Menu






La coalition Bunt Bi implose : Leur tête de liste accusée de rouler pour Macky et Benno Book Yaakaar

Mercredi 27 Juillet 2022

Le weekend dernier , Ousmane Sonko a fait des révélations sur les coalitions financées par le Président Macky Sall. Certains responsables la coalition Bunt Bi  semblent confirmer cette information du leader de Pastef. En effet  A quatre jours des élections législatives de ce dimanche 31 juillet 2022, la coalition Bunt Bi fait face à une démission collective suite à des accusations de sabotage porté en direct, lors du temps d’antenne de la coalition sur la Rts, contre la tête de liste nationale Cheikh Ibrahima Mbow. Ce dernier est accusé de rouler pour la coalition Benno Bokk Yakaar et le Président Sall. 



Dans la foulée, 5 mouvements, organisations et partis politiques membres fondateurs de cette coalition ont déposé une lettre de démission collective. Dans leur missive, ils dénoncent les agissements de leur mandataire national et tête de liste qui bafoue « les principes et les valeurs de base de la formation de leur coalition. Les frondeurs annoncent une conférence de presse ce mercredi 27 juillet à Guédiawaye pour apporter des clarifications sur leur « décision ». 

La réplique 

La réplique n’a pas tardé et elle est signée par la cellule de communication de ladite coalition. la coalition Bunt Bi, du moins ce qu’il en reste, dénonce une « déclaration frauduleuse et diffamatoire ». Non sans revenir sur les faits. « Le 26 juillet 2022, notre plénipotentiaire auprès de la RTS a abusé des pouvoirs que nous lui avons confiés et introduit frauduleusement une déclaration diffamatoire et non conforme à notre planning de diffusion », déclare d’emblée la coalition. 

L’acte posé par les frondeurs, Bunt Bi l’assimile à de l'achat de conscience. « Attaquée sournoisement depuis le début de la campagne, à travers une cascade d’achats de conscience par BBY, la diffusion de rumeurs, de fausses nouvelles et aujourd’hui une trahison par le plénipotentiaire auprès de la RTS. Nous dénonçons l’usurpation de notre temps d’antenne et démentons avec véhémence les propos diffamatoires diffusés pour déstabiliser la Coalition Bunt Bi et semer le doute dans la conscience des Sénégalais », martèle Bunt Bi qui pointe manœuvres savamment orchestrées pour « jeter le discrédit sur une coalition qui marque la rupture et l’alternative avec une démarche efficace auprès des citoyens et un programme convaincant ».

« Que reproche-t-on au leader de la coalition Bunt Bi ? »

Quant aux accusations portées contre son leader, la coalition botte en touche. Selon elle, tout ce qu’on peut reprocher à Cheikh Ibrahima Mbow c’est : « une constance dans son engagement depuis la création d’Union Citoyenne Bunt Bi il y a 15 ans et des positions assumées ; une présence remarquable à tous les rendez-vous électoraux du Sénégal dont les législatives de 2017, les locales de Janvier 2022 et ces présentes élections avec une dizaine de formations politiques et citoyennes en coalition pour un Sénégal apaisé et prospère ».

Réitérant son « engagement auprès des sénégalais », la coalition Bunt Bi se dit confiante que « les citoyennes et citoyens sauront discerner les manœuvres perfides et immorales ».  

 

 
R

Nouveau commentaire :




AUTRES INFOS

"Macky est à son premier mandat de cinq ans", selon son beau-frère Mansour Faye

Infertilité masculine: les véritables causes...

La veuve de DJ Arafat, Carmen Sama secoue la toile avec sa nouvelle vidéo

Lutte avec frappe : Balla Gaye 2 bat Gris Bordeaux.

Ziguinchor : 72 sans eau Guy Marius Sagna et cie déposent une demande d'explication auprès du responsable de SEN Eau

Fantasia Barrino Taylor : "Je pensais que c'était Trump"

L’actrice Ndeya de la série « Impact » toujours aussi sublime

La pétillante chanteuse Narah Diouf ex copine de Ngaaka Blindé

Edu Ndao et Fama Thioune, une nouvelle polémique

Djanii Alfa : « il n’y a personne qui pourra m’empêcher de rentrer en Guinée »


Flux RSS

Inscription à la newsletter