Menu

Gaza: le Jihad islamique annonce un accord de trêve avec Israël

Dimanche 7 Août 2022

Le groupe armé palestinien Jihad islamique a annoncé dimanche soir 7 août avoir accepté un accord de trêve avec Israël, après la mort de 43 Palestiniens, dont des enfants, dans des raids israéliens sur la bande de Gaza en trois jours d'hostilités. Le cessez-le-feu doit commencer à 23H30 locales.


Dans l'après-midi, le médiateur égyptien a affirmé avoir obtenu l'accord d'Israël pour une trêve. Quelques heures plus tard, le Jihad islamique a annoncé avoir approuvé un accord élaboré par l'Égypte sur un arrêt des hostilités.

« Il y a peu de temps, une formule a été trouvée pour l'accord de trêve, qui porte notamment sur l'engagement de l'Égypte à œuvrer en faveur de la libération de deux prisonniers » du Jihad islamique aux mains d'Israël, a affirmé dans un communiqué Mohammed Al-Hindi, chef de la branche politique du groupe.

L’État hébreu avait donne son accord pour une trêve sans condition en début de journée, mais le Jihad Islamique exigeait, comme préalable à la trêve, la libération de hauts responsables du mouvement récemment arrêtés par Israël, rapporte notre correspondante Alexandre Buccianti. On confirme au Caire que la solution trouvée pour convaincre le Jihad d’accepter la trêve est bel et bien l’engagement de l’Egypte a oeuvrer pour la libération des prisonniers du mouvement islamiste.

Selon l'Egypte, cette trêve doit entrer en vigueur à partir de dimanche à 23H30 locales (20H30 TU). Si le Jihad islamique a indiqué dans un communiqué qu'il « cesserait les hostilités » à partir de cette heure-là conformément à l'appel égyptien, il a néanmoins « souligné (son) droit de répondre à toute (nouvelle) agression » israélienne.


43 morts à Gaza
Avant l'annonce du Jihad islamique, ce mouvement armé palestinien avait lancé plusieurs roquettes en direction d'Israël et de Jérusalem, qui ont été interceptées par le système de défense antimissiles israéliens, selon l'armée.

Dans la bande de Gaza, 17 Palestiniens, dont neuf enfants, ont été tués dimanche dans les raids israéliens sur notamment Jabaliya, la ville de Gaza et Rafah, a indiqué le ministère de la Santé du mouvement armé palestinien Hamas au pouvoir dans cette enclave sous blocus israélien depuis plus de 15 ans.

Depuis le début vendredi de l'opération israélienne ciblant le Jihad islamique dans l'enclave paupérisée, « 43 Palestiniens sont tombés en martyrs, dont 15 enfants » et « 311 ont été blessés », selon un dernier bilan du ministère.

Avant les tirs de roquettes dimanche depuis Gaza, les sirènes ont retenti dans le secteur de Jérusalem, de Tel-Aviv et d'Ashkelon pour alerter sur les projectiles palestiniens et des habitants ont accouru dans les abris.

et avec AFP
R

Nouveau commentaire :



AUTRES INFOS

Amical : le Cameroun encore battu avant le Mondial…

Voilà pourquoi le procureur a libéré Kalifone...

Yaye Awa Dieye de la TFM, séduisante !!!

Le Quotidien "Le Réveil" du Mardi 27 Septembre 2022

GOLF SUD : Lancement officiel du Plan de Développement Communal (PDC)

MONDIAL 2022 : Le jeu offensif des Lions amélioré face à la Bolivie

Casamance : Décès de l'artiste Willy Boy du groupe "Kermindeng "

Le Quotidien "Le Réveil" du Lundi 26 Septembre 2022

Adja Thiare mannequin mouille Kalifone dans une affaire de viol : «Il a pris ses doigts et m’a pénétré de force »

Ziguinchor : Papa Joe tué pendant un "diambadong "


Flux RSS

Inscription à la newsletter