Menu

Gabon: les officiers supérieurs pourront désormais avoir plusieurs femmes dans leurs quartiers

Vendredi 26 Janvier 2024

Olivier Emvo Ebang a créé l’association « Oligui doit rester ». Il soutient le président de la transition et cette décision en faveur des officiers supérieurs. « Pour nous, c'est une avancée significative », dit-il. 

La nouvelle loi n’est pas totalement mauvaise, mais elle est discriminatoire, déplore l’ancienne procureure de la République, Sidonie Flore Ouwé, également présidente de l’ONG féministe « Salon de la femme ». « Que cela soit démocratisé ! Que tous les militaires aient la possibilité d'épouser plusieurs femmes pour ne pas verser dans une forme de discrimination. »

À Libreville, cette ordonnance est également diversement interprétée. « C'est une très mauvaise décision, il [le président de la transition Oligui Nguema, NDLR] ne peut pas prendre cette décision sans poser la question à la base, parce qu'il a dit, en venant avec la transition, qu'il s'occuperait d'abord de la base avant de s'occuper de lui-même », glisse un homme. « Officiellement, ils sont monogames, mais dans la vie courante, ils ont plusieurs femmes. Je crois que c'est le moment d'officialiser le statut de ces femmes qui sont dans les coulisses », réagit une femme. « Un officier ne doit avoir qu'une femme pour partager ses informations très sensibles. Deux femmes, on ne sait pas d'où la fuite viendra. C'est dans ce sens que ce n'est pas une bonne chose », estime un autre homme.



Le Code de la famille gabonaise autorise un homme à épouser jusqu’à cinq femmes. Jusqu’à aujourd’hui, les militaires ne disposaient pas de ce droit.
Lisez encore

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

Bundesliga : Le Bayer Leverkusen sacré champion d’Allemagne

Le match Udinese-Roma arrêté après le malaise du défenseur ivoirien, Evan Ndicka

Bundesliga : Bayern Munich neutralise Cologne (2-0)

Liga : Le Real Madrid bat Majorque (0-1)

TP Mazembe : Rainford Kalaba n'est pas mort

Parité : La réplique des femmes de "And Sam Jiko Yi "

Dépigmentation: Taux de mortalité alarmant au Sénégal, selon un dermatologue

La reine Yanda Adiakene Etame Sarr : nouvelle reine intronisée de Cachouane

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Samedi 13 Avril 2024 (wolof)

Bakel, Matam, Ranérou et Koungheul...les premières gouttes


Flux RSS

Inscription à la newsletter