Menu

Dip Doundou Guiss, enquête sur un phénomène commercial

Mercredi 27 Janvier 2021

L’agitation provoquée par la sortie de son single «Mussiba» a remis au goût du jour, son statut de leader autoproclamé au sein du mouvement Hip-hop. Même s’il ne fait pas l’unanimité, Dip Doundeu Guiss n’en demeure pas moins un phénomène, une sorte de messie qui trône au sommet des charts. Au delà de tout, une image de marque…

Il a commencé dans les coulisses, pour ensuite se hisser en haut de l’affiche... A Grand-Yoff où il est né et a grandi en côtoyant l’indigence, il a fait du Rap un exutoire, un instrument pour donner de la voix et se faire entendre. Lentement mais sûrement, Dominique Preira gravit les échelons au sein du mouvement Hip-hop et parvient à s’imposer comme une valeur ajoutée. Une fois sa place acquise, il devient une véritable icône en un temps record. Avec une bonne technique artistique, des choix musicaux qui bousculent les codes, une force de caractère, des lyrics bien travaillés, le rappeur ouvre ainsi une nouvelle ère du Game avec son label «Reptyl Music». Celle d’un conquérant qui, en flirtant avec le spectre de la perfection, de l’obsession du microphone, se positionne comme celui qui a réconcilié l’ancienne et la nouvelle génération. Si bien que chacun de ses projets est attendu, à l’image de son single «Mussiba», dévoilé ce week-end. Une effervescence qui, bien au delà des succès commerciaux, traduit le symbole qu’incarne l’artiste. Une image de marque sur laquelle, des annonceurs comme Tigo, Techno ou encore récemment Pepsi, se sont appuyés pour vendre leurs produits et étendre leur marché…


 


Une fan-base solide et passionnée


En plus de la star-attitude, Dip Doundeu Guiss a le marketing chevillé au corps. Entre le rappeur qui crache ses flows et l’égérie qui fait prospérer son aura, il sait faire preuve de maturité et d’ingéniosité. En l’espace de trois années, c’est le rappeur qui a le plus représenté des labels. Ce qui fait de lui, l’un des rappeurs les plus cotés. Autant dire qu’il aborde brillamment les virages sur sa route et ne cesse d’évoluer depuis son arrivée dans le Rap. Même s’il ne fait pas l’unanimité dans la communauté urbaine, il a néanmoins une fan-base solide et passionnée qui le porte et le propulse au rang de légende, d’un messie du Hip-Hop, qui a dédié sa vie au micro. Une prise de position  légitime qu’on peut facilement légitimer en tenant compte du fait que Dip a placé la barre très haut.


 


Un million de vues en 48 heures, rappeur le plus streamé, qui compte le plus d’abonnés sur Instagram (plus d’1,2 million)


En l’espace de seulement 48 heures, il a réussi une performance inédite dans le Rap. Avec «Mussiba», son nouveau tube, il a atteint la barre du million de vues sur Youtube. Il est également le rappeur le plus streamé et qui compte le plus d’abonnés sur Instagram. Son talent n’est donc plus à démontrer, tout comme le charme qu’il renvoie. Anticonformiste jusque dans son accoutrement, il a «brisé» le diktat des pantalons baggys, des tee-shirts XXL, des casquettes à l’envers ou des pendentifs démesurés. Propre sur lui, look gendre idéal, il s’est forgé un style à la fois avant-gardiste et classique.


 


Tranchant !


Cependant, autant il déchaîne les passions, autant il en exaspère certains, parmi lesquels, ses concurrents du milieu. Ceux-là, ainsi que leur communauté d’adulateurs, font tomber leurs critiques sur lui et n’hésitent pas à le destituer de son titre de «King» du Rap. Le combat est souvent virtuel et on assiste parfois à une «Shitstorm». C’est d’ailleurs l’une des raisons qui ont poussé le rappeur à sortir cette fameuse chanson «Mussiba» (le plus grand malheur). Un titre qui en dit long, pour démontrer sa suprématie et remonter les bretelles à ses détracteurs. Piqué au vif, «revanchard», il a laissé éclater son verbe acerbe et craché son venin sur eux. A travers le clip-vidéo, on le voit se transcender, comme s’il faisait ressortir son alter-ego, ce côté «obscur», qui ne colle pas forcément à sa nature correcte. C’est dire que lorsque Dip Doundeu Guiss se lance dans un Egotrip, des punchlines ou un clash, ses antagonistes en prennent pour leur grade. C’est tout simplement tranchant !


 


Animateur incontournable dans le milieu du Rap, Pape Sidy Fall porte ici un regard sur le symbole que représente l’artiste Dip Doundeu Guiss.


«Ce qui pourrait expliquer le phénomène Dip, c’est le fait qu’il soit issu d’un quartier populaire où il a grandi aux côtés de la misère. Il l’a vécue et côtoyée. Cependant, il a eu des influences très actuelles. Malgré son jeune âge, c’est en 2016, qu’il a sorti son premier Mixtape intitulé «Bis niki tey», avec un petit label «Reptyl Music», qu’il a par la suite relevé par son nom. Il a sué pour en arriver là et a toujours fait montre d’abnégation et de persévérance. Je me rappelle, à ses débuts, j’animais des manifestations pour lesquelles, il percevait 10 000 F Cfa. Beaucoup ne le savent pas mais, il aime la culture et ne rechigne pas à consentir des sacrifices. Il ne fait pas partie des rappeurs qui se réveillent à 17 heures et il n’est pas non plus obnubilé par le succès. Il est toujours à la recherche de la perfection et est très présent sur les réseaux sociaux, voit tout ce qui passe. Il a des réseaux très bien alimentés et il a réussi à se démarquer de ses pairs. Auparavant, les rappeurs ne prenaient pas d’initiatives pour exploiter tout leur potentiel. Dip, au delà d’avoir matérialisé son talent, a su faire de sa communauté de fans, une force. Elle est aussi très active. Il a démarré avec cette communauté au Cabanna club, une boîte qui se trouve sur la Patte d’oie.  Par la suite, il est allé à Sorano, au stade Iba Mar et finalement au Cices. C’était une suite logique. En plus de cette évolution, c’est un rappeur qui n’a jamais eu peur d’affronter la dualité. Il s’est fait distinguer par l’adversité. Il ne craint pas d’aller au bout des choses. Il initie beaucoup de projets comme «Dip quinzaine», histoire de rafraîchir son public qui est d’ailleurs toujours à la demande. A chaque fois, il se base sur ce qui se passe à l’extérieur en matière de marketing et communication. Le seul défaut que j’ai constaté chez Dip, c’est qu’il est rancunier. Sinon, il est sérieux dans son travail. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui, il est le rappeur sénégalais le plus suivi sur Instagram, sa chaine Youtube est vraiment suivie. Il est productif. Il est très difficile d’arriver au sommet et d’y rester et il fait partie de ces rares personnes qui l’ont réussi. Il sait également tenir en haleine les mélomanes. Les sponsors ne se font pas prier pour l’accompagner et forcément, ils auront un retour sur investissement. Si je devais le comparer à un lutteur dans l’arène, je dirais que c’est Modou Lo…»


 


MME LY OUMOU KHAIRY, BRAND MANAGER DE PEPSI : «Nous avons choisis DIP car il est talentueux, intègre, il a réalisé des performances uniques au Sénégal»


«Pepsi a choisi Dip comme égérie parce qu’il est l’un des plus grands artistes de sa génération qui fédère toute la jeunesse sénégalaise. C’est un artiste talentueux, intègre qui a réalisé des performances uniques au Sénégal et qui aujourd’hui est écouté par tout le monde, partout dans le monde. Il est l’ambassadeur de notre marque, le porte- parole de Pepsi au Sénégal. Nous allons co-créer des contenus publicitaires et des expériences musicales pour les Sénégalais (...) Nous ne pouvons pas communiquer sur les termes du contrat mais c’est un partenariat à long terme.» 


 


L’ŒIL DE L’ANCIEN, DUGGY TEE : «Dip, pas seulement un rappeur, mais aussi un entrepreneur»


Connu pour ses prises de position et son engagement sans faille dans le mouvement Hip-hop, Duggy Tee est sans conteste, l’un des rappeurs les plus expérimentés. Fort de ses nombreuses années de carrière (plus de 20 ans) et de ses prouesses musicales, il fait aussi partie des anciens du milieu qui ont gardé le rythme et ont l’œil sur ce qui se passe au sein de la culture urbaine. Une casquette qui le met à l’aise pour parler de Dip Doundeu Guiss. «Dip a compris très tôt, que nous sommes dans un monde digital. Il a su vendre son image à travers ses vidéos et ses apparitions sur les réseaux sociaux. Il sait jouer avec les mots et fait des vidéos qui frisent la provocation. Il ose explorer des horizons différents. Je ne le vois pas seulement comme un rappeur mais aussi comme un entrepreneur. Il a compris qu’au delà de la musique, il y a l’image. Il travaille bien son image, choque pour susciter des débats, des émotions positives ou négatives. L’essentiel est que cela fait parler de lui», soutient-il, avant d’ajouter, «c’est le rappeur le plus en vue du moment. Il a son style, son flow». Cependant, selon Duggy Tee, Dip pourrait mieux faire et a une réelle marge de progression. Pour autant, le compère d’Awadi affirme que «c’est une personne que je respecte, car il est très respectueux, que j’apprécie humainement. Je suis très fan de sa démarche d’entrepreneur. Il a su, à travers sa musique, créer un business. Il faut oser, et il ose. Je lui tire mon chapeau…»

Source: LOBS
R



AUTRES INFOS

Le temps et la patience sont les meilleurs juges ! (Par Aboubacry Diassy, porte parole de l'UCS)

Agressions sexuelles : Huit ans de prison requis contre la star de la rumba congolaise Koffi Olomidé

Montée en puissance de 1xbet au Sénégal : Quand l’appât du gain facile hypothèque des avenirs

Agressions sexuelles sur ses danseuses : Koffi Olomide jugé

Gambie: Macky Sall "dope" les militaires sénégalais

MMA : Bombardier mis KO par Mariusz Pudzianowski en quelques secondes (photos)

Ziguinchor : les Associations Bolo Diem Kanam et Essor Casamance assurent la scolarité de 200 enfants

TV& RADIOS

Awa Guèye à la population de Bounkiling : "Vous avez de la chance d'avoir un président comme Mouhamed Diaïté"

"Qu'ils le veuillent ou pas, Abdoulaye Balde est notre candidat.." (Vidéo)

Abdoulaye Diouf Sarr sur la baise des cas de Covid-19 : "Cela ne veut pas dire que la maladie est partie"

"Jusqu'à présent les femmes de la Casamance n'ont pas vu vos financements" (Vidéo)

La grosse révélation de Doudou Ka :«Le prénom du candidat de Macky à Ziguinchor commence par D..»

L'activiste Ivoirien, Tingué Foué aux dirigeants Africains : "Il faut revoir vos comportements"

Mame Diarra DIEYE sur les séries d'arrestations : "Les prisons sont pleines à cause l'injustice..." (Vidéo)



Recherche