Exclusif.net, la vérité

INDE: Une femme enceinte "éventrée" par son mari


Rédigé le Mercredi 23 Septembre 2020 à 00:14



En Inde, la police affirme qu'une femme enceinte dont le ventre aurait été ouvert à la faucille par son mari a donné naissance à un garçon mort-né.

La famille de la femme a allégué que l'homme l'avait attaquée parce qu'il voulait vérifier le sexe du bébé. Ils disent que le couple a cinq filles et que l'homme a fait pression sur sa femme pour qu'elle accouche d'un fils. L'homme, qui a été arrêté, nie avoir intentionnellement blessé sa femme, disant au contraire qu'il s'agissait d'un accident.

Des fonctionnaires de police ont déclaré à la BBC que la femme blessée était dans un état stable dans un hôpital de la capitale, Delhi, et que son mari avait été arrêté. La soeur de la femme a déclaré que le couple se disputait régulièrement à propos de l'arrivée d'un fils, a rapporté la BBC Hindi.

Selon son frère, la femme a été emmenée à Delhi dimanche sur les conseils des médecins car son état était extrêmement critique. Le mari a déclaré qu'il n'avait pas attaqué sa femme intentionnellement. Il a dit aux médias locaux qu'il lui avait lancé la faucille, mais qu'il ne savait pas que cela la blesserait aussi gravement.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Octobre 2020 - 03:26 Cimetière de Touba: 6.375 entre Janvier et juillet


Facebook

"Le pape François a tout simplement dit que l'Eglise catholique n'est pas favorable à un mariage homosexuel "

Sénégal, vers la réouverture des églises

Miss Botswana : Oweditse Phirinyane fait tourner les têtes !

Ama Serwaa Dufie, « la plus belle femme au service de la police du Ghana »

Veuve de DJ Arafat, Carmen Sama en couple avec le Malien Lo Bathily ?

Le Ministre Conseillé Ablaye Badji en deuil

Les pays d’Afrique où trouver les plus belles femmes !

Vidéo: Ndella Madior Diouf traite l'impuissance sexuelle chez les hommes

Décès du ministre Moctar Kébé à Kolda: Mameboye Diao est allé présenter ses condoléances

Ziguinchor: Alioune Badara Ndiaye Président du mouvement "Aŕr sa rèw" a perdu sa maman