15 blessés, dont 4, dans un état grave. Les blessés ont été ainsi tous évacués et les corps déposés à l'hôpital régional Amadou Tidiane Ba de Sédhiou. Revenant sur les circonstances de l'accident, le lieutenant Amadou Diop commandant la 43e compagnie d'incendie et de secours parle d'une collision entre un véhicule frigorifique immatriculé KM 3160 C en partance pour Kolda et un car communément appelé Ndiaga Ndiaye en partance pour Sédhiou. Cet accident porte le nombre de morts à 30 dans la région en 18 mois seulement.

Une batteuse décapite un agriculteur

Restons dans le sud du pays où une tragédie secoue le Fouladou. Une batteuse d’arachide a décapité mortellement un jeune agriculteur lors d’une séance de moissonnage d’arachide. Le fait mortel a eu lieu, dans l’après-midi de ce mercredi 30 novembre 2022, dans la commune de Bignarabé au département de Médina Yoro Foulah (région de Kolda), plus précisément au village de Kounfarange. Selon les témoignages, la batteuse d’arachide aurait découpé en morceaux le jeune producteur lors d’une séance de moissonnage. Cette machine batteuse d’arachide à l’origine de cette perte en vie humaine, munie d’une puissance de 12 – 16.2 KW, a une capacité de production de 800 KGS par heure.

Rapports ARMP

L’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) a publié, hier, mercredi, ses rapports 2020 et 2021 sur la passation des marchés publics. Résultat : les performances des autorités contractantes, dans sa globalité, sont « moyennement satisfaisantes », selon le Directeur général. Saër Niang est ainsi revenu sur les plans de passation des marchés durant ces deux dernières années. D’emblée, il a fait savoir qu’au Sénégal, on passe à peu près 30.000 marchés par an. Lesquels consomment un budget autour de 2500 à 2600 milliards de FCFA. «Sur ce budget de la commande publique, on peut retenir que 67% sont financés sur le budget national dans lequel il est retenu que seules les entreprises nationales ou communautaires peuvent soumissionner. Sauf si l’envergure de la prestation est telle que les entreprises sénégalaises ou communautaires n’en ont pas l’expertise ou bien si l’envergure est telle que la concurrence risque de poser un problème auquel cas on risque d’avoir une situation oligopolistique et donc, il faut aller vers l’ouverture du marché sur l’international », a-t-il signalé, lors de la cérémonie de partage et de restitution des audits de 2020 et 2021.

Carte nationale de presse

La carte nationale de presse sera exigée à partir de ce jeudi aux journalistes et aux techniciens des médias. L'annonce a été faite par le président de la commission de la carte nationale de presse. ‘’Après un premier report (1er juin 2022) et un deuxième report (1er septembre 2022), la commission vous annonce que la date d’exigibilité de la carte nationale de presse est fixée au 1er décembre 2022’’, a déclaré Daouda Mine au cours d'un point de presse.  Il a assuré que toutes les dispositions ont été prises par les autorités compétentes. De même, a ajouté Mine, la commission a envoyé des correspondances aux ministères, aux autorités décentralisées ainsi qu’aux ambassades, pour leur faire part de l’entrée en vigueur de la carte nationale de presse. “Cela signifie qu’à partir du 1er décembre, seule la carte nationale de presse permettra aux journalistes et aux techniciens des médias d’obtenir certains documents administratifs ou d’accéder à certains lieux, privés ou étatiques”, a-t-il insisté.

A l’en croire, à compter de ce jeudi, “les cartes des maisons de presse ne serviront plus aux journalistes et aux techniciens des médias”. Les dépôts pour l'obtention de la carte nationale ‘’ont commencé depuis le 15 mars 2021'', a-t-il rappelé. ‘’Actuellement, la commission a reçu 1727 dossiers. Nous en avons validé 1286 et 296 sont présentement en examen. Il y a aussi des dossiers qui sont rejetés, car les propriétaires ne remplissent pas les conditions requises par la commission de validation”, a-t-il expliqué.
R

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

Mega meeting de Benno à Oussouye : Dieynaba Goudiaby et Cie ont réussi leur mobilisation

La danse de Wally Seck avec cette fille Brésilienne explose la soirée (vidéo)

Commentaire : Pour faire vivre le sport, il faut des politiques sportives et non " Taf Yungueul "

Informations sur l'application BetWinner

Après le sacre du Sénégal au Chan: Baba Tandian loue le style de management de Yankhoba Diatara

Le buteur gaucher Bevic Moussiti Oko fait les grands titres et pas seulement au Congo

Premier League : Tottenham corrige Manchester City (1-0)

Ousmane Sonko: « Cette victoire traduit le renouveau de notre football local »

Menace de diffusion des vidéos intimes : Aya Nakamura porte plainte contre...

Entrée explosif de Viviane avec une robe très osée au couleur du Senegal au concert de Paris…


Flux RSS

Inscription à la newsletter