Menu

Franc maçonnerie: la grande loge sénégalaise en conclave à Dakar

Mercredi 14 Juillet 2021

 
Ils avaient mis les bouchées doubles dans leur tentative de tenir un "congrès inédit", les 02 et 03 février 2018, à l'Hôtel King Fahd Palace, devant regrouper pas moins de 600 loges maçonniques d'Afrique et de Madagascar. Il s'agissait des REHFRAM (Rencontres humanistes et fraternelles d'Afrique francophone et de Madagascar), le fameux rassemblement annuel de la Conférence des puissances maçonniques africaines et malgaches, concentrant les francs-maçons africains francophones.



LE PARRAIN de ces assises n'était autre que le "Grand-Orient" de France, réputée être la LOGE MAÇONNIQUE LA PLUS ISLAMOPHOBE d’Europe. Et la plus ancienne (fondée en 1776), et forte aujourd'hui de ses 50.000 membres, répartis dans 1.200 loges, dont elle parraine les activités, et contribue à leur financement.
UNE TRENTAINE d'organisations socio-religieuses se dressa alors spontanément, comme un seul homme, pour organiser une RÉSISTANCE à la hauteur de la volonté affichée des tenants de ce prosélytisme malsain de marquer "leur" territoire, et dont les thèses athéistes et libertines sont aux antipodes des valeurs que nous ont généreusement léguées les grandes figures religieuses qui reposent en terre sénégalaise.



L'ÉTAT PRÎT ACTE de la légitimité de cette revendication sociétale portée par ce VASTE FRONT social et religieux. Lequel, bien que fortement attaché aux valeurs de la DÉMOCRATIE et de LIBERTÉ d'EXPRESSION et d’associations n’en est pas moins farouchement attaché à la sauvegarde de nos valeurs culturelles et religieuses.
PAR ARRÊT PRÉFECTORALE en date du 31 janvier 2018 l’État sénégalais donna droit à la revendication de ceux qui étaient censés porter les préoccupations de l’écrasante majorité des croyants de notre pays. Il opposa une fin de non-recevoir à ceux qui avaient failli, le temps de ces assises maçonniques, transformer ce pays béni ou reposent Bamba, Maodo, Baye Niasse, Baye Laye ... en plateforme d'élargissement des rangs de leurs Ordres occultes. En sanctuaire de propagande de leurs thèses athéistes et libertines. En vivier de recrutement de nouveaux adeptes. Pour, à terme, poser les bases du fameux Projet de société du Grand Orient de France, leur parrain attitré, qui a banni, depuis belle lurette, de son Crédo "toute référence à Dieu" et à l'immortalité de l'âme". Pour, en lieu et place, proclamer la «liberté de conscience absolue» de l’Homme. Qu’ils prétendent “affranchir” de "l'emprise de tous les dogmes", particulièrement religieux.



EN EFFET, ces "bouffeurs de curés", comme on les surnomme dans les milieux ecclésiastiques de l'Hexagone, n'ont jamais caché leur volonté de BÂTIR UNE SOCIÉTÉ SANS DIEU. Agressant ainsi les croyants de ce pays dans ce qu’ils ont de plus cher : leur Foi.
ILS N'AVAIENT donc fait que reculer pour mieux sauter ! Sous le label de la "Grande Loge du Sénégal", les francs-maçons sénégalais sont revenus en force. Leur “Grand Maître”, le célèbre avocat du Barreau de Dakar, Maître Yérim Thiam, avait informé ses “Bien Aimés et Très Chers Frères”, par courrier en date du 1er juin dernier, de la tenue imminente de leur “Assemblée générale”. Laquelle serait précédée de la cérémonie d’intronisation du «Frère» Charles Médor, en qualité de nouveau Grand Maître de la “Grande Loge du Sénégal”. C'est chose faite. Me Yérim Thiam et Charles Médor ont procédé à leur passation de pouvoir depuis le samedi le 05 juin 2021, à 15h00.


LE NOUVEAU "Khalife général koullou Francs-maçons du Sénégal", Charles Médor, n'a pas perdu de temps. En vertu de l'article 35 du Règlement Général de la “Grande Loge du Sénégal”, il vient d'instruire le VF ("Vénérable Frère", dans le lexique maçonnique), Christian Norgaard, de convoquer et de présider les travaux de la RL ("Respectable Loge"), "Terre Sacrée" jusqu’à l’installation du nouveau VM ("Vénérable maître").


C'EST FINALEMENT en leur Temple de Ngor que se dérouleront leurs travaux maçonniques, les 16 et 30 juillet à 20h.
L'ONG ISLAMIQUE JAMRA et l'Observatoire de veille et de défense des valeurs culturelles et religieuses, MBAÑ GACCE, se font ainsi le DEVOIR D'ALERTER sur les manœuvres multiformes de vassalisation de nos mœurs socio-religieuses. Lesquelles stratégies se précisent chaque jour davantage, tantôt sous la forme d'un diktat maçonnique néocolonial, porté par le Grand Orient de France. Où sous les apparences d'une propagande insidieuse de lobbies LGBT français, dans l'espace public sénégalais.


LE PLUS VIRULENT de ces lobbies LGBT français (ADHÉOS) se distingue par un mépris culturel souverain, à l'égard des anciennes colonies françaises que nous sommes. Avec une mentalité de Seigneur féodal, ADHÉOS a eu l'outrecuidance de requérir, le 18 mai dernier, auprès du Ministre les l'Intérieur français, Gérard Darmanin, qu'il soit formellement signifié une interdiction de séjour sur tout le territoire national français à l’encontre de nos honorables Khalifes Ababacar Sy Mansour et Mountakha Mbacké. Leur tort étant d'avoir osé parapher la pétition proposée par notre coalition, "And sameu jikoyi", portant renforcement des sanctions pénales, contre les frasques provocatrices récurrentes dans l'espace public des "borom ñiaari tûrr".


APRÈS SOIXANTE ANS de "souveraineté nationale", qui aurait pu imaginer que nous en serions encore aujourd'hui à nous demander si ce pays nous appartient réellement !
Le combat continue !
 
Les Bureaux exécutifs de
JAMRA & MBAÑ GACCE
La Redaction




AUTRES INFOS

NÉCROLOGIE : Le Khalife de Serigne Mame Mor Diarra Mbacké rappelé à Dieu

Pegasus : Le Maroc sert des citations directes en diffamation contre Forbidden Stories et Amnesty

La voiture des acteurs de la série "Infidèles" endommagée : Ce qui s'est réellement passé

Thiès:Il achète un téléphone volé, utilise le Whatsapp de la propriétaire et lui envoie des images

Kaolack : Le gouverneur annule les concerts de Ngaaka et Wally Seck

Waññiko- Ecoutez le new single du King, Youssou Ndour

3e vague : Ahmed Khalifa NIASSE demande à Macky de remettre le couvre-feu


Recherche