Menu

Habibou Sabaly ex Apériste: «Moi et mes 5.488 électeurs travaillons désormais pour la défaite de Macky »

Mardi 14 Août 2018

L’alliance pour la république du président Macky Sall est en eau trouble dans les départements du Sud, plus particulièrement dans le département de Vélingara. Habibou Sabaly, le désormais ex responsable de l’APR dans un entretien accordé à exclusif.net, dit avoir quitté Macky Sall et travailler désormais avec plus de 5000 personnes pour la défaite de Macky Sall dans toutes les régions du Sénégal.
ENTRETIEN…
 
Selon nos informations, vous aurez quitté l’APR pour le parti Rewmi. Est-ce que vous pouvez nous confirmer cette information ?
Effectivement,  j’étais à l’APR jusqu’au 22 mai dernier, date à laquelle j’ai pris la décision avec l’ensemble de mes militants de démissionner de l’APR et pour adhérer au parti Rewmi, du président Idrissa Seck. Je l’ai fait avec 5.488 électeurs et qui ont accepté de m’accompagner dans ce combat de la vérité  pour venir soutenir la candidature Idrissa Seck. On travaille  auprès de Idy,  pour lui donner une majorité à la prochaine présidentielle.

Au fond est ce que on peut avoir les raisons de ce départ ?
Ce départ est lié à plusieurs facteurs. D'abord je suis resté pendant plusieurs années avec le président Macky Sall et j’avais même mis en place un mouvement de soutien, dénommé Alliance pour la réélection de Macky(ERMA). J’animai le mouvement et je massifiai le parti à travers l’ensemble du territoire Sénégalais. Pendant toutes ces années j’ai travaillé avec mes propres moyens. Au finish nous nous sommes rendus compte, qu'on ne nous a pas donné aucune importance à l’APR. S’il y’a investiture et promotion on ne parle pas de nous. On nous appelle quand il y’a du travail c’est-à-dire les mobilisations. Autre raison de notre départ,  depuis 2 ans nous nous sommes rendus compte, qu’il y’a une déviation dans le programme de gouvernance du président Macky Sall 
 

Quelles sont ces déviations selon vous ?
Les libertés démocratiques ont reculé, les enseignants et étudiants ne sont pas pris en charge correctement, nos hôpitaux sont en train de plomber à cause les dettes occasionnées par la Couverture maladie Universelle (CMU),  dans la gestion des affaires du pays nous constatons une approche familiale... Ce sont des pratiques que nous avons combattues avec Macky Sall quand Me Wade était au pouvoir.  

Et pourquoi le choix de Idrissa Seck ?
La goutte d’eau, qui a fait déborder le vase, depuis plus de deux mois les Dakarois n’ont pas d’eau car j’habite aussi dans la banlieue.  Au lieu du Plan Sénégal Emergent (PSE) c’est le Plan Sénégal sans eau PSE. Un président qui ne peut même pas assurer de l’eau à ses concitoyens, je ne pense pas qu’il pourrait développer ce pays. Raison pour laquelle nous avons dit, cherchons un candidat, qui peut sauver le Sénégal. Et quand nous avons scruté l’environnement politique, nous avons vu que le président Idrissa Seck, présenté le meilleur profil.  Je ne suis pas le seul à contribuer à la victoire de Macky Sall à Vélingara mais je sais que j’ai beaucoup contribué fortement à ses victoires. Tous ceux qui habitent à Vélingara savent que nous avons aidés le président Sall à gagner dans cette partie du Sud du pays. Désormais mes militants nous nous sommes engagés résolument pour la défaite de Macky Sall.
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

Euro : L'Allemagne Impressionne en écrasant l'Écosse 5-1

Solidarité : "Direct Aid Society" lance le programme Tabaski avec un don de 110 moutons

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Vendredi 14 juin 2024 (wolof)

Au-delà des rôles : Rokhaya Niang alias « Madame Brouette » entre passion et principes

Équipe Nationale de Football du Mali : Éric Sékou Chelle limogé

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du jeudi 13 juin 2024 (wolof)

Gaza, Palestine, c’est l’humanité assassinée ! Qu’apprenons-nous de ce génocide sur le sionisme et le capitalisme impérialiste ?

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du mercredi 12 juin 2024 (wolof)

Malawi : Aucun survivant dans le vol transportant le Vice-Président et neuf passagers

Pétrole : Woodside possède 82% du projet, l'Etat du Sénégal 18%


Flux RSS

Inscription à la newsletter