Menu

Attouchements à des mineurs : un enseignant et un agent commercial arrêtés

Samedi 3 Avril 2021

A. D, âgé de 29 ans, enseignant à l'institut Al Khouda de Bene Baraque, dans la commune de Yeumbeul-Nord, a été déféré au parquet hier vendredi, après avoir été dénoncé par des élèves victimes d'attouchements sexuels. Au total, quatre victimes ont été recensées, en attendant les résultats de l'enquête ouverte par la police de Yeumbeul.

La vérité sort toujours de la bouche d'un enfant. Avant-hier jeudi, quand une fillette, âgée de 09 ans, a indexé un enseignant, l'accusant d'attouchements sexuels, la gêne s'est installée à l'institut Al Khouda. Dans cet institut qui dispose d'un internat pour les élèves, des chambres sont également réservées au personnel enseignant. C'est dire qu'il s'agit là d'un institut moderne où élèves et corps enseignant disposent de toutes les conditions qui, pour bien étudier qui, pour dispenser des cours. Des déclarations de la victime, A. D, l'enseignant pointé du doigt, a profité de la descente le jeudi 1er avril pour la conduire dans la chambre des professeurs. A l'absence de ses collègues, l'enseignant qui avait mûri son coup, déshabille la gamine de neuf ans, laisse traîner ses doigts sur son corps frêle, en s'attardant sur les parties qui l'ont longtemps fait fantasmer. Puis malgré une envie pressante de s'envoyer en l'air avec la gamine, il s’est retenu, de peur d'être surpris.


«A. D, notre enseignant m'a fait des choses méchantes»
Sitôt libérée, la gamine est allée se confier à son grand-père, lui racontant dans les détails ce que l'enseignant lui a fait subir. Il n'en fallait pas plus pour mettre en colère le vieil homme, par ailleurs, propriétaire de l'institut. L'affaire portée à la police de Yeumbeul, le commissaire Lat Dior Sall s'est entouré de toutes les garanties pour ne pas aller vite en besogne. Après audition de la gamine, l'enseignant est cueilli et livré aux enquêteurs. Pendant ce temps, trois autres gamines (deux de 08 ans et une autre de 11 ans) encouragées par les déclarations de la première, se manifestent et racontent ce que l'enseignant leur faisait subir : des attouchements qu'elles n'osaient dénoncer. L'affaire prend alors une autre allure, se répand à Yeumbeul-Bene Baraque, choquant parents et enseignants craignant d'être éclaboussés par le scandale. 


L'enseignant reconnaît pour A. D, mais nie pour les autres 
Coincé à la suite des déclarations des quatre gamines qui ont décrit dans les détails, ses agissements, A.D a reconnu les attouchements exercés sur A. D, la gamine de neuf ans mais a nié pour les trois autres. «Il n'y a pas eu pénétration, j'ai juste caressé et tripoté A. D», a-t-il confié avant d'être placé en garde à vue jeudi et déféré au parquet hier vendredi. A Bene Baraque, on croise les doigts, espérant qu'il n'y a pas d'autres gamines victimes du prédateur sexuel.



Un agent commercial de 33 ans surpris en train de faire des attouchements à une gamine de trois ans
Peu avant que l'enseignant de l'institut Al Khouda ne soit démasqué, c'est un agent commercial qui a été pris pour des faits similaires. Et dire qu'il habite le quartier où toutes les maisons lui sont ouvertes. Agent commercial âgé de 33 ans, il sillonne, tous les jours, le quartier Bene Baraque, les mains chargées d'articles qu'il propose à la vente. Mais, à l'occasion, il laissait sa lubricité s’exprimer. Jusque-là, il n'avait jamais été surpris, même si vu son allure louche, les populations le surveillaient du coin de l’œil. Ce, jusqu'au mercredi 31 mars dernier, lorsqu'il débarque dans une maison qui semblait déserte. Personne n'ayant répondu à ses salutations, il reluque une gamine de trois ans qui trainait par là, s'approche d'elle et plonge ses doigts dans sa culotte. Occupé à sa lubrique besogne, I. M sera pris sur le fait et livré à la police de Yeumbeul. Confondu par les témoignages, il a été placé en garde à vue puis déféré au parquet de Pikine hier vendredi au terme de son face à face avec les enquêteurs.

L'OBSERVATEUR
La Redaction




AUTRES INFOS

Présidence FSF- Mady Touré : “Tout sauf Augustin Senghor”

Le grand meeting de Pastef prévu ce samedi à Podor annulé

NÉCROLOGIE : Le Khalife de Serigne Mame Mor Diarra Mbacké rappelé à Dieu

Pegasus : Le Maroc sert des citations directes en diffamation contre Forbidden Stories et Amnesty

La voiture des acteurs de la série "Infidèles" endommagée : Ce qui s'est réellement passé

Thiès:Il achète un téléphone volé, utilise le Whatsapp de la propriétaire et lui envoie des images

Kaolack : Le gouverneur annule les concerts de Ngaaka et Wally Seck


Recherche