Menu

Halima Gadji tente de justifier le divorce

Lundi 10 Mai 2021

On se doutait bien qu’entre Halima Gadji et la société de production Marodi le divorce était en cours. Mais il est désormais consommé et c’est la principale intéressée qui l’annonce dans une vidéo réalisée par sa nouvelle agence Anzul. «Je ne suis pas et je ne serai pas dans la Saison 3 de Maîtresse d’un homme marié», proclame avec hargne Halima Gadji qui y incarne le personnage de Marieme Dial.

Dans cette séquence introductive du premier épisode de My truth, Ma vérité, une mini-série centrée sur la vie de l’actrice, elle bande les muscles pour solder ses comptes avec Marodi, son ancien employeur, producteur de Mhm. Il y a quelques semaines déjà, un échange musclé entre Halima Gadji et Pape Omar Diop de Marodi sur Instagram annonçait l’absence de l’héroïne des deux premières saisons de la série à succès de Khadidja Sy. «J’ai décidé de ne plus travailler pour une production qui ne respecte pas mon emploi du temps, une production qui n’a donné aucun planning depuis octobre de l’année dernière, une production qui n’a jamais présenté un brouillon correct du scénario ni la trajectoire du caractère de Mareme Dial pour cette saison, une production qui ignore mes engagements et mes projets», attaque Halima.

Dans une mise en scène guerrière, l’actrice ne manque pas de dénoncer les agissements de Marodi qui l’aurait avertie du démarrage du tournage de la troisième saison de Mhm «à quelques jours du début du tournage alors que je ne vis plus à Dakar». Seule à l’écran, Halima Gadji met à profit une mise en scène de circonstance pour raconter elle-même les péripéties de sa vie, avant même qu’elle ne crève l’écran et contribue à propulser Mhm au firmament des séries. Halima Gadji évoque des moments douloureux de son existence comme le divorce de ses parents, son bégaiement qu’elle a fini par considérer comme «une carapace» pour elle, «un bouclier» contre le reste du monde. Dans cette vidéo d’environ 8 mn, Halima laisse voir les tourments qu’elle a vécus et le rôle salvateur de sa profession d’actrice.

Briser un tabou
Invitée sur une télévision à la veille de la sortie de cette série, Halima Gadji a révélé la noire dépression qu’elle a vécue après le tournage de Mhm en 2019. Une dépression qui lui a valu un internement dans un hôpital psychiatrique. Souf­frant d’une dépression chronique, Halima déclare prendre la parole parce que «beaucoup de gens vivent la même situation (que moi), mais ne parlent pas par peur d’être mal vus ou jugés». Cette prise de parole brise un tabou de nos sociétés où les maladies mentales restent le plus souvent des secrets bien gardés. «Ma souffrance vient de plusieurs choses», confie-t-elle dans cette interview avant de déflorer le sujet dans My truth.

Rewmi.com
La Redaction



AUTRES INFOS

Ziguinchor : Abdoulaye Baldé au lancement du studio d'enregistrement du groupe "Hard Core Side".

Ce que prépare la chanteuse Dieyna, l'ex de Diop ISEG

Six sportifs ont révélé leur homosexualité dans le documentaire de Canal +

Macky offre un 4x4 neuf à Mbaye Pekh

Insolite à Linguère : Un militant de l’APR monte sur un poteau

Week-end de l’Excellence à Ziguinchor : Mary Teuw Niane livre un cours magistral aux élèves

Tournée économique de Macky Sall : Un mort à Ranérou


Inscription à la newsletter

Recherche