Birahim Camara du PS tire: «L' APR a sérieusement écorné l'image des sénégalais de France»

Vendredi 24 Mai 2019

Birahim Camra, responsable socialiste en france abattu par le comportement des responsables et militants de l'APR lors du séjour de Macky Sall dans la pays de Macron, sort de sa réseve pour dires ses quatre vérités Exclusif.net vous propose en exclusivité l'intégralité de sa lettre

"Dans un post récent , j'avais étalé mon indignation suite au honteux spectacle que certains militants aperistes avaient produit à un jet de pierre de la tour Eiffel lors de la présence du président de la république dans la résidence de notre chancellerie sise à la rue Vineuse dans le seizième arrondissement de Paris.

Cette occupation illégale de la rue publique par des militants de l' APR a sérieusement écorné l'image des sénégalais de France et troublé la quietude des riverains .

 

Dans la même livraison j'avais affiché mon inquiétude face à la dégradation de l'image du Sénégal et de sa démocratie par des militants avides et assoiffés d'argent facile.


Aujourd'hui je suis outré par la vente du véhicule de la DSE Mauritanie par d'autres militants de la formation présidentielle. Ces deux faits agacent toute la classe politique du Sénégal et des sénégalais de l'extérieur.

Indignité ne pouvait être plus grande !
Le parti socialiste dans sa composante extérieure doit sans reserve aucune condamner ces actes qui n'honorent pas leurs auteurs .

C'est pourquoi il ne peut se contenter d'une seule suspension au regard de la gravité des faits.Je suis des militants socialistes qui demandent une reorganisation de BBY / France ,victime expiatoire des agissements peu ou pas du tout orthodoxes de certains éléments de la DSE France de l'APR oublieux des véritables attentes des sénégalais de France.


Malversation
Pendant la pré campagne et la campagne présidentielle , la DSE a préféré l'opacité à la transparence et à l'élégance vis à vis de ses partenaires pour avoir fait main basse sur les fonds alloués à la préparation de la campagne .

Aucun parti politique n'a été associé à la gestion des fonds destinés aux forces exclusivement tendues vers ce qui pouvait etre un plébiscite du candidat de BBY en terre française.

 

Malheureusement les résultats ont été autres que ceux attendus et la responsabilité pleine et entière de ce tsunami politique revient à la seule DSE France.Les leaders des partis membres de BBY doivent procéder sans délai à une objective évaluation et exiger de la direction de BBY des mesures à la hauteur des méfaits .

Ils doivent revoir l'organisation et le fonctionnement de BBY dans tous paradigmes.Dans la négative la coalition pourrait voler en éclats avant les échéances territoriales prochaines .



En effet les militants de base n'accepteront plus l'hégémonie de l'APR. Ni à l'intérieur ni à l'extérieur des frontières nationales. Car les enjeux ne seront plus les mêmes et les mécontentements de la diaspora vis à vis de la DSE France et de celle de la Mauritanie saperont le socle de l'APR dans les collectivités locales.

L'aura du président de la république , seule gage de son succès , sera de moindres secours pour beaucoup de fédérations.

Des voix déjà se lèvent au nord et à l'est du Sénégal où très certainement on notera des dissidences au sein de BBY au moment de la confection des candidatures .

Birahim Camara

ACTUALITÉ | AUTRES INFOS | TV& RADIOS | KHALIL POST | POLITIQUE










Recherche